DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


V POUR VENDETTA - EDITION COLLECTOR / 2 DVD

Lui écrire surfeur51

V pour Vendetta - Edition collector / 2 DVD DVD sorti le 19/10/2006


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 19 Avril 2006
Nombre d'entrées : 635 000 env.

Durée du film : 2 h 08 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4280


   

Le Film : 9/10

Résumé : Dans un avenir proche, alors que l'Angleterre est en proie à un régime totalitaire après avoir été ravagée par une terrible épidémie, un mystérieux combattant s'appelant "V" et arborant un masque blanc en porcelaine s'engage dans une lutte impitoyable contre l'ordre établi.

Avis :  "V pour Vendetta" est la troisième adaptation au cinéma d'une bande dessinée scénarisée par Alan Moore, après "From Hell" et "La ligue des gentlemen extraordinaires". Alors que le premier film contait l'histoire de Jack l'Eventreur et le deuxième constituait une fiction fantastique mettant en scène des personnages historiques de la fin du XIXème siècle, on a ici une vision futuriste assez noire dans une Angleterre des années 2015 soumise à une dictature totalitaire. La BD, écrite en 1981, constituait un pamphlet contre la politique thatchérienne, mais le scénario du film, réécrit par Andy et Larry Wachowski, vise un régime rappelant fortement le nazisme. En effet on retrouve les camps de concentration, les expériences médicales sur des cobayes humains, les arrestations massives des minorités (homosexuelles, ici), ainsi qu'un dictateur vociférant rappelant Hitler. La réalisation a été confiée à James McTeigue, l'ancien assistant des frères Wachowski, qui signe ici son premier long métrage.

Ceux qui attendaient un film dans la veine de Matrix seront déçus, car l'action y est nettement moins présente, avec des passages où les dialogues prédominent, et une réflexion philosophique beaucoup plus poussée. Les fans de la BD de Moore ne retrouveront pas non plus son côté très subversif, le régime présenté ici étant tellement odieux qu'on ne peut que se mettre du côté de "V", qui n'apparaît pas vraiment comme un terroriste, mais comme un vengeur libérateur du peuple, même si ses méthodes sont répréhensibles. "V pour Vendetta" trouve donc son équilibre propre, avant tout un film d'aventures assez prenant, mais poussant à réfléchir sur des problèmes qui font l'actualité de la planète, comme la dictature, la désinformation, la censure, la répression contre la liberté de parole allant jusqu'à la torture. Les personnages sont moins foisonnant que dans la BD, le film tournant autour de "V" (joué par Hugo Weaving, dont on ne verra jamais le visage, caché sous un masque à l'effigie de Guy Fawkes, membre de la conspiration des poudres exécuté en 1605), et Evey Hammond (Natalie Portman, très émouvante dans un rôle difficile). La rencontre entre les deux personnages a lieu lorsque "V" sauve de justesse Evey d'un viol par des "gardiens de l'ordre" alors qu'elle bravait le couvre-feu. Les actions terroristes de "V" vont amener la police à aussi s'intéresser à Evey, l'enquête étant menée par l'inspecteur en chef Eric Finch (Stephen Rea). Mais celui-ci va découvrir bien d'autres choses qu'une simple affaire de terrorisme, un lourd secret étant gardé par les autorités concernant la manière dont le dictateur Adam Sutler (John Hurt), a réussi à arriver au pouvoir.

Le jeu des acteurs est impeccable, celui de Hugo Weaving étant de plus rendu difficile car limité à la voix et la gestuelle, puisqu'on ne voit jamais ses expressions du visage. Natalie Portman sait nous montrer l'évolution d'une jeune femme, vivant sous la peur depuis l'arrestation de ses parents lorsqu'elle était encore enfant, qui va, au contact de "V", trouver la force de se battre pour la liberté. L'actrice n'a pas hésité à payer de sa personne, puisqu'elle y laisse sa chevelure quand on la voit le crane rasé lors de séances de tortures menées dans des geôles sinistres où elle partage sa nourriture avec les rats. Son "dialogue" via des écrits sur du papier toilette avec une autre jeune femme emprisonnée pour son homosexualité dans la cellule d'à côté, est un des moments les plus émouvants du film. Il y a relativement peu d'action pure (essentiellement une lutte au couteau entre "V" et des soldats vers la fin du film, qui d'ailleurs dénote un peu et n'est pas le meilleur passage du film), mais certaines scènes sont très spectaculaires sur le plan pyrotechnique, quand on voit certains bâtiments bien connus de Londres réduits en miette suite aux actions explosives de "V". Le scénario comporte plusieurs surprises, et même un coup de théâtre vraiment inattendu, et le suspense est maintenu jusqu'au dénouement. Certaines scènes sont très dures (celle du charnier), et si le film est tous publics, il ne s'adresse pas vraiment aux plus jeunes.

"V pour Vendetta" est une œuvre très plaisante, à la réalisation soignée avec de beaux décors, au montage assez nerveux, et James McTeigue montre de réelles qualités pour le premier film qu'il réalise en propre. On appréciera le côté très sombre du scénario, et le message véhiculé, mais il vaut mieux regarder ce film sans références préalables. Son caractère assez éloigné des standards hollywoodiens plaira à ceux qui cherchent des divertissements un peu moins calibrés que les films d'aventures classiques. Les amateurs de films anciens apprécieront la référence très appuyée au "Comte de Monte-Cristo" de1934, avec Robert Donat dans le rôle d'Edmond Dantès.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.40:1

Avis : L'image est très sombre, et si les scènes d'intérieur sont parfaitement contrastées, certains extérieurs de nuit manquent très légèrement de visibilité. La définition est excellente, avec un léger grain donnant de la douceur, mais la compression n'est pas toujours parfaite et on peut constater parfois du fourmillement dans les arrière plans. La photographie de Adrian Biddle (décédé d'une crise cardiaque juste après le tournage), est assez somptueuse et le film laisse une impression visuelle très marquante.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais, Arabe, Hollandais.

Avis : Les deux pistes sont très dynamiques et utilisent bien les différents canaux, avec des basses très sollicitées pendant les explosions. La richesse musicale du film est grande, avec une très belle partition originale de Dario Marianelli, et plusieurs morceaux de musique classique assez connus (Ouverture 1812 de Tchaïkovski, 5ème symphonie de Beethoven), le tout étant restitué avec beaucoup d'ampleur. Les dialogues apparaissent également parfaitement clairs.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et sonorisés. Le film est assez finement découpé en 33 chapitres, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Relativement nombreux, on peut regretter qu'ils soient souvent en marge du film, et pas toujours tournés vers sa réalisation. Un commentaire aurait été bienvenu. Ils sont, sauf mention particulière, en 4/3 VOst.

  • Construire le monde de demain : documentaire de 17 minutes, essentiellement consacré aux décors et aux costumes. Le film a essentiellement été tourné à Berlin, et on voit également la fabrication des maquettes servant aux explosions des bâtiments.
  • La véritable histoire de Guy Fawkes et la conspiration des poudres : documentaire de 10 minutes nous renseignant sur l'histoire réelle du conspirateur, qui sert de référence à "V" pour exercer sa vengeance. Ce documentaire est assez intéressant, illustré par des gravures d'époque et des images de la BD.
  • V pour Vendetta et la révolution du comic book : documentaire de 15 minutes sur l'histoire des comic books aux USA, et en particulier de "V pour Vendetta", paru dans la revue Warrior. On voit beaucoup de super héros, et les propos sont en général illustrés par des images issues des différentes BD évoquées.
  • Le making of de V For Vendetta : documentaire de 16 minutes, très classique dans sa forme et largement promotionnel dans son fond, ce qui fait qu'on en apprend moins sur le film que dans le documentaire "Construire le monde de demain".
  • Clip de Cat Power illustré par des images du film.
  • Une page fixe d' informations, en 16/9 et en français, sur la bande musicale du film.
  • Bande-annonce en 16/9 VO sans sous-titres.

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir à deux alvéoles inséré dans un étui cartonné. Le visuel reprend l'affiche française du film, les illustrations de la jaquette et de l'étui étant strictement identiques.



    La sérigraphie

    Les deux disques bénéficient d'une impression très fine, incluant le rond central, avec une forte prédominance du noir mat. Le disque du film est centré sur Evey, et celui des bonus sur "V", mais les indications film et bonus n'apparaissent pas. Les logos sont assez nombreux, et même franchement envahissants sur le disque des bonus. Le titre n'apparaît que sur le disque du film.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (17.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 23/10/2006 à 10:52 par Niko06 : C'est vrai, belle réussite que ce film! Dommage tout de même qu'il soit si éloigné de la BD qui est des meilleures jamais écrites, mais était-ce possible d'être fidèle à ce message dans le cinéma actuel???

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020