DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


COBRA

Lui écrire langeikki

Cobra DVD sorti le 10/11/1999


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 22 Octobre 1986
Durée du film : 1 h 23 min.
Acteurs: Sylvester Stallone

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3329


   

Le Film : 2/10

Résumé : Un homme armé fait irruption dans un supermarché, où il ouvre le feu avant de prendre plusieurs personnes en otages. Arrivée sur place, la police tente en vain de raisonner le forcené. Lunettes noires, allumette entre les dents, le lieutenant Marion Cobretti, dit "Cobra", un flic de choc aux méthodes peu conventionnelles, intervient alors, juste à temps pour éviter la catastrophe. Son efficacité lui vaut bientôt de récupérer l'enquête sur une série de meurtres sauvages, dont les victimes paraissent avoir été choisies au hasard.

Avis : "En Amérique il y a un cambriolage toutes les 11 secondes, un vol a main armé toutes les 65 secondes, une agression toutes les 25 secondes, un meurtre toutes les 24 minutes et 250 viols PAR JOUR" L’introduction du film de George P. Cosmatos a des allures de conférence de presse ministérielle qui aurait pour but d’alerter la population sur la gravité de l’état des lieux d’une Amérique décadente. Lors du générique c’est encore mieux, on aura droit à des images subliminales se juxtaposant « l’aube sur fond rouge et une ombre menaçante, puis des haches s’entrechoquent dans les mains d’une bande d’illuminés visiblement regroupés à l’intérieur d’un hangar désaffecté. » Ben écoute George t’aurais mieux fait carrément de prendre la faucille et le marteau comme symboles on y aurait vu plus clair sur tes intentions !!! Apres un tel démarrage il y avait de quoi avoir peur je vous le concède et effectivement non content de grave m’ennuyer en regardant cette daube infâme j’ai eu peur et je me suis projeté dans un futur pas si lointain en imaginant un autre ministre bien connu commander le remake de ce film à TF1.

Oui messieurs dames, Cobra est certes l’adaptation "tres libre" du roman Fair game mais c’est surtout un navet, exemplaire de bêtise, de démagogie propagandiste et de bourrage de crâne comme j’en avais rarement vu au cinéma. Ah ça ma foi ils ne se cachent pas ou alors ils sont drôlement incompétents les bougres !!!! Le scénario d’une rare indigence nous embarque dans une guerre menée contre la société par un groupuscule extrémiste qui semble œuvrer dans un amateurisme total. Choisissant leurs victimes au hasard dans la population et bien implantés dans des sphères stratégiques, ces francs maçons du crime désarment la police qui est impuissante face à la vague de meurtre qui déferle sur la ville. En vrac et sans avoir besoin de fouiller dans le string de miss Sly (Brigitte Nielsen) pour les trouver (on a honte de rien) je pourrais citer de nombreuses répliques aussi cultes qu’imbéciles à l’image de celle ci : « Comment ça se passe ? » « Mal » « Tu sais qui c’est toi ? » « Oh encore un de ces cons qui veulent refaire le monde » Sans vous en infliger d’avantage je note par exemple la magnifique scène quand le héros prend un haut parleur pour signifier à l’« ordure » qu’il va le buter ou son altercation avec un journaliste qui lui demande pourquoi la police se croit habilitée a retirer leurs droits aux criminels en les abattant… Consternant tout ça et tenez vous bien ce n’est qu’un condensé de la première scène… Symbole à deux balles (perdues ?) la prise d’otage aura pour cadre le supermarché local, havre de paix du bon consommateur américain et qui plus est pendant les fêtes de fin d’année ! Bouhhh que c’est triste !!! Il va falloir remédier à ça père noël alors que nous cache tu dans ta hotte ?!!! Dans le coin droit, 1m78 pour 89kg à la pesée l’étalon Italien RRROCKY BAL… Ah non mince pardon je me trompe de film lol COBRA !!!

Franchement comme héros on peut mieux faire. Avec sa dégaine a mi-chemin entre Mad max et Terminator, son allumette dans la bouche et son fut en cuir il est plus ridicule que crédible le pauvre Stallone. Je ne vais pas trop m’attarder sur le caractère solitaire mais pas du tout asocial du bonhomme, son coté moralisateur quand il réprimande de vilains fumeurs de hash qui ne voulaient pas pousser leur voiture pour le laisser se garer ou sur son problème avec ses supérieurs (il fait des dégâts il n’applique pas la loi mais a des résultats tandis qu’eux se croient intelligents mais laissent pourrir la situation) Cet exemple est typique de l’ambiance délétère que l’on subit les yeux bien ouverts sur ce ramassis de raccourcis aussi creux que débiles qui vous en diront long sur la tentative de plagiat totalement ratée et hors de propos de notre cher Dirty Harry voire des productions bronsoniennes qui l’avaient précédé.

Au niveau de la réalisation c’est plat, on s’ennuie à mourir en revoyant tout les clichés 80’s les plus éculés comme les séquences clipées (au sens musical du terme) ou l’on voit Cobra enquêter dans les bas fond de Los Angeles, les poursuites en voiture aussi ringardes qu’improbables, la séance photo de miss longues jambes pour divertir ces messieurs ou bien évidemment le siège de nos héros coté a 1/100 qui les verra triompher… Le « magnifique » final dans une fonderie à l’arrière goût de Terminator (encore lui !!) et le merveilleux happy end dont je vous fait grâce ne feront qu’enfoncer ce film entré depuis au panthéon des hontes cinématographiques méconnues. Il fut d’ailleurs en compétition aux Razzie Awards (les oscars du navet) dans pas moins de 6 catégories ! Plus Mauvaise actrice Brigitte Nielsen, plus mauvais acteur Sylvester Stallone, pire révélation Brian Thomson, pire scénario, pire photographie et pire second rôle Brian Thomson. Tiens d’ailleurs parlons en des acteurs ! Je passe mon tour sur ce bon vieux Marion Cobretti que j’ai déjà assez allumé comme ça mais j’en ai d’autres sous le coude. A commencer par Brigitte Nielsen qui après avoir interprété de brillante manière (je rigole hein) Sonja la rouge dans le stupéfiant Kalidor et la légende du talisman (mais si vous savez ! Conan le barbare 3 lol) et la Fiancée d’Ivan Drago dans Rocky 4 (bon faudrait savoir si elle les aime ou pas les communistes !!!) nous gratifie dans ce long métrage de sa performance la plus aboutie. Plus séduisante que jamais elle parviendra non seulement à faire transpirer une bonne centaine d’expressions de son visage éthéré mais également à nous rappeler combien le métier d’actrice est avant tout un don que peu de gens possèdent réellement… (Mais je rigole je vous dis !!!! MDR) Personne, non personne n’aurait pu s’imaginer le destin rayonnant du jeune Brian Thomson qui en était là à ses débuts sur grand écran… Apres nous avoir livré cette performance brute aussi réjouissante que chaleureuse (dans le rôle de l’éventreur de la nuit) il crèvera l’écran pour devenir l’un des acteurs les plus réputés d’hollywood. On ne compte plus les récompenses qu’il reçu pour ses nombreuses contribution à l’art cinématographique (apparition dans Walker Texas Ranger, X Files, Buffy contre les Vampires, Charmed et même V.I.P) Il connut l’Everest de sa brillante carrière en interprétant le Tyran Shao Khan dans Mortal Kombat Destruction Finale ce qui lui vaudra l’Oscar du meilleur acteur lors de la cérémonie 1998. Ron Jeremy nous fera aussi la grâce d’une apparition. Né en 1953, c’est dans l’industrie pornographique que Jeremy fera son apprentissage. Acteur respecté dans la profession il s’illustra dans « Les dragées de la comtesse » « Une fessée pour Sarah » et « Sexe a Dragibus land » qui coûta la bagatelle de 900 000 dollars a produire. Lassé par des rôles qu’il ne jugeait pas (à juste titre) assez intéressant pour sa palette d’émotions tres variée, il obtenu à force de persévérance ce rôle qui resta malheureusement lettre morte… Bon ça va ça va j’arrête lol

Redevenons sérieux ! Je ne vais pas m’attarder indéfiniment sur cette daube mais je tiens tout de même à citer un autre dialogue qui pointe l’orientation manifestement droitière du film : la pauvre victime demande à Cobra : « Il y a des tas de désaxés dans le coin, la police ne peut pas les mettre en prison et les garder une fois pour toute ? » « Ca il faut le dire aux juges » lui répondra-il avec désinvolture. Oui tout le monde en prend pour son grade dans ce film : Les sectes, les extrémistes de tout bords, la police, les juges, les journalistes etc… Tout va mal dans ce pays eh bien voyez cher spectateur et votez en conscience !!! Heureusement que vous pourrez vous saouler au Pepsi après avoir vu ce triste spectacle (il y a au moins 3 ou 4 scènes qui vous le suggéreront clairement en tout cas lol)

2 ans après la sortie du métrage, Bush père prendra les rennes du pays, 20 ans plus tard c’est Bush fils qui est en place mais si Cobra sortait aujourd’hui l’unique nuance c’est que les fous auraient un turban, une barbe et une kalachnikov. Par contre les problèmes seraient semblables à la différence près que le film s’ouvrirait ainsi : En Amérique il y a un cambriolage toutes les 11 secondes, un vol à main armé toutes le 65 secondes, une agression toutes les 25 secondes, un meurtre toutes les 24 minutes, 10 viols par heure et un attentat en préparation PAR JOUR.


L'Image : 1/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : L’image du dvd est vraiment mauvaise. On se croit parfois devant une VHS (surtout au début) Apres on s’habitue… L’age du film n’excuse en aucun cas ce travail de cochon même si je comprends que pour un long métrage de cette qualité on ne veuille pas aller trop loin dans le dépoussiérage. Un léger fourmillement est présent sur toute la longueur du film et c’est assez pénible quand on voit ce qui se fait désormais dans le domaine de l’image. Artistiquement c’est le vide, les décors ne peuvent même pas être taxés de classiques tant l’authenticité ou à un degré moindre la fidélité semblent loin des préoccupations premières de l’équipe du film. Un point c’est bien suffisant.


Le Son : 1/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 Anglais et Dolby Surround : Français/ Italien - Sous-titres : Anglais, Français, Italien, Arabe, Néerlandais, Espagnol, Portugais, Allemand.

Avis : L’atmosphère du film est insipide et seules les plages clipées auront droit à des thèmes acceptables dans le ton rock commercial de la fin années 80. Il est bien évident que le travail est loin d’être soigné au niveau technique et qu’il ne faudra pas s’attendre à en prendre plein les oreilles avec ce DVD.


L'Interactivité : 0/3

L'ergonomie des menus :
Menu fixe sans musique ni animations. 3 choix possible : Accès direct à une scène, Les langues, le film. R.A.S


Les bonus :

Rien à se mettre sous la dent et il n’y a pas de quoi se plaindre vu la qualité du film.


Les Visuels : 0/1



La pochette / Le packaging

Boitier Amaray noir et jaquette à forte coloration rouge. Cobra est représenté un peu à la manière du Terminator de Cameron et on est forcé de faire la comparaison avec beaucoup d’autres affiches de l’époque qui mettaient le héros seul au premier plan. L’arrière est assez laid avec le traditionnel gros bandeau rouge des dvd Warner qui gâche une bonne partie du plaisir visuel dans leurs jaquettes en général.



La sérigraphie

Pas de sérigraphie, les imprimés sont réalisés en contour ce qui fera qu’au moins les logos ne seront pas trop envahissant


Note Finale : (4/20)

Commentaires concernant cette critique

- le 02/02/2007 à 22:14 par tchould : Vivement l'édition collector 3 Dvd !!
- le 02/02/2007 à 09:21 par SebsokK : Moi je kiff Ron Jeremy! :p
- le 02/02/2007 à 08:00 par Niko06 : typiquement le genre de daubes dans lesquelles s'est fourvoyé Stallone... alors que 2 films suffisent à apercevoir l'étendue de son talent dans le jeu dramatique (rocky et copland). C'est vraiment dommage d'avoir gâcher une carrière de la sorte. Sinon ta critique est vraiment excellente, j'étais mort de rire!
...voir tous les commentaires...

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019