DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


POINT BREAK

Lui écrire surfeur51

Point Break DVD sorti le 21/10/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Opening
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 28 août 1991
Nombre d'entrées : 1 351 000

Durée du film : 1 h 57 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2803


   

Le Film : 8/10

Résumé : A Los Angeles, quatre braqueurs multiplient les hold-up. Johnny Utah, un jeune agent du FBI, soupçonne les gangsters d'appartenir au monde du surf. Il décide d'infiltrer ce milieu dont il ignore tout…

Avis : A sa sortie, "Point Break" est apparu comme le précurseur d'un nouveau genre, où l'action pure prédomine largement sur l'analyse des caractères des personnages. Le film se déroule au sein d'un groupe de surfeurs dont la motivation principale est la recherche de sensations fortes, ces décharges d'adrénaline provoquées par des sports extrêmes (le surf sur des vagues gigantesques, le saut en chute libre jusqu'à la distance limite d'ouverture des parachutes…), ou par la réalisation d'actions illégales et violentes (le braquage de banques). Réalisé par une femme, Kathryn Bigelow, "Point Break" est rapidement devenu culte, mais il faut reconnaître qu'il n'a pas très bien vieilli et que le genre a produit depuis, surtout avec l'aide des effets numériques, des films beaucoup plus spectaculaires. Mais, ayant marqué son époque, il mérite largement de figurer dans la dvdthèque des amateurs de film d'action.

A Los Angeles, un gang de braqueurs de banques tient le FBI en échec. Cachés derrière les masques des présidents américains Reagan, Carter, Nixon et Johnson, ils paraissent insaisissables, mais l'enquête semble démontrer qu'ils appartiennent aussi au monde fermé des surfeurs. Poussé par son coéquipier Angelo Pappas (Gary Busey), un jeune inspecteur, encore peu aguerri et assez naïf, Johnny Utah (Keanu Reeves), entreprend d'infiltrer ce milieu pour tenter de trouver une piste qui le mènera aux malfaiteurs. Il y fait très vite la connaissance de la craquante Tyler (Lori Petty) qui va l'introduire auprès de Bodhi (Patrick Swayse), le leader incontesté d'un groupe de surfeurs. Mais plusieurs maladresses vont le rendre assez vite suspect aux yeux du groupe de braqueurs, et il va se retrouver pris au piège et obligé de les suivre dans l'une de leurs expéditions. Le danger va devenir mortel, pour lui et Tyler, les deux jeunes gens étant tombés amoureux l'un de l'autre… Alternant les scènes de braquage, avec des effets pyrotechniques marqués, des scènes de surf sur des rouleaux géants, des sauts en parachute en groupe avec figures lors des chutes libres, quelques poursuites et des bagarres, le scénario bénéficie d'un rythme soutenu et ne manque pas de suspense. L'identité des malfaiteurs est quant à elle assez vite révélée au spectateur, et le ressort de l'intrigue est plutôt comment Johnny va s'en sortir, et quel va être le sort réservé à sa nouvelle copine. Mais de fait le déroulement de l'histoire est sans vraies surprises, malgré la qualité du scénario de Peter Illif, et ce qui reste le plus en mémoire après la scène finale, ce sont les images des sports extrêmes auxquels nous avons assisté, presque comme lors d'un reportage, le dénouement tragique, mais moral, étant également assez marquant et porteur d'une émotion certaine.

Patrick Swayze marque le film de son empreinte en rendant, avec un grand charisme, son personnage sympathique, et il sort un peu mieux son épingle du jeu qu'un jeune Keanu Reeves dont c'est le premier rôle vraiment marquant après ses débuts au cinéma dans "Les liaisons dangereuses" de Stephen Frears. Il s'agit avant tout d'un film "d'hommes", la jolie Lori Petty, à la filmographie réduite (elle a beaucoup tourné pour la TV), étant surtout là pour jouer les demoiselles en détresse, enjeu de l'affrontement entre Utah et ses adversaires. On notera l'excellente prestation de Gary Busey dans un rôle, assez rare pour lui, de "gentil".

Le réalisation de Bigelow (aidée il est vrai par son mari James Cameron) est excellente, et le film doit beaucoup à sa façon de traiter les scènes d'action. Elle a également su montrer un style de vie particulier, typique d'une l'époque, où des jeunes gens recherchent des sensations fortes sans se soucier du risque d'y laisser leur peau. On appréciera aussi le traitement de la relation si particulière, et évolutive, entre Bodhi et Johnny Utah, et un bon équilibre entre l'humour et les scènes dramatiques. Au total un film que l'on peut considérer comme un classique du genre.


L'Image : 1.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : L'image est de qualité moyenne, avec un léger manque de vivacité dans les couleurs et des contrastes qui auraient pu être plus appuyés. La définition manque aussi un peu de précision, et la compression se laisse aisément deviner. Vus la qualité de la photographie de Donald Peterman, la beauté de certains paysages, et le spectaculaire des vagues déferlantes, on aurait pu espérer un traitement techniquement plus soigné.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 et DTS en Français et en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : Le son est beaucoup mieux servi que l'image, avec DD et DTS, et une spatialisation assez bonne compte tenu de l'âge du film. VO et VF se valent techniquement, avec une bonne séparation des dialogues et un excellent rendu de la musique , tout à fait réussie, de Mark Isham.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et sonorisés, mais sont malheureusement d'un graphisme affligeant qui veut rappeler l'eau et les vagues. Le film est découpé en 14 chapitres, et l'on peut changer de piste audio et mettre les sous-titres à la volée.


Les bonus :

Edition à un disque, dépourvue de suppléments (sacrifiés au profit de quatre pistes sonores, dont 2 DTS). L'éditeur a sorti en même temps une édition collector, les bonus du disque 2 restant toutefois en marge du film lui-même (reportages sur les films d'action et les sports extrêmes, mais pas de making of).


Les Visuels : 0.5/1



La pochette / Le packaging

Boîtier amaray transparent, sans que soit utilisée la possibilité d'imprimer la liste des chapitres au verso de la jaquette. Le visuel principal s'inspire de l'affiche du film, en ce qui concerne les visages des deux personnages principaux (avec une expression un peu différente pour Bodhi), la scène sous-jacente ayant été modifiée (les braqueurs masqués de l'affiche sont remplacés par des surfeurs).



La sérigraphie

La sérigraphie reprend le visuel de la jaquette recadré pour que le trou du disque ne mange pas le visage des personnages. L'impression est fine et couvre le rond central, les logos et textes légaux sont discrets.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note Finale : (13/20)

Commentaires concernant cette critique

- le 22/09/2008 à 06:16 par surfeur51 : En l'occurrence, j'ai précisé que la spatialisation était "assez" bonne. Autre façon de souligner qu'on aurait pu s'attendre à des effets sonores un peu plus subtils et marqués.
- le 21/09/2008 à 21:49 par drouvre : Dolby Digital 5.1 et DTS en Français et en Anglais, un commentaire laissant sous-entendre une très bonne qualité : que faut-il pour avoir la note maximale ? :D
- le 17/09/2008 à 15:05 par jean-michel : une critique soigné que j'approuve et bien écrite. Du bon travail! bravo!
...voir tous les commentaires...

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019