DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


PRêT-à-PORTER

Lui écrire surfeur51

Prêt-à-porter DVD sorti le 02/10/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Miramax
Distributeur :
Buena Vista

Date de sortie en salle : 01 Mars 1995
Nombre d'entrées : 813 000 env.

Durée du film : 2 h 08 min.
Acteurs: Rupert Everett

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2926


   

Le Film : 7/10

Résumé : Un meurtre est commis alors que se déroulent à Paris les plus prestigieux défilés de mode. Tout le monde est suspecté, y compris deux invités, qui finiront par partager bien plus qu'une chambre d'hôtel. Quant à la torride reporter Kitty Potter, elle est à la recherche du plus grand scoop jamais dévoilé. Tous se trouvent mêlés au plus grand évènement de l'année, celui où il faut voir et être vu, et où scandales et modèles flamboient….

Avis : Le réalisateur Robert Altman est connu pour ses satires cinématographiques et "Prêt-à-porter" s'attaque sans ménagement au monde branché de la haute couture et des journalistes spécialisés du domaine. Et en marge de ce petit monde, c'est toute la société qui en prend pour son grade alors que la recherche du coupable du meurtre d'Olivier de la Fontaine (Jean-Pierre Cassel), le président de la chambre syndicale des créateurs de mode, n'est qu'un prétexte secondaire dans le scénario, d'autant plus que le spectateur sait à quoi s'en tenir dès le début du film. Très controversé lors de sa sortie, ce film n'est pas sans défauts mais vaut nettement mieux que le navet décrié par certaines critiques.

Le film rassemble une incroyable pléiade de vedettes internationales, auxquelles s'ajoutent des personnalités jouant leur propre rôle comme les créateurs Christian Lacroix, Issey Miyake, Jean-Paul Gautier, Gianfranco Ferré (Dior), Sonia Rykiel, Paolo Bulgari, les artistes Cher, Harry Belafonte et de nombreux top modèles parmi lesquelles Naomi Campbell, Björk et Carla Bruni. Mais paradoxalement cette surabondance de talents est le handicap principal d'un scénario qui multiplie les intrigues secondaires sans qu'aucune ne soit assez développée pour être considérée comme l'ossature du film. Ainsi, on citera les retrouvailles des vieux amants que sont Sergio (Marcello Mastroianni) et Isabella de la Fontaine (Sophia Loren), la veuve pas du tout éplorée du mort, les mésaventures de deux journalistes américains, Anne Eisenhower (Julia Roberts) et Joe Flynn (Tim Robbins) dont les bagages ont été perdus ou volés et qui se retrouvent obligés de partager la même chambre d'hôtel où ils vont passer trois jours à boire et faire l'amour, les tentatives d'un photographe réputé, Milo O'Brannigan (Stephen Rea) pour photographier dans des situations très compromettantes les rédactrices en chef de Vogue, Elle et Harper's Bazaar (jouées par Sally Kellerman, Linda Hunt et Tracey Ullman), et les manœuvres d'une société américaine spécialisée dans les bottes pour racheter la collection de la haute couturière Simone Lowenthal (Anouk Aimée). Tout cela se passant sur fond des défilés de mode qui ont lieu au Louvre, couverts médiatiquement par la journaliste Kitty Potter (Kim Basinger), nous donnant l'occasion de découvrir les vraies collections des plus grands couturiers du monde, alors qu'en parallèle deux inspecteurs (Jean Rochefort et Michel Blanc) enquêtent sur la mort de de la Fontaine. Ce sont les défilés de mode qui, parce qu'ils sont à l'origine de la présence à Paris des différents protagonistes du film, constituent le lien entre les différentes intrigues qui n'ont de fait pas grand chose à voir entre elles.

Robert Altman fait preuve en permanence d'un humour grinçant, tournant en dérision tous ses personnages, n'hésitant pas à insister lourdement et à plusieurs reprises sur la présence de crottes de chien sur les trottoirs parisiens, et terminant la convention avec une brochette de modèles qui défilent en tenue d'Eve, l'une d'elles étant même enceinte de huit mois, le public applaudissant à tout rompre "l'audace" dont a fait preuve pour la circonstance la couturière Simone Lowenthal. Les seuls personnages épargnés sont les vrais créateurs qui jouent leur propre rôle en apportant au film une touche très chic et très glamour à travers leurs collections de l'année.

Les amateurs d'humour caustique devraient apprécier ce film dont les situations grotesques sont à prendre au deuxième degré, alors que la photographie en est par ailleurs remarquable, mettant en valeur aussi bien les collections de mode que certains endroits chics de la ville de Paris ainsi que ses monuments. On regrettera naturellement le côté décousu du scénario, aucun des sujets traités dans les différentes histoires parallèles ne pouvant vraiment captiver les spectateurs qui devront se laisser conduire par le comique de situation et l'esthétisme de la réalisation pour apprécier pleinement le sel de cette caricature, par ailleurs fort mal servie par une édition DVD plus que médiocre.


L'Image : 1/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Grosse déception au niveau de l'image. D'une part le master n'est pas impeccable avec de nombreux défauts de pellicule, d'autre part la définition et la compression sont très moyennes. Seul point positif, la vivacité des couleurs et des contrastes. Le pire est cependant au niveau des sous-titres anglais gravés dans le master lors des passages parlés en français et en italien. Quand on regarde le film en VF, on a des sous-titres anglais, jaunes et de taille énorme, qui apparaissent de temps en temps, et quand on le regarde en VO sous-titrée, les deux sous-titres se superposent, alors que la large bande noire inférieure (le cadrage du film est décalé vers le haut) aurait pu être utilisée.


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en VO (Anglais, Français, et Italien) et en Français - Sous-titres : Français, Anglais

Avis : La bande son utilise principalement les voies avant, même si quelques d'effets sonores viennent de temps en temps animer les enceintes arrières. Il n'y a pas de différence très marquante entre VO et VF, qui font toutes deux assez bien ressortir les dialogues, malgré un léger souffle sur certaines scènes. La dynamique n'est pas époustouflante, la musique de Michel Legrand et les très nombreuses chansons étant néanmoins correctement restituées.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Menu fixes et muets, sans grande recherche esthétique. Le film est assez finement découpé en 31 chapitres, et on peut changer de langues et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Aucun bonus, pas même la bande-annonce...


Les Visuels : 0/1



La pochette / Le packaging

Boîtier amaray noir, avec un visuel spécifique, différent et nettement moins provocateur que l'affiche du film qui montrait le défilé de mannequins nus.



La sérigraphie

Pas de sérigraphie. Le titre, et quelques logos assez discrets, sont imprimés en noir sur le fond argenté du disque.


Note Finale : (10/20)

Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020