DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


SCèNES DE CRIMES

Lui écrire surfeur51

Scènes de crimes DVD sorti le 23/01/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : StudioCanal
Distributeur :
Universal Pictures Video

Date de sortie en salle : 15 Mars 2000
Nombre d'entrées : 216 000 env.

Durée du film : 1 h 37 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3789


   

Le Film : 7.5/10

Résumé :  En région parisienne, Marie Bourgoin disparaît brutalement. La police ne retrouve qu'un dépliant touristique de l'île Maurice maculé de sang. Le commandant Fabian et le capitaine Gomez enquêtent et découvrent l'existence probable d'un tueur en série en action depuis plusieurs années.

Avis : Premier long métrage de Frédéric Schoendoerffer, qui suit les traces de son père Pierre derrière la caméra, "Scènes de crimes" rentre dans la catégorie des enquêtes policières concernant les tueurs en série, devenue très en vogue avec le succès de films comme "Le Silence des Agneaux", "Seven", ou "Copycat". Mais alors que ces films s'attachaient surtout au suspense, le côté thriller s'efface ici devant une peinture qui se veut réaliste d'une enquête menée par des hommes assez ordinaires dont on voit se dérouler en parallèle les vies familiale et professionnelle. Pour cela, le réalisateur a collaboré avec des enquêteurs de la PJ et a cherché à reconstituer le plus fidèlement possible leurs méthodes d'investigation. Le film n'a pas vraiment connu le succès, sinon d'estime auprès des critiques, et s'il est très intéressant dans sa première partie, il souffre malheureusement d'un dénouement un peu décevant de par son manque de rigueur.

Le commandant Fabian (Charles Berling) et son ami et collègue le capitaine Gomez (André Dussollier) sont chargés d'enquêter sur la disparition de la jeune Marie Bourgoin (Elodie Navarre), mystérieusement enlevée tout près de chez elle alors qu'elle avait rendez-vous avec deux amies. La découverte de plusieurs corps décapités et dont les mains ont été coupées, et des recoupements avec des affaires plus anciennes en différents points du territoire, vont conduire les deux policier à la certitude qu'un sadique enlève des jeunes filles, toutes jolies et blondes, pour leur infliger des sévices sexuels et les torturer avant de les tuer. Le scénario s'attarde sur les méthodes permettant à l'enquête de progresser, des chiens renifleurs aux recoupements de données, en passant par les analyses chimiques et les recherches de témoignages. Une scène un peu dure montre en détail une autopsie sur un corps mutilé, mais on ne voit rien du sort infligé aux victimes par le tueur, sinon à travers les descriptions du médecin légiste (et à travers quelques plans très discrets au début du film qui sont d'ailleurs repris dans la transition du menu principal). Les inspecteurs sont en costume, ne portent pas de flingue, et le rythme plutôt lent de l'action se veut représentatif de la lenteur de l'instruction, sans que l'intérêt du film n'en pâtisse. Parallèlement à l'enquête, on voit la vie de famille de Fabian, dont la femme attend un enfant, ce qui ne l'empêche pas d'avoir recours aux services d'une prostituée quand il est en déplacement en province, et celle de Gomez, dont le couple bat de l'aile alors que leur fille, étudiante, quitte le foyer parental, le poussant à abuser de l'alcool de manière peu raisonnable… Le côté particulièrement glauque des meurtres, et le quotidien plutôt triste des enquêteurs donne au film une connotation très sombre qui ne sera contredite que par le plan final, après le dénouement, montrant environ deux ans plus tard Fabian, sa femme et leur petite fille en vacances au bord de la mer dans le soleil levant.

Le casting est dominé par Berling et Dussolier qui sont tous deux impeccables et parfaitement crédibles, d'autant plus que les deux personnages se complètent parfaitement. Le seconds rôles sont nombreux, entre les collègues de la PJ, les familles des inspecteurs et celles des victimes, les témoins, et à la fin du film le tueur et sa famille, mais aucun de ces personnages ne ressort vraiment d'un scénario entièrement tourné vers Fabian et Gomez. Sans révéler la fin du film, on notera l'attitude peu réaliste de Fabian lorsqu'il pénètre par effraction chez le tueur qui n'est alors encore qu'un suspect, et la réaction de celui-ci est, au moins sur un point, peu vraisemblable, laissant au dénouement un goût d'inachevé que l'on ne peut que regretter. En effet, le visionnage est plaisant et accrocheur, et il est un peu dommage de rester sur cette impression un peu décevante, qui ne doit pas empêcher les amateurs de ce genre de film de le découvrir à l'occasion.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Une bonne qualité d'image, tant sur le plan technique (couleurs naturelles, contrastes marqués, définition impeccable et compression très correcte), qu'artistique, avec une recherche de plans originaux, de belles vues aériennes, et une utilisation judicieuse de la lumière. La tonalité sombre de nombreuses scènes est en parfaite harmonie avec l'ambiance souvent glauque du scénario.

[ Voir le Top Image pour ce DVD ]


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français

Avis : Le côté peu spectaculaire du film ne permet pas d'effets tonitruants, et dans l'ensemble la bande son est sage, ce qui ne l'empêche pas d'avoir un bon relief, avec une utilisation optimale de toutes les voies. Les dialogues sont clairs, et la belle musique de Bruno Coulais, très présente, est rendue avec un bon volume.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et musicaux. Le film n'est découpé qu'en 12 chapitres, mais on appréciera la lisibilité des vignettes des pages du menu correspondant


Les bonus :

Globalement de bonne facture. A noter une scène supplémentaire"cachée" parmi les bandes annonces.

  • Commentaires du réalisateur. Schoendoerffer se montre intéressant, en donnant de nombreux détails techniques, parle de la préparation du film, et donne des anecdotes de tournage. Par contre vers la fin du film, il s'interrompt plus fréquemment laissant des blancs
  • 17 photos du tournage, au format 16/9.
  • Bande annonce en 4/3, présentée en copie de travail plein écran et en version cinéma au format 2.35:1. Trois autres séquences présentées comme interdites sont en fait des variations sur une scène supplémentaire où l'on voit le tueur face à une victime qu'il vient de torturer.
  • Interviews. Documentaire au format 4/3 de 7 minutes, où s'expriment Dussolier, Berling et le réalisateur, avec plusieurs images du tournage. Un mini making of, intéressant mais trop court.
  • Scène coupée en 16/9, où l'on voit Fabian surveiller le tueur qui cherche à "lever" une nouvelle victime. Dommage que la qualité d'image soit assez médiocre.
  • Le premier plan du film, en 16/9. Il s'agit d'un travelling "impossible", puisqu'une approche aérienne de la maison de Marie se termine dans la chambre de celle-ci. La première partie a été filmée en hélicoptère, et la chambre grâce à un échafaudage, avec un raccord de continuité numérique.
  • Making of pirate, 12 minutes en 4/3 . Il s'agit d'images du tournage prises à la volée par un membre de l'équipe, Cyril Kunholtz. Malgré une qualité très moyenne, ce petit documentaire donne une bonne idée des conditions de réalisation du film.
  • Filmographies en 16/9 de Charles Berling, André Dussolier et Frédéric Schoendoerffer, sous forme de listes défilantes.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent, avec la liste des chapitres imprimée au verso de la jaquette. Le visuel reprend l'affiche du film, un beau montage des deux inspecteurs en buste et de la scène de l'autopsie



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend la partie supérieure de l'affiche. On regrettera le rond central non imprimé, moyennement gênant, et surtout le grain assez grossier de l'impression. Les logos sont petits mais se détachent nettement.


    Note Finale : (15/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020