DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


EN PLEINE TEMPêTE

Lui écrire surfeur51

En pleine tempête DVD sorti le 14/02/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 09 Août 2000
Nombre d'entrées : 1 403 100

Durée du film : 2 h 05 min.
Acteurs: George Clooney

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4172


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Gloucester fut pendant près de quatre siècles le premier port d'Amérique. Mais l'âge d'or est révolu et les temps difficiles obligent les marins à s'aventurer dans des zones dépressionnaires à haut risque. Aussi, après une saison décevante, Billy Tyne, capitaine de l'Andrea Gail, décide-t-il de tenter sa chance dans la zone du cap Flemish. Mais les éléments semblent s'acharner contre lui et son équipage: une terrible tempête est annoncée...

Avis : Inspirée de faits réels qui se sont déroulés en 1991 lors du passage de l'ouragan "Grace", et qui ont fait l'objet d'un best seller de Sebastian Junger, "En pleine tempête" est une œuvre spectaculaire qui nous plonge dans la vie rude des pêcheurs en haute mer. Servi par un casting irréprochable et des effets spéciaux prodigieux, ce film souffre néanmoins un peu de quelques longueurs dans sa première partie qui ressemble plus à un documentaire sur la pêche à l'espadon qu'à un film d'action. Par contre, quand les éléments se déchaînent, on assiste à un spectacle total aussi bien sur le plan visuel que sonore, qui font en font un véritable objet de démonstration pour une installation de home-cinéma.

Le film a été tourné à Gloucester, un port au nord de Boston qui fut longtemps au premier rang pour la pêche aux Etats-Unis. C'est de là que sont partis les marins de l'Andrea Gail, que la première partie du film nous montre dans leur vie professionnelle et familiale, cette dernière étant perturbée par le côté dangereux et aléatoire de leur métier. Leurs rapports avec les femmes, et leurs rivalités internes sont exacerbés par la nécessité de gagner de l'argent pour vivre, alors qu'ils sont loin de maîtriser entièrement le fruit de leur travail, soumis aux caprices de la météo, de la technique, et de la présence ou non des bancs de poisson. Aussi, quand l'occasion se présente d'une dernière sortie avant la mauvaise saison, on retrouvera l'équipage de Billy Tyne (George Clooney) repartir pêcher l'espadon au large du cap Flemish. Avec Tyne, il y a Bobby Shatford (Mark Wahlberg), David Sullivan (William Fichtner), Dale Murphy (John Reilly, Alfred Pierre (Allen Payne) et "Bugsy" Moran (John Hawkes). L'équipe n'est pas si soudée, avec une franche hostilité entre Murphy et Sullivan à cause d'une rivalité concernant l'ex femme de Murphy (Merle Kennedy). Shatford est amoureux de la belle Christina Cotter (Diane Lane), et Tyne en pince pour Linda Greenlaw, la capitaine d'un bateau de pêche identique à l'Andrea Gail, le Hannah Boden, les deux navires appartenant à l'armateur Bob Brown (Michael Ironside). La pêche va être fabuleuse, mais c'est alors que tout va basculer, avec la panne de la réfrigération qui va pousser les marins à braver la tempête pour ne pas perdre les poissons. Le film change alors de rythme, avec des effets spéciaux époustouflants et quasi invisibles car parfaitement intégrés à l'image, qui nous plongent au milieu d'un océan en furie. La tempête résulte d'une conjonction exceptionnelle de trois ouragans qui vont former une dépression conduisant à des vagues de plus de trente mètres de haut. En parallèle avec la lutte des marins de Tyne contre les éléments, on assiste aux graves difficultés subies par un voilier, et aux efforts des secours en mer pour récupérer les plaisanciers. Cette histoire parallèle permet des images spectaculaires (les séquences mettant en jeu l'hélicoptère), mais apparaît un peu comme du remplissage dans le scénario, en soulignant quand même le courage et l'abnégation des sauveteurs. On suit également l'angoisse croissante et les conflits qui ressurgissent à Gloucester alors que l'on essaye vainement d'obtenir des nouvelles. Le tournage a profité du passage de l'ouragan Floyd pour tourner des scènes à terre et quelques vues en mer, des effets spéciaux particulièrement réussis ayant servi pour les scènes au cœur de la tempête. Il n'y a pas eu non plus de vraie pêche à l'espadon, les poissons du film étant numériques.

La réalisation de Petersen est solide, et en retrouvant le milieu marin, après "Das Boot", il signe un film fort, qui ne sacrifie rien aux clichés des films catastrophes ni au happy end qui en l'occurrence aurait trahi la vérité historique. La fin émouvante, avec un discours sobre de Linda Greenlaw (en VO, on entend son cœur battre), rend hommage à la vie d'hommes courageux qui, partout dans le monde, mènent pour de maigres salaires une existence rude en affrontant une nature aussi belle qu'impitoyable.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Les couleurs sont belles et bien saturées, le bleu gris dominant néanmoins durant la tempête. Les contrastes permettent une très bonne lisibilité des scènes sombres. La définition est excellente, et la compression soignée, même si les arrières plans souffrent un petit peu dans les gris uniformes. L'intégration dans l'image des effets numérique est très bien réalisée. On appréciera également l'aspect artistique, avec de belles vues en mer par temps calme montrant des effets de soleil couchant magnifiques.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 EX en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Arabe, Hollandais…

Avis : Bande son très dynamique, étourdissante dans la seconde partie du film où l'on se sent immergé (!!) au milieu des éléments déchaînés. Toutes les enceintes sont mises à contribution pour rendre des effets très spatialisés, et le caisson de basses est soumis à un travail intensif. La musique de James Horner, quelquefois un peu grandiloquente, est bien restituée. Il y a très peu de différence de rendu entre VO et VF.

[ Voir le Top Son pour ce DVD ]


L'Interactivité : 1.5/3

L'ergonomie des menus :
Le menu principal est animé et sonorisé, avec une transition un peu longue. Les autres menus sont fixes et muets, avec transition animée. Le film est très finement découpé en 39 chapitres, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Les bonus sont nombreux et intéressants, mais beaucoup ne sont pas sous-titrés, ce qui est un handicap pour ceux qui ne maîtrisent pas bien l'anglais.

  • Casting et équipe technique : deux pages donnant un mini générique.
  • Commentaires du réalisateur Wolfgang Petersen, interrogé par JM Kenny, en VO sans sous-titres, ce qui est fort dommage car il y a beaucoup d'informations fournies, sur les acteurs et sur des anecdotes de tournage.
  • Commentaires de Sebastian Junger, l'auteur du livre relatant la tempête de 1991, dont a été tiré le film. En VO, ces commentaires axés sur le parallèle avec les évènements réels est passionnant, mais malheureusement également sans sous-titres.
  • Reportage HBO : documentaire en 4/3 VOst qui revient sur la tempête de 1991 qui a inspirée le film. On voit des membres des familles des disparus, et des images du tournage du film. Un peu court (20 minutes), mais assez intéressant.
  • Témoins de la tempête : interviews en 4/3 VOst de personnes ayant effectivement assisté à la tempête de 1991 (4 minutes).
  • Créer l'émotion (4/3 VOst, 4 minutes). Reportage sur James Horner qui explique ce qu'il a voulu rendre à travers la musique du film.
  • Galerie de 25 dessins commentés en VO par le réalisateur (16/9). Il ne s'agit pas de dessins de story-board, mais de peintures préparatoires donnant l'ambiance recherchée dans le film.
  • Pour toujours : diaporama de 41 photos du film commentées et sonorisées (4/3 VO, 4 minutes).
  • Bande annonce en 16/9 VO.
  • Story-board de la scène d'attaque du requin (4/3 VO) (73 dessins) , de la chute en mer de Murphy (76 dessins) et de la chute en mer de l'hélicoptère (89 dessins)


  • [ Voir les Bonus Cachés pour ce DVD ]

    Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier cartonné Warner, avec la liste des chapitres imprimée sur le rabat intérieur (les éditions actuelles sont en amaray). Le visuel reprend exactement l'affiche apocalyptique du film.



    La sérigraphie

    L'éditeur a fait l'économie d'une sérigraphie, se contentant du titre en Français et en Anglais. Les logos, assez gros, font le pendant du titre, et il n'y a pratiquement pas de textes légaux.


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019