DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


JEAN DE FLORETTE - EDITION 1999

Lui écrire surfeur51

Jean de Florette - Edition 1999 DVD sorti le 09/06/1999


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Pathé
Distributeur :
Pathé Fox Canal+

Date de sortie en salle : 27 Août 1986
Nombre d'entrées : 7 224 000

Durée du film : 1 h 57 min.
Acteurs: Daniel Auteuil Gérard Depardieu

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4903


   

Le Film : 9/10

Résumé : Dans un petit village de Provence, Jean Cadoret vient s'installer sur le terrain dont il vient d'hériter et où il rêve pour lui, sa femme et sa fille, d'une nouvelle vie, toute proche de la nature. Mais Ugolin et son vieil oncle César ont eux aussi un projet pour ce terrain: y faire pousser des œillets qui leur apporteront la fortune.

Avis : "Jean de Florette" est l'adaptation cinématographique par Claude Berri de la première partie du roman écrit en 1962 par Marcel Pagnol, "L'Eau des collines ". La deuxième partie, tournée dans la foulée sous le titre "Manon des sources" est sortie sur les écrans trois mois plus tard, cet ensemble indissociable étant considéré aujourd'hui comme l'une des plus belles réussites du cinéma français. Servi par un tournage en Provence qui magnifie cette région baignée par le soleil, bénéficiant d'un casting irréprochable, et restituant fidèlement un des romans les plus poignants de Pagnol, on ne peut que s'incliner devant une œuvre profondément humaniste, qui dépeint sans manichéisme mais avec une certaine cruauté les mœurs, inenvisageables aujourd'hui, d'un petit village retiré au dessus d'Aubagne, au début du vingtième siècle.

Si le soleil apporte à la Provence sa chaleur et la luminosité de ses cieux, il est aussi responsable de l'aridité de tout endroit qui ne dispose pas d'un point d'eau, indispensable à la vie. Et dans les petits villages reculés, une source sur une propriété peut faire toute la différence entre la pauvreté et la richesse. Aussi, aux Bastides Blanches, près d'Aubagne, quand Ugolin (Daniel Auteuil), revient du service militaire avec le projet de cultiver à grande échelle les œillets, il lorgne sur le mas du vieux Pique-Bouffigue qui dispose d'une source indispensable à la réalisation de ses projets. Mais voilà, le mas, à la mort de son propriétaire (un peu aidée par César Soubeyran, dit le Papet, l'oncle d'Ugolin) va revenir à un homme de la ville, Jean Cadoret (Gérard Depardieu), fils de Florette, une fille du village partie il y a bien longtemps. Jean "de Florette" débarque avec sa femme (Elisabeth Depardieux) et sa fille de huit ans, Manon, et pour le forcer à repartir en vendant sa maison pour une bouchée de pain, le Papet (Yves Montand), va aider Ugolin à boucher la source avant même que Jean n'en apprenne l'existence. On verra alors la lutte d'un homme qui a beaucoup lu mais qui reste sans expérience, courageux malgré son infirmité (il est bossu), généreux et honnête à en devenir naïf, qui cultive ses terres et élève des lapins en allant chercher l'eau à des kilomètres à dos d'âne lorsque les orages sont trop rares pour remplir suffisamment sa citerne. Au village, parce que l'on n'aime pas les histoires, que l'on n'aime pas beaucoup les étrangers, et que l'on craint un peu le Papet Soubeyran, l'homme le plus riche du village, personne ne voudra venir en aide au bossu.

Alors qu'au début du film on a une certaine sympathie pour Ugolin et le Papet, qui, au soir de sa vie rêve pour son neveu d'une descendance qu'il n'a pas eue, on va vite découvrir en eux des personnages égoïstes dont l'attrait du profit occulte bien facilement les rares scrupules. En particulier le Papet se montre machiavélique en poussant Ugolin à devenir l'ami de Jean pour mieux précipiter sa déchéance. Le jeu des acteurs est parfaitement maîtrisé par un Depardieu émouvant, un Montand plein de duplicité et un Daniel Auteuil aveuglé par son projet, même s'il est conscient du mal qu'il fait. La connotation de cette première partie est plutôt dramatique, mais comporte des dialogues colorés à l'accent provençal et quelques passages franchement humoristiques. On se laisse griser par des images somptueuses et une bande son où les airs à l'harmonica joués par le bossu se mêlent aux chants des grillons. Le rythme est lent, il n'y a pas d'action spectaculaire, mais le scénario est suffisamment bien ficelé pour que l'on soit en permanence attentif à ce qui va se passer. L'épilogue nous laisse sur la note triste des larmes de Manon qui, cachée derrière un arbre, voit Ugolin et le Papet, arrivés à leurs fins, déboucher la source qui aurait fait le bonheur de son père. On se pose des questions sur des points restés sans réponse (qui observait le Papet et Ugolin lorsqu'ils ont bouché la source avant l'arrivée de Jean ?, pourquoi le Papet baisse-t-il le nez chaque fois que l'on parle de Florette ?…), et à ce stade, il n'y a rien d'autre à faire qu'à se précipiter sur la suite, quand dix ans plus tard, Manon sera devenue une jolie jeune fille qui garde ses chèvres dans les collines qui surplombent les Bastides Blanches.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Des couleurs vives, lumineuses et contrastées rendent bien l'ambiance ensoleillée des paysages de Provence. La définition est bonne, et la compression a été réalisée avec soin. La photographie de Bruno Nuytten est très esthétique, tout en privilégiant le naturel aux effets artificiels.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 2.0 en Français

Avis : La bande sonore stéréo est d'excellente qualité, mais on se dit qu'un mixage 5.1 aurait donné du relief aux nombreux bruitages naturels du film. Les dialogues sont clairs, et la musique inoubliable de Jean-Claude Petit (avec le fameux air de Jean de Florette) est parfaitement rendue.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Menus fixes et sonorisés avec le thème principal du film. Celui-ci est découpé en 29 chapitres.


Les bonus :

Diverses notes de production sous forme de textes illustrés. Bien sûr, tout cela est loin de valoir un vrai making of ou des commentaires.

  • Bande annonce en 16/9, format cinéma respecté.
  • Synopsis. Quelques pages de textes en 16/9 qui racontent l'histoire du film, tiré directement du roman de Pagnol.
  • Interview de Claude Berri. Il s'agit d'un texte écrit, assez long, sur plusieurs pages de texte où le réalisateur revient sur le film, le tournage, ce qu'il a voulu faire… Pas inintéressant, mais très rébarbatif dans sa forme.
  • Interview de Bruno Nuytten. Même exercice pour le directeur de la photographie, qui parle beaucoup des effets de la lumière vive du soleil, et du problème de faire prendre conscience des saisons.
  • Filmographies de Claude Berri, Bruno Nuytten, Yves Montand, Gérard Depardieu et Daniel Auteuil : Pages 16/9 de menus déroulants illustrées par une photo.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent, la liste des chapitres étant imprimée au verso de la jaquette. Le visuel reprend exactement l'affiche du film, sur base d'une composition rassemblant les principaux protagonistes.



    La sérigraphie

    Impression jaune sur fond bleu pour le titre, les logos, et les textes légaux en pourtour. Le rond central n'est pas imprimé. On aurait pu rêver mieux…


    Note Finale : (15/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019