DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


HALLOWEEN

Lui écrire SebsokK

Halloween DVD sorti le 24/09/1999


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Opening
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle: 14 Mars 1979

Durée du film : 1 h 31 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2728


   

Le Film : 9/10

Résumé : Une nuit d'Halloween, Michael, un jeune garçon, tue sa soeur à coups de couteau. Quinze ans plus tard, la veille d'Halloween, il s'échappe de l'asile psychiatrique où il est interné et revient sur les lieux de son crime. Le docteur Loomis, son psychiatre, se lance à sa poursuite.

Avis :  Avec "Halloween", John Carpenter inventa le cinéma d'horreur moderne... Tout y est: le joli quartier résidentiel américain, les baby-sitters qui ne demandent qu'à se faire trucider, la musique... "Halloween" c'est tout ça, mais à l'état brut...

John Carpenter joue avec nos peurs d'enfants dans ce film. Toujours à la recherche de la représentation du Mal Absolu, il invente le terrifiant Michael Myers. Comme beaucoup de ses "créatures", il est masqué. Un simple masque blanc et dénué d'expression va nous terroriser du début à la fin du film. Myers n'a pas de motif: il tue parcequ'il en a envie. J'irais même jusqu'à dire qu'il est programmé pour ça: Myers n'a rien d'humain. Il ne court pas, ne parle pas, ne montre aucune émotion, ne meurt jamais et reviens inlassablement à l'assaut comme un robot sans vie... ou un démon. On se sent écrasé par ce personnage si supérieur, auquel on ne pourra jamais échapper quoiqu'il arrive puisque même s'il est lent, il est toujours à nos trousses et finira par nous rattraper. Comme le souligne Donald Pleasance dans le film, il fait preuve d'une "patience inhumaine et démoniaque". Michael Myers n'est pas un simple psychopathe: c'est le Mal contre lequel on ne peut rien.

L'introduction révèle la nature quasi surhumaine de celui que l'on appelle "The Shape". Avec un énorme talent, Carpenter utilise la Panaglide (ancètre de la célèbre Steadycam d'"Evil Dead") et filme le premier meurtre en vue subjective à travers le masque: le Mal est en chacun de nous, et Michael Myers s'en nourri, en vie, et ne mourra donc jamais...

Tout dans ce film relève du génie dans la simplicité... John Carpenter sait comment montrer une scène, instaurer une ambiance et finalement terroriser le public. Pas besoin d'artifices: les peurs les plus primaires et les plus simples sont souvent les plus efficaces. Par exemple, Michael Myers ne commence pas à tuer et à débiter ses victimes les unes après les autres dès le début du film... Non non il attend... Il attend même très longtemps, se contentant d'apparaître régulièrement tel un fantôme immobile dans un coin de l'écran, derrière une fenetre, au détour d'une haie... Chaque recoin devient une cachette potentielle pour le tueur et les "Suburbs" américains n'ont jamais semblé aussi dangereux... Cette attente insoutenable fait monter la pression petit à petit jusqu'à ce que l'on en étouffe.

Ce sentiment d'asphixie ne serait d'ailleurs pas aussi puissant sans la musique composée par John Carpenter lui même au piano. Faute de budget, Big John a du s'occuper de l'ambiance sonore seul... Et c'est là qu'il s'est rappellé d'un morceau appris de son père. Un peu arrangé, il a finalement obtenu le légendaire thème d'"Halloween". Stressant, angoissant, parfois devenant à la limite de l'insupportable, il ne nous lache pas de tout le long métrage. Il suit "The Shape" comme son ombre, et lorsque ces quelques notes de piano résonnent dans nos oreilles, il n'est jamais très loin...

Jamie Lee Curtis apparaît ici à l'écran dans son premier film et s'en tire déjà bien. Elle survivra à cette nuit sanglante... grace à sa virginité? Carpenter reste fidèle aux codes du genre mais le transcende profondément. "Halloween" sera d'ailleurs critiqué par beaucoup et considéré comme un film "réactionnaire". Carpenter réfute cette thèse: comme elle est plus solitaire, elle est plus attentive à son environnement et est finalement la seule à se rendre compte que quelque chose cloche dès le début du film.

Au niveau de la réalisation, le film est relativement novateur dans son genre. J'ai déjà fait allusion à la Panaglide, mais sachez que les plans de John, et ses angles de caméra, sont tout simplements les plus ingénieux choisis au cinéma depuis "Psychose". Le film s'inscrit d'ailleurs comme un descendant direct du chef d'oeuvre d'Alfred Hitchcock à bien des égards. On a souvent pensé à "Suspiria" comme principale source d'inspiration... D'après Big John himself, ce n'est pas le cas...

Enfin, avant de conclure, il existe une petite anecdote amusante sur le masque de Michael Myers. C'était au départ une rumeur, mais elle a été confirmée par John Carpenter il y a longtemps maintenant: le célèbre masque a été inspiré de... William Shatner (Capitaine Kirk dans "Star Trek"). Les raisons derrière ce choix restent obscures, mais à la place de William je ne serais pas content que le plus grand Serial Killer de tout les temps porte mon visage... Surtout que ce n'est même pas un Serial Killer: The Shape est le Mal Incarné ne l'oublions pas!

Sans "Halloween", il est impossible d'imaginer à quoi ressemblerait les films d'horreur actuel. Toutes les bases des productions récentes avec des "Teenagers" sont là, et rien n'a été inventé depuis. Carpenter a réussi un véritable chef d'oeuvre avec cet "Halloween" qui lui a donné une véritable crédibilité en tant que réalisateur et lui a permis de montrer l'étendu de son talent au monde entier...


L'Image : 1.5/3

Détails techniques : Format Vidéo: 16/9 - Ratio: 2.35:1

Avis : Fidèle au format original, l'image n'a aucun défaut majeur. Seulemet elle n'est pas magnifique non plus... Le film accuse le poinds des années et nous parvient dans une version très cheap de supermarché qui n'a rien d'une Collector remasterisée... Et pourtant le film le meriterait! On aurait peut être aimé une petit "recolorisation" mais d'un côté cela aurait peut etre nuit à l'ambiance du film aussi... Michael Myers doit rester pâle dans les ténèbres...
Ce n'est jamais évident vous savez: parfois la magie d'un long métrage tiens à peu de choses et c'est délicat d'y toucher.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Anglais, Mono d'origine en Français - Sous-titres: Français

Avis : Bon alors pour le son là aussi ce n'est pas terrible... Les Anglophobes devront se contenter d'une piste Mono (bien fait!), mais que les Anglophiles ne se réjouissent pas trop vite: le 5.1 proposé ici n'a rien d'extraordinaire... Pour être très franc, j'ai toujours cru que c'était du simple Stéréo, et ce n'est qu'en vérifiant sur la jacquette que je me suis rendu compte de mon erreur...
C'est donc une petite déception, même si la musique ressort toujours aussi efficacement de nos enceintes.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Alors on a droit à un menu très moche composé uniquement d'images fixes aux couleurs étranges rappellant tout sauf "Halloween". Ca sent le travail baclé en 2 minutes. Pas de transitions, pas d'animations, c'est moche et pas recherché... Hum Hum je vous laisse juger!



Les bonus :

Même pas non plus de menu "Bonus" sur le DVD! On les case tous sur la page principale c'est plus rapide et ca permets d'économiser une page! Ces bonus sont uniquement textuels, et même si leur lecture n'est pas inintéréssante, c'est quand même lu en 2 minutes et sent aussi le repompage d'encyclopédie Online...

  • [Les Filmographies]: Classique! Les filmographies que l'on retrouve sur tout les DVDs de John Carpenter, mais en plus moche cette fois ci!
  • [La Fête Halloween]: Petit texte sur la fête d'Halloween, histoire d'expliquer le concept de cette obscure fête païenne à nous pauvres petits "Frenchies". Parfois on se sent vraiment pris pour des idiots...
  • [La Saga Halloween]: Petit "docu" écrit sur la Saga "Halloween". C'est très vite lu, mais certaines infos sont intéréssantes malgré tout...
  • Comme vous pouvez le voir, le contenu est donc très très juste... Cette édition est tout simplement indigne d'un tel chef d'oeuvre! Vivement la Collector...


    Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    C'est amusant de voir que le plus gros carton de John Carpenter est aussi son DVD le plus pourri en Z2!
    "Halloween" se présente donc dans un boîtier Amaray noir classique, avec une pochette qui fait vraiment très "Cheap" même si je l'aime beaucoup. On y voit la célèbre citrouille avec à l'arrière plan l'ombre d'un couteau de cuisine. Les polices sont ridicules et on sent que le responsable a du bien se galerer à faire la pochette sous Paint. Au verso ce n'est guère plus brillant: on retrouve quelques images du films mal agencées, pixellisées et surtout avec des couleurs modifiées: trop claires et "flashies". Ca mets dans l'ambiance film de supermarché...



    La sérigraphie

    Pour la sérigraphie... Non c'est trop horrible... Je ne peux rien dire dessus tellement c'est ridicule: je vous laisse juger (malgré la taille de l'image je pense que vous pouvez aisément comprendre ma frustration).
    Au passage je me demande comment ils ont fait: il n'y a pas de mentions légales... Dommage de voir qu'on nous pourrie nos belles sérigraphies, mais que pour des scandales comme celui ci on laisse couler!


    Note Finale : (14/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 02/12/2006 à 22:05 par SebsokK : Merci! En effet une réedition serait la bienvenue... Bientot j'espere! En attendant cette édition là n'est pas scandaleuse pour moins de 3 euros! L'occasion pour tout le monde de découvrir ce film!

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019