DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


X-MEN 3 : L'AFFRONTEMENT FINAL

Lui écrire surfeur51

X-Men 3 : L'affrontement final DVD sorti le 29/11/2006


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : 20th Century Fox
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie en salle : : 24 Mai 2006
Nombre d'entrées : 2 823 000 env.

Durée du film : 1 h 40 min.
Acteurs: Hugh Jackman Patrick Stewart

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3289


   

Le Film : 7.5/10

Résumé : La découverte d'un antidote à la condition mutante menace le cours de l'histoire. Pour la première fois, les mutants ont le choix : conserver leurs pouvoirs et rester isolés du reste de l'humanité, ou les abandonner et redevenir des humains comme les autres. Cette décision divise les mutants et mène au plus violent des affrontements entre les camps du Professeur Xavier et de Magneto.

Avis : Après deux épisodes salués par la critique et les spectateurs, Bryan Singer, occupé avec toute son équipe technique à tourner le nouveau "Superman Returns", laisse la réalisation de ce troisième volet à Brett Ratner, qui était un peu attendu au tournant compte tenu de sa moindre réputation, ce qui n'a pas empêché son film de rassembler autant d'entrées en salles que le précédent. De fait ce volet final, à ce jour, souffre plus d'un scénario très tourné action pure et comportant trop d'ellipses difficiles à saisir pour les non initiés, que d'une mise en scène somme toute assez réussie, avec même des séquences dont l'impact visuel en font quelques uns des moments les plus forts de l'ensemble de la série. La volonté de continuité avec les épisodes précédents et la reprise presque intégrale de l'excellent casting font que le changement d'équipe technique passe de fait largement au second plan.

Entre le deuxième épisode et ce dernier volet, on a la même progression qu'entre le premier et le deuxième: le scénario est encore plus sombre, il y a encore plus de mutants dont beaucoup ne font qu'une brève apparition, et l'action est désormais quasi permanente. En plus des acteurs, Ratner conserve le même style visuel pour les costumes et les décors que les films de Singer, et le scénario se raccroche directement à la fin du précédent, avec le retour de Jean Grey (Famke Janssen) dont la puissance décuplée la fait basculer du côté obscur, sous les traits du Phénix. Ce personnage devient central dans cet épisode qui commence justement par son enfance. Wolverine (Hugh Jackman), Tornade (Halle Berry, enfin très présente dans un épisode) et Magneto (Ian Mc Kellern) gardent un rôle prépondérant alors que le Professeur Xavier (Patrick Stewart), Mystique (Rebecca Romijn Stamos) et Cyclope s'effacent un peu, d'autres mutants apparaissant tel le Docteur Hank McCoy dit Le Fauve (Kelsey Grammer), qui représente les mutants au sein du gouvernement, le Fléau (Vinnie Jones), Etincelle (Ellen Page) et Angel (Ben Foster). Si le thème de la tolérance reste très présent, le scénario traite également de l'acceptation par les mutants eux-mêmes de leur nature anormale, et de l'éthique concernant les races et la génétique. Le côté très sombre du scénario est souligné par la disparition tragique de trois des héros principaux, et par le choix de Malicia (Anna Paquin) de renoncer définitivement à ses étranges pouvoirs, le dénouement du film, avec les attitudes de Tornade, Wolverine et Magneto apparaissant sans ambiguïté comme la fin définitive de l'histoire. Mais ceux qui auront conservé la lecture jusqu'à la fin complète du générique découvriront une courte scène très surprenante laissant ouverte la possibilité d'une suite jusqu'alors insoupçonnable.

La durée trop courte du métrage, si on la rapporte à la quantité d'évènements qui s'y déroulent, est en fait la vraie faiblesse de cet épisode qui, avec juste un petit peu plus de développements complémentaires et des explications sur des faits que seuls les connaisseurs de la BD originale pourront vraiment saisir, atteindrait assez facilement le même niveau de qualité que ses prédécesseurs dans cette trilogie. Les effets spéciaux sont en effet époustouflants, la scène du pont du Golden Gate et l'affrontement entre le Phénix et Wolverine pouvant laisser pantois le spectateur pas trop blasé. La recherche esthétique est elle aussi assez évidente, avec un accent mis sur les couleurs chaudes et les gros plans des visages (Tornade et Phénix et particulier). On notera aussi un côté un peu plus adulte avec des allusions marquées à l'existence de relations sexuelles entre certains personnages, quasiment absentes des deux films précédents.

Cet épisode clôt sans démériter un cycle, centré sur les personnalités de Jean Grey et Wolverine, qui reste malgré tout ouvert tant le nombre des mutants existants permet facilement d'imaginer de nouveaux scénarios. La tonalité à la fois triste et heureuse de son dénouement a le mérite de se démarquer des fins très formatées de nombreux films hollywoodiens, mais il n'est pas non plus indispensable de rallonger la sauce au risque de voir l'image de toute la série en pâtir si le résultat des suites éventuelles n'était pas à la hauteur de cette première trilogie.


[ Voir le Logo Détourné pour ce DVD ]

L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Techniquement quasi parfaite, l'image est dans la lignée des épisodes précédents avec ses belles couleurs et ses contrastes marqués. La définition, particulièrement sensible sur les gros plans, est impeccable, et la compression très bien réalisée malgré la présence du bonus volumineux, compensé par la durée courte du film. Les aspects artistiques, la photographie étant due ici à Philippe Rousselot et Dante Spinotti, et l'intégration des effets spéciaux, sont largement au niveau des deux films de Bryan Singer.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais, Hollandais

Avis : Encore une bande son de démonstration où les effets sonores sont nombreux et précis, utilisant toutes les possibilités des enceintes avant et arrière, et sollicitant sans modération le caisson de basses. VO et VF sont au même niveau technique, avec des dialogues clairs (mais ici cet aspect des choses s'efface devant la variété et la qualité des bruitages) et une partition musicale, due à John Powell, très enveloppante.


L'Interactivité : 0/3

L'ergonomie des menus :
Après le clip antipiratage que l'on peut zapper, on obtient des menus fixes et muets, fort décevants par rapport à ce qu'on avait vu sur les deux premiers épisodes. En fait cette édition ne fournit pas le disque 1 de l'édition collector, mais a été conçue spécialement pour caser le pilote de la série TV "Prison Breack". Pour lui faire de la place, menus, piste DTS, et commentaires ont été sacrifiés sur l'hôtel du marketing. Une vraie arnaque dans la mesure où l'on a acheté un DVD des X-Men, pas un support publicitaire. Le film est découpé en 24 chapitres, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Un seul bonus, d'excellente qualité, mais il n'a strictement rien à voir avec le film (sauf qu'il a été aussi réalisé par Brett Ratner). Une édition Collector a été mise sur le marché simultanément, avec des bonus directement liés au film sur les deux disques.

  • Pilote de la série "Prison Break", 42 minutes en 16/9, DD 5.1 en VO et VF, sous-titres optionnels. Le thème de la série est la tentative d'un ingénieur, Michael Scofield (Wentworth Miller), pour faire évader de prison son frère Lincoln (Dominic Purcell), injustement condamné à mort suite à un complot. Pour cela, il cambriole une banque en se faisant volontairement prendre, et il rejoint la même prison que son frère. Ce premier épisode traite du début d'une histoire à rallonge qui laisse forcément sur le spectateur sa faim, puisque quand le métrage se termine, tout reste à faire, aussi bien pour l'évasion que pour faire éclater au grand jour les ramifications du complot. Ce bonus apparaît donc bien comme une opération purement commerciale, en cherchant à inciter à la découverte de la série complète.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent, sans que soit utilisée la possibilité d'imprimer les chapitres au verso de la jaquette. Le visuel est original, et n'a rien à voir avec l'affiche du film utilisée pour l'édition Collector, les quatre mutants figurant sur ce montage étant les personnages clef de cet épisode.



    La sérigraphie

    Plombée par des logos qui jurent, un rond central non imprimé qui mange les personnages, et une photo dont le grain est trop visible, cette sérigraphie est très décevante, surtout quand on la compare au design sobre des deux épisodes précédents.


    Note Finale : (13.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020