DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


JEUX DE GUERRE

Lui écrire surfeur51

Jeux de guerre DVD sorti le 09/11/2000


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Paramount
Distributeur :
Paramount

Date de sortie en salle : 21 Octobre 1992
Durée du film : 1 h 52 min.
Acteurs: Harrison Ford

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3599


   

Le Film : 7.5/10

Résumé : Ancien agent de la CIA, Jack Ryan passe un séjour à Londres avec sa femme et sa fille. Témoin d'un attentat perpétré par des extrémistes irlandais contre un cousin de la Reine, il intervient pour sauver la vie de ce dernier, abat un assaillant et capture son frère, Sean Miller. Rapidement libéré par les siens, Miller cherche à se venger …

Avis : Deux ans après "A la poursuite d'Octobre Rouge", Jack Ryan, le héros des romans de Tom Clancy revient à l'écran dans "Jeux de guerre", sous les traits d'Harrison Ford en remplacement d'Alec Baldwin. Du casting du film précédent il ne reste que James Earl Jones, le supérieur de Ryan, et les deux films ont en fait peu de points en commun. Après la fin de la guerre froide, les préoccupations géopolitiques sont beaucoup plus tournées vers le terrorisme que vers les luttes entre les blocs des nations, et Ryan se voit confronté, d'ailleurs par hasard, à un groupe extrémiste irlandais dissident de l'IRA. Le film donne beaucoup plus d'importance à l'action pure que le précédent, Ryan étant cette fois en toute première ligne, et à titre personnel puisque sa famille est directement menacée de mort.

Le scénario est en fait l'histoire d'une vengeance après que Ryan, en vacances à Londres, ait fait échouer un attentat dirigé contre un membre de la famille royale, Lord Holmes (James Fox), alors qu'il se trouvait sur les lieux avec sa femme et sa fille. Son intervention ayant provoqué la mort du terroriste irlandais Paddy Boy et l'arrestation son frère aîné Sean Miller, celui-ci, après avoir été rapidement libéré par des complices, n'aura de cesse que de supprimer Jack et sa famille. Le style baroudeur d'Harrison Ford convient parfaitement à un scénario où les muscles comptent au moins autant que la réflexion pour solutionner les problèmes auxquels Ryan est confronté. Mais comme dans tous les romans de Clancy, on a aussi une partie technologique assez développée, la surveillance satellitaire ayant remplacé ici la furtivité sous-marine d'Octobre Rouge. Une des parties les plus intéressantes du film est celle où le camp d'entraînement des terroristes, situé dans un pays qui ressemble fort à la Libye, est surveillé chaque jour par un satellite militaire espion. Une intervention commando nocturne héliportée sera également suivie depuis le quartier général de la CIA, nous faisant pénétrer dans les débuts d'une nouvelle forme de guerre où les actions de terrain sont contrôlées à distance par des caméras infrarouge. Si cela a été malheureusement popularisé par l'actualité de ces dernières années, cela correspondait, lors de la sortie du film, à la pointe de la technologie, alors peu connue du grand public. On notera aussi que les scènes montrant les locaux de la CIA ont été tournées dans les vrais locaux de cette Agence.

Autour de l'intrigue principale se greffent des scènes où l'on voit Ryan en famille, avec sa femme Cathy (Anne Archer) et sa fille Sally (Thora Birch), et d'autres montrant la complexité des rapports entre les différentes tendances au sein de l'IRA. C'est un excellent Sean Bean qui campe le personnage de Sean Miller, entouré de sa complice Annette (Polly Walker) et de Kevin O'Donnel (Patrice Bergin). Richard Harris est Paddy O'Neil, le représentant de la branche officielle de l'IRA. La réalisation de l'australien Phillip Noyce, qui venait de réussir le remarquable huis-clos "Calme Blanc" où l'on découvrait pour la première fois Nicole Kidman, assure une action soutenue, avec une belle poursuite en voitures, des effets pyrotechniques, et un duel final entre Ryan et Miller, mais le suspense est moins intense que dans "A la poursuite d'Octobre Rouge", et on regarde l'action d'une manière plus détachée. C'est sans doute pour cela que ce film, tout en assurant un bon divertissement, est beaucoup moins original et marquant que celui de John McTiernan.

On pourra néanmoins regretter que ce film n'ait pas fait l'objet d'une édition vraiment convenable, avec une image moyenne et des bonus indigents, la réédition Collector rectifiant à peine le tir en reprenant le même master, l'amélioration de la bande sonore n'étant pas très significative.


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Tout en étant correcte, l'image n'est pas entièrement satisfaisante, avec du grain, et une compression perfectible montrant du fourmillement dans les arrière-plans. Sinon les couleurs sont bien restituées et les contrastes réussis avec des noirs assez profonds. La photographie est plaisante, les cadrages variés, le film laissant une impression visuelle assez flatteuse.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Anglais, Dolby Surround en Français, Italien et Espagnol - Sous-titres : Anglais, Français, Espagnol, Italien, Grec…

Avis : La VO en 5.1 est un peu plus ample que la VF surround, mais les effets arrière étant peu nombreux, l'impression générale est peu différente entre les deux pistes, les explosions et effets pyrotechniques étant les passages bénéficiant le plus du canal des basses. La musique de James Horner est bien dans le ton du film, mais on retrouve de fortes similitudes avec des airs déjà utilisés pour le film "Aliens" (voir l'attaque nocturne en Libye).
La réédition collector présente une VF en DD5.1 et en DTS.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Le film se lance directement lors de l'insertion du disque. Les menus, accessibles à la télécommande, sont fixes et muets avec un graphisme inspiré par l'affiche du film. Le film est découpé en vingt-deux chapitres, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Edition initiale pratiquement sans bonus. Une réédition Collector à peine plus étoffée, avec des interviews, est maintenant disponible.

  • Bande annonce, en 4/3 VO

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir, avec un visuel qui reprend l'affiche du film, centrée sur Harrison Ford, avec en symbole une cible. La photo de Ford est en N&B avec une trame grossière, comme une photo découpée dans un journal. Un feuillet avec la liste des chapitres est inséré dans le boîtier.



    La sérigraphie

    Il y a juste l'impression du titre du film en anglais, et en rouge, avec des logos et quelques textes légaux en rouge et noir. Ni original, ni esthétique, typique des DVD de première génération, et sur le même modèle que les deux autres films de la série des Jack Ryan.


    Note Finale : (12/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020