DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


U-571 - EDITION BELGE

Lui écrire surfeur51

U-571 - Edition belge DVD sorti le 07/08/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Belga Home Vidéo
Distributeur :
Belga Home Vidéo

Date de sortie en salle : 06 Septembre 2000
Nombre d'entrées : 346 000

Durée du film : 1 h 50 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4126


   

Le Film : 8/10

Résumé : 1942. La bataille de l'Atlantique bat son plein. Le sous-marin U-571 est en perdition... à son bord, Enigma, qui sert à l'encodage des messages de l'armée du Reich. Neuf marins américains ont pour mission de s'en emparer. Neuf hommes ordinaires qui vont mener une bataille contre le temps et contre leur propre peur afin de changer le cours de l'histoire...

Avis : "U-571" est un film de sous-marins dont le scénario s'inspire de plusieurs faits réels, mais déconnectés les uns des autres, en particulier la prise de la machine Enigma par les anglais en mai 1941 et la capture du U-505 par la marine américaine en juin 1944. On obtient une fiction assez réussie et qui garde un parfum de véracité certain, à l'exception d'une ou deux scènes où le spectaculaire l'a emporté sur le réalisme (le grenadage du sous-marin, et l'explosion du croiseur avec une seule torpille). Réalisé par John Mostow, qui a aussi écrit le scénario après trois années de recherches sur le sujet, et ayant bénéficié de la reconstitution de deux sous-marins de l'époque, ce film est un excellent divertissement pour ceux qui ne sont pas claustrophobes et qui ne sont pas non plus rebutés par les films de guerre.

Depuis le début de la seconde guerre mondiale, les forces navales alliées sont en permanence mises en échec par les sous-marins allemands qui communiquent grâce à un système chiffré évolué, l'Enigma. Lorsqu'un U-Boot désemparé appelle à l'aide, la marine américaine voit là l'occasion de s'emparer du code en envoyant à son secours un de ses propres sous-marins, le S-33, maquillé pour ressembler à un navire allemand. Mais si les américains vont réussir à prendre pied dans le U-571, le S-33 va être coulé, et ils vont eux-mêmes se retrouver en très fâcheuse posture. Comme tout film de sous-marins qui se respecte, le suspense va provenir des scènes assez classiques où grenadages, torpillages, plongées au-delà des profondeurs limites et autres tensions au sein d'un équipage stressé se succèdent à un rythme soutenu.

Le scénario s'attarde assez peu sur la psychologie des personnages, assez stéréotypés avec la peur qui côtoie sans cesse l'héroïsme. Le réalisateur s'attache néanmoins à montrer les difficultés au sein de l'équipage, provoquées par une vie éprouvante en milieu ultra-confiné, où le danger est permanent avec aucune chance de s'en sortir si le navire reçoit un impact direct. Dans ces conditions, le jeu des acteurs passe un peu au second plan, et l'on a pas grand chose à reprocher à Bill Paxton (le commandant Dahlgren), Matthew McConaughey (le lieutenant Tyler), Harvey Keitel (le chef officier Klough), Jon Bon Jovi (l'ingénieur en chef Emmett) et Thomas Kretschmann (le capitaine allemand Gunther Wassner), qui se sortent plutôt bien de leurs lignes de dialogues. La réalisation alterne des scènes visuellement très différentes, entre le milieu clos à peine éclairé de l'intérieur des sous-marins, les vues maritimes en surface sous un beau ciel bleu ou au soleil couchant, les vues nocturnes éclairées par la lueur des incendies, ou les vues sous-marines dans un certain flou verdâtre. Tout cela donne de la variété et permet au spectateur de s'accrocher à l'action tout en admirant une photographie assez léchée. Le film fait aussi la part belle à des effets sonores particulièrement spectaculaires, et l'on peut vraiment se croire à bord en entendant autour de soi les craquements de la coque alors que les grenades explosent à proximité. Enfin la qualité de la reconstitution des deux sous-marins est à souligner et apporte un plus incontestable à la crédibilité du récit.

Le scénario, qui se rapproche du "Das Boot" de Wolfgang Petersen, procure un certain intérêt à travers l'histoire réelle de l'Enigma que l'on a envie de creuser un peu plus après la fin du film. Mais c'est principalement le spectacle visuel et surtout sonore qui distingue ce film des autres aventures sous-marines que sont "USS Alabama" ou "A la poursuite d'Octobre Rouge", dont les scénarios sont plutôt plus élaborés, en mettant potentiellement en jeu l'équilibre du monde avec un risque de guerre thermonucléaire qui est totalement absent ici. Plus intimiste, mais avec la caution de la référence à des faits réels, "U-571" n'a néanmoins pas trop à rougir de la comparaison et ne doit pas être négligé par les amateurs du genre.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.77:1

Avis : Le film est présenté au format 1.77, qui colle au standard TV 16/9, alors qu'il a été diffusé en salle en 2.35:1. A noter que c'est la version cinéma qui avait été tronquée en haut et en bas. Du coup l'image est plus complète. En plus, la qualité est excellente, avec de belles couleurs et des contrastes parfaitement gérés. Malgré les conditions difficiles (scènes sombres, cieux et vues sous-marines), la compression ne laisse que peu de défauts gênants. Sur le plan de la photographie, due à Oliver Wood, on soulignera la qualité des images de surface (ces séquences ont été tournées dans la baie de Saint Paul à Malte), et d'impressionnantes vues sous-marines.

[ Voir le Top Image pour ce DVD ]


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais, DTS en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : Une bande sonore idéale pour une démonstration des possibilités d'un home-cinéma, avec des bruitages qui fusent de partout. En particulier l'attaque que subit le sous-marin est incroyable de réalisme et la sollicitation du caisson de basses est telle qu'elle risque de fâcher le voisinage. La musique symphonique de Richard Marvin, avec des accents un peu pompiers par moment, est restituée avec beaucoup d'ampleur. VO et VF se valent, avec des dialogues qui ressortent parfaitement bien. A noter que la piste VF DTS présente sur l'édition française est ici absente.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés, et sonorisés avec un bel effet de volume, mais sont en anglais. Le film est découpé en 16 chapitres, et l'on peut changer de piste audio et mettre ou retirer les sous-titres à la volée.


Les bonus :

Sauf mention particulière, tous les bonus sont au format 4/3 VOst.

  • Expérience d'un sous-marinier de la seconde guerre mondiale : le réalisateur Jonathan Mostow interviewe le vice-amiral Patrick Hannafin sur son vécu dans la Marine, qui lui a permis de servir de conseiller technique pour le film (8 minutes).
  • Les britanniques capturent le U-110 : ici, Jonathan Mostow interviewe le lieutenant-commander David Balme, qui a dans la réalité réussi à subtiliser l’Enigma aux allemands. Ce documentaire fort intéressant resitue l'action fictionnelle du film dans son contexte historique (9 minutes)
  • Archives navales US : la capture du U-505. Il s'agit d'un document filmé pendant la guerre, qui a inspiré une des scènes du film, qui apparaît ainsi d'autant plus réaliste (3 minutes).
  • A l'intérieur de l'Enigma : présentation de cette machine à écrire qui permettait aux allemands d'envoyer des messages codés. La découverte du code était importante pour les alliés pour leur éviter des pertes dues aux attaques sous-marines (7 minutes)
  • Coup de projecteur : documentaire de 13 minutes où le réalisateur et les producteurs présentent le projet du film. Plusieurs acteurs évoquent leur personnage.
  • La création du U-571 : documentaire sur la construction des deux sous-marins d'époque, à partir de photos, car il n'en restait aucun exemplaire disponible (6 minutes).
  • Bande annonce du film, et un spot TV (4/3 VO, format cinéma respecté)
  • Notes de production : 8 pages de texte en anglais, format 16/9.
  • Biographies en anglais, au format 16/9, de Matthew McConaughey, Bill Paxton, Harvey Keitel, Jon Bon Jovi, Jake Weber, David Keith, Erik Palladino, et du réalisateur Jonathan Mostow.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel est spécifique de cette édition belge, et figure l'attaque nocturne du U-571 par un croiseur, sauf que cette scène se passe de jour dans le film. A noter plusieurs inexactitudes ou omissions fâcheuses sur la page des caractéristiques techniques, concernant le format, la durée du film et les pistes audio.



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend le visuel, mais dans un rose et blanc délavé pas très heureux, la photo étant vue comme à travers un hublot (et pourtant on est dans un sous-marin !). L'impression comprend le rond central, avec deux logos blancs de part et d'autre, pas excessivement voyants.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2017