DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


MY FAIR LADY - EDITION COLLECTOR 2004 / 2 DVD

Lui écrire surfeur51

My fair lady - Edition collector 2004 / 2 DVD DVD sorti le 24/08/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 23 décembre 1964
Nombre d'entrées : 3 298 000 env.

Durée du film : 2 h 45 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2085


   

Le Film : 9/10

Résumé :  Un éminent professeur de phonétique rencontre, près de Covent Garden, une petite marchande de bouquets de violette, fort jolie. Il décide d'en faire une grande dame.

Avis : Réalisé par George Cukor, "My Fair Lady" est la transposition cinématographique de la comédie musicale d'Alan Jay Lerner (pour les paroles) et Frederick Loewe (pour la musique), elle-même inspirée d'une pièce de théâtre de Bernard Shaw, "Pygmalion". La fraîcheur émouvante d'Audrey Hepburn, l'interprétation toute en finesse de Rex Harrison, plusieurs chansons devenues éternelles, et quelques répliques cultes font de ce film, huit fois oscarisé, l'une des plus belles réussites d'un genre un peu passé de mode mais que l'on a toujours plaisir à redécouvrir. Le film, entré dans la légende du cinéma, nous est présenté ici dans une version restaurée à l'occasion de sa ressortie sur les écrans en 1994, avec un nouveau mixage du son, et respectant la coupure de l'entracte dont bénéficiaient à l'époque les films de cette longueur (proche des 3 heures).

Eliza (Audrey Hepburn) vend des fleurs dans les quartiers pauvres de Londres, à l'époque victorienne, et si la jeune femme est une brave fille, elle n'a pas vraiment été élevée dans les bonnes manières par son père, Alfred Doolittle (Stanley Holloway), qui pense plus à boire qu'à s'occuper de sa progéniture. Le professeur Henry Higgins n'a, lui, aucun problème d'argent, étant d'une famille noble et introduite à la cour, et il peut exercer tout à loisir sa passion consistant à étudier le langage et les accents de ses compatriotes. La rencontre fortuite entre ces deux personnages qui ont bien peu de points en commun va permettre à Higgins de tenter une expérience qu'il juge stimulante, et il fait le pari avec son ami le colonel Pickering (Wilfrid Hyde-White) de réussir à éduquer Eliza au point que personne dans la haute société ne pourra deviner ses origines modestes. L'éducation de la belle va être longue et difficile, Higgins usant, pour arriver à ses fins, de la carotte (les chocolats, dont Eliza est friande), et du baton (la menace de lui faire donner la fessée par sa gouvernante, la brave et bienveillante Mrs Pearce, jouée par Mona Washbourne). Exercices de diction, apprentissage des bonnes manières vont enfin permettre à Higgins de faire un premier test à l'occasion d'une sortie aux courses de chevaux d'Ascott. Eliza va y croiser le jeune et riche Freddie Eynsford-Hill (Jeremy Brett), qui tombe instantanément amoureux de la craquante jeune femme…

La mise en scène, comme pour toute comédie musicale, est un mix de scènes théâtrales et de scènes chantées et/ou dansées, filmées ici avec une recherche sur les décors et les costumes permettant de restituer au mieux l'époque victorienne. Rex Harrison et Stanley Holloway reprennent eux-mêmes les rôles qu'ils tenaent sur scène à Broadway, Audrey Hepburn remplaçant Julie Andrews grâce à sa plus grande notoriété, afin de favoriser le succès du film. Et il faut reconnaître que l'actrice est ici absolument radieuse, dans un rôle qui voit la transformation de la chrysalide en élégant papillon. Harrison et Holloway chantent eux-mêmes leurs partitions, Hepburn étant pour les chansons doublée la plupart du temps par Marni Nixon (qui venait aussi de doubler Natalie Wood dans "West Side Story"), et Jeremy Brett par Bill Shirley. Le rythme du film est forcément ralenti par ces chansons, souvent pour le plus grand plaisir du spectateur à l'occasion des passages mythiques du film, d'autres séquences qui ne bénéficient pas du même éclat pouvant paraître aujourd'hui un peu longuettes. L'humour est très développé, souvent fin et très british, un peu satirique, qui joue sur la misogynie latente du distingué Higgins et sur les fautes de bienséances d'Eliza (voir le célébrissime "Magne-toi le cul !!!"). L'émotion est aussi très souvent présente, surtout dans la deuxième partie du film quand les protagonistes subissent les effets secondaires néfastes du succès de l'expérience.

Film de l'âge d'or d'Hollywood, empreint de rêve et de fantaisie, "My Fair Lady" fait partie des oeuvres que tout cinéphile devrait avoir vu, même si l'on peut trouver aujourd'hui son style très daté. Cette édition, qui bénéficie d'une restauration remarquable de l'image et du son, permet de redécouvrir ce chef d'œuvre dans de bien meilleures conditions que ce qu'on avait pu voir lors de ses nombreux passages à la télé.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.40:1

Avis : La restauration a permis de supprimer presque tous les défauts de pellicule, et a redonné de l'éclat aux couleurs et de la profondeur aux contrastes. La définition est très bonne, et, malgré les trois heures du film et les quatre pistes audio, la compression n'est que rarement prise en défaut (un peu de fourmillement dans les arrières plans de quelques scènes). La photographie oscarisée d'Harry Stradling joue sur les décors, et surtout sur les costumes, Eliza portant avec grâce de nombreuses toilettes, colorées ou sophistiquées.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Anglais, Dolby Digital 1.0 en Français et Italien - Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Arabe…

Avis : La VO 5.1 possède un relief et une dynamique excellents, permettant de bien mettre en évidence les passages musicaux, même si tout est essentiellement frontal, avec peu d'effets arrière. Les dialogues sont aussi très clairs et bien séparés. En regard la VF mono apparaît vraiment plate et est à éviter, à moins d'une très nette répulsion pour les sous-titres. C'est dommage car les doublages français des passages chantés sont plutôt bons, et plusieurs airs sont très connus dans cette version.


L'Interactivité : 2.5/3

L'ergonomie des menus :
Le menu principal est animé et sonorisé, les autres sont fixes et muets. Le film est finement découpé en 50 chapitres, mais les vignettes du menu ne permettent d'atteindre directement qu'un chapitre sur trois. On peut changer de langue et de sous-titres à la volée.


Les bonus :

A part les commentaires qui accompagnent le film sur le disque 1, tous les bonus sont sur le disque 2.

  • Commentaires en VO de Gene Allen (Directeur artistique), Marni Nixon (doublure de Audrey Hepburn pour les chansons), Robert A.Harris et James C.Katz (responsables de la restauration). Les intervenants se cantonnent surtout sur des points techniques, et en particulier sur la restauration. Aucun acteur ni le réalisateur n'étant présent, on n'a pratiquement pas d'anecdotes de tournage. Comme en plus il n'y a pas de sous-titres, l'intérêt restera très limité pour la plupart des gens.
  • Les coulisses de My Fair Lady. Making of chapitré (17) en 4/3 VOst de 58 minutes. Ce bonus passionnant , présenté par Jeremy Brett, est celui qui justifie le plus cette édition collector, et permet d'avoir une bonne idée sur la production et réalisation du film, avec de nombreuses anecdotes, et incluant l'important travail de restauration.
  • Reportage sur le dîner célébrant le premier jour de tournage (23 minutes en 4/3 N&B, VOst), avec discours et interviews très convenus, dont ceux de Jack Warner soi-même.
  • Deux chansons interprétées par Audrey Hepburn, "Wouldn’t it be loverly" et "Show me". Les deux passages du film correspondant à ces chansons sont présentés avec la voix de l'actrice. (4/3 VO, format cinéma respecté)
  • Quatre galeries sur cadre 16/9 présentant des croquis (9), des photos de tournage en N&B (70), des photos de tournage en couleur (52), et des affiches ou extraits d'articles de journaux (40).
  • Le monde merveilleux de My Fair Lady, petit documentaire de 9 minutes en 4/3VOst qui revient sur les origines du film, avec un zoom sur les accessoires utilisés, costumes, bijoux, et sur les éclairages….
  • La première à Los Angeles, reportage de 5 minutes en 4/3 N&B VOst, avec un zoom sur une pléïade d'acteurs connus comme Steve McQueen, Yul Brinner, Natalie Wood ou Frank Sinatra, au point qu'on y parle à peine du film présenté.
  • Discours prononcé par Rex Harrison à l'occasion des nominations aux Golden Globes (1 minute en 4/3 N&B VOst)
  • Remerciements de Jack Warner lors de la 37ème cérémonie de remise des Oscars (1 minute 4/3 VOst).
  • Liste des huit Oscars et trois Golden Globes obtenus par le film, sur trois pages en 16/9.
  • Les commentaires. Il s'agit en fait de courtes interviews (une minute, en 4/3 VOst) de Martin Scorsese qui parle de la Film Foundation et de Andrew Lloyd We


  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent à clapet inséré dans un étui cartonné, sans que soit utilisée la possibilité d'imprimer les chapitres au verso de la jaquette. Le titre sur l'étui est en relief et couleur métal argenté, le visuel reprenant l'affiche du film lors de sa sortie initiale.



    La sérigraphie

    Les deux sérigraphies sont sur le même modèle, présentant Higgins et Eliza sur un fond rose, plus mièvre que la connotation générale du film. Le disque du film est sur la base de l'affiche, celui des bonus présente des photos des personnages en buste. Les logos ne sont pas très discrets, mais c'est le grain de la photographie qui nuit le plus, alors que l'impression est, elle, très fine, incluant le rond central.


    Note Finale : (16.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 31/01/2008 à 10:10 par alamo : Encore une excellente loupe, Bien que réfractaire à la VF on peut noter que le film est sorti en 70mm 6 canaux en VF en France et qu'il aurait été facile de faire une 4.0 (sauf si les bandes son ont été perdues)

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019