DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


BLEU D'ENFER

Lui écrire surfeur51

Bleu d'enfer DVD sorti le 22/02/2007


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Columbia / Tristar
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 09 Août 2006
Nombre d'entrées : 318 000 env.

Durée du film : 1 h 46 min.
Acteurs: Jessica Alba

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4209


   

Le Film : 7/10

Résumé : Aux Bahamas, Jared et Samantha vivent de leur passion, la plongée. La découverte de l'épave d'un avion rempli de drogue va transformer ce paradis en enfer.

Avis : "Bleu d'enfer" commence comme une charmante bluette. Jared et Sam sont jeunes, beaux, ils n'ont pas beaucoup d'argent mais ils s'aiment et font un métier qui leur plait dans un milieu paradisiaque. Jared cherche des trésors sous-marins et tombe de temps en temps sur des vestiges restant de naufrages anciens, et Sam s'occupe des requins de l'aquarium d'un grand hôtel. Les fonds marins sont magnifiques, les poissons colorés nagent parmi les coraux, et même les requins sont gentils si on ne les provoque pas. Et puis, parce que Bryce, l'ami de Jared, et sa toute nouvelle copine Amanda se laissent tenter par la perspective de gagner facilement beaucoup d'argent, le conte de fée va basculer dans le drame, et les requins, qu'ils soient chez les hommes ou chez les poissons, vont se remettre à tuer… Le film devient alors un thriller assez efficace, au scénario sans grande surprise mais qui vous colle dans le fauteuil lors de quelques scènes particulièrement intenses. Sorti à la même période que "Pirates des Caraïbes 2", et descendu par la critique, "Bleu d'enfer" a eu du mal à rameuter les spectateurs, sa sortie en DVD lui permettant de se refaire une petite santé, car, s'il ne marquera pas les esprits, il permet néanmoins de passer agréablement une soirée.

L'affiche, reprise en jaquette du DVD, donne le ton de la première partie du film, mettant en exergue les muscles de Paul Walker (Jared) et la plastique impeccable de Jessica Alba (Samantha), que l'on verra essentiellement en bikini tout au long du film. Et les amateurs de beaux gosses et jolies filles pourront se réjouir puisque Scott Caan (Bryce) et Ashley Scott (Amanda), qui n'ont pas grand chose à leur envier les rejoindront bien vite sous les eaux azuréennes des Bahamas. On ne peut pas vraiment dire que les qualités de comédiens de ces quatre acteurs soient au niveau de leur physique, mais comme le scénario fait plus appel à l'action qu'aux longues tirades philosophiques, tout se passe plutôt bien. Les images sous-marines, qui sont filmées avec beaucoup de goût et une grande variété dans les plans et les jeux de lumière, sont absolument superbes et dépassent probablement tout ce qui a déjà été fait dans le genre (on peut penser à quelques scènes des James Bond comme dans "Opération Tonnerre" ou "Rien que pour vos yeux"). On découvre aussi dans le film les techniques utilisées par les chercheurs d'épaves, avec des moyens très sophistiqués pour remuer et aspirer le sable sous-marin qui rend les objets invisibles. Et puis la tension monte petit à petit, avec une opposition de plus en plus marquée entre d'un côté Jared et Sam qui veulent ignorer la découverte du DC3 bourré de sacs de drogue, d'autant plus qu'ils sont sur les traces d'un célèbre galion disparu, "Le Zéphyr", et de l'autre Bryce et Amanda qui pensent pouvoir revendre facilement la cocaïne. Naturellement, les vrais trafiquants vont réapparaître, et ils n'ont rien d'enfants de chœur. La deuxième partie du film devient nettement plus stressante jusqu'au final spectaculaire typique de ce genre de film.

Le réalisateur John Stockwell ne se cache pas d'être fanatique des fonds marins, et son film est avant tout un bel hommage à cette passion. Le scénario est du à Matt Johnson, un spécialiste des films d'actions, et s'il n'a rien de très original, il permet de transformer ce qui deviendrait vite un documentaire sur les poissons exotiques en un film qui soutient l'attention du spectateur, et l'ensemble fonctionne plutôt bien, d'autant plus que les seconds rôles au niveau des méchants sont assez réussis (on citera en particulier Josh Brolin dans le rôle de Bates et James Frain dans celui de Reyes). Et on notera aussi la performance de tournage avec de vrais requins, sans images de synthèse, ce qui donne un incontestable parfum d'authenticité à toutes les scènes sous marines, la sécurité des acteurs qui ont réalisé la plupart des plongées en apnée étant assurée en permanence par des plongeurs professionnels.

" Bleu d'enfer" est un film sans surprises : les amateurs de thriller aquatique ont là un produit bien formaté, ceux qui ont payé pour admirer les fesses de Mademoiselle Alba ne sont pas volés sur la marchandise, et les cinéphiles exigeants n'ont ni été le voir au cinéma ni acheté le DVD. Alors, de quoi se plaindre ?


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : L'image est absolument superbe, avec des couleurs vives et idéalement saturées, de beaux contrastes, une définition aiguisée et une compression invisible. Sur le plan artistique, que dire des fonds marins lumineux, des couchers de soleils sur la mer, et des formes exquises des acteurs et actrices? Si tout cela sent un peu la carte postale, c'est quand même extrêmement bien fait.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : Comme pour l'image, il n'y a strictement rien à redire du son sous l'angle technique, ni en VO, ni en VF, les deux pistes se valant. Ceci est au service de nombreux effets souvent subtils mais efficaces, car on se sent immergé avec les plongeurs au sein du monde marin grâce aux bruitages qui nous entourent. Les scènes spectaculaires de la fin du film, et en particulier l'explosion finale, finiront de tester les capacité du caisson de basses. Belle musique de Paul Haslinger.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et musicaux. Le film est découpé en 28 chapitres. Il faut repasser par le menu pour changer de langue et sous-titres, avec le point de lecture qui est conservé.


Les bonus :

Une dose correcte de bonus, tous en VOst, un peu promotionnels mais qui nous donnent quand même beaucoup d'informations sur les conditions du tournage.

  • Commentaires du réalisateur John Stockwell. Le réalisateur donne beaucoup de détails sur le tournage, en précisant les vues réelles et les trucages, l'utilisation des doublures, et on peut mesurer quelle aventure ce fut pour toute l'équipe.
  • Plongée dans "Bleu d'enfer" : making of de 20 minutes en 4/3. On retiendra principalement la séquence impressionnante du tournage avec les acteurs en maillot de bain au milieu des requins, et toutes les contraintes liées à la réalisation sous l'eau..
  • Dix scènes supplémentaires, en 4/3 pour un total de 18 minutes, avec ou sans commentaires du réalisateur. Comme souvent ce n'est pas par hasard si ces scènes ont été coupées, et à part quelques précisions sur les personnages, elles n'apportent beaucoup au récit.
  • Bouts d'essais, concernant Scott Caan, Paul Walker et Tyson Beckford (4/3).
  • Films annonce du catalogue Columbia, "Da Vinci Code" (4/3), "Rent" (16/9), "Mirrormask" (4/3) et "8mm 2" (4/3). Curieusement, on n'a pas la bande annonce de "Bleu d'enfer".

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir inséré dans un étui cartonné. Les visuels sont très proches entre l'étui et la jaquette, seul le personnage de Samantha ayant une pose un peu différente. L'affiche du film était encore une autre variation sur le même thème. Un mini poster est inséré dans le boîtier, Paul Walker pour les filles sur le côté pile et Jessica Alba pour les garçons sur le côté face.



    La sérigraphie

    Très belle sérigraphie, avec toujours Jared et Sam, la mer et le coucher de soleil. Le rond central est imprimé, les logos et textes légaux, bien qu'assez nombreux, sont assez discrets et tous rassemblés en en endroit qui ne choque pas

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (16/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 14/03/2007 à 18:33 par globglob : Personnellement je mettrai 3 ou 4 au film car c'ext un beau nanar. Heureusement qu'il y a les fesses de Jessica pour éclaircir le tableau.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020