DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


CRASH

Lui écrire surfeur51

Crash DVD sorti le 06/08/2008


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Bac Vidéo
Distributeur :
Aventi

Date de sortie en salle : 17 juillet 1996
Nombre d'entrées : 585 000

Durée du film : 1 h 36 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2801


   

Le Film : 9/10

Résumé : James Ballard et sa femme Catherine ont une vie sexuelle très compliquée, mais finalement assez vaine. Suite à une très grave collision avec le Dr. Helen Remington, Ballard se lance dans l'exploration des rapports étranges qui lient le danger, le sexe, et la mort.

Avis : Ayant fait scandale à Cannes où il reçut pourtant le Prix Spécial du Jury, "Crash", réalisé par David Cronenberg, est un film étrange et dérangeant, où la recherche du danger, à travers l'accident de voiture, est source d'érotisme et de plaisir. La douleur ressentie dans les chairs déchirées par les tôles métalliques devient le moteur d'une énergie sexuelle qui ne trouvait plus sa raison d'être dans un quotidien ordinaire. Le scénario joue sur les deux objets de fantasmes masculins que sont la voiture (associée à la vitesse et à la mort), et le corps de la femme, et il offre au spectateur la vision surprenante d'un érotisme à la fois glacial et désincarné dans ses situations, et torride dans le déroulement de nombreuses scènes de sexe, généralement hétérosexuelles, mais aussi entre hommes et entre femmes. Plus de dix ans après sa sortie, ce film, directement tiré d'un roman de James Graham Ballard où il se met lui-même en scène, reste un objet unique en son genre, repoussant ou fascinant suivant la manière dont chacun, en fonction de son vécu personnel, réussira à entrer dans l'histoire.

James Ballard (James Spader), un producteur de films publicitaires, est victime d'un grave accident de la route dans une collision impliquant le docteur Helen Remington (Holly Hunter), dont le mari est tué sur le coup. A l'hopital il fait la connaissance de Vaughan (Elias Koteas), un photographe médical fasciné par les accidents célèbres, qui va lui faire découvrir un monde marginal où des gens risquent leur peau dans des reconstitutions de drames du passé, comme le célèbre accident où James Dean trouva la mort au volant d'un spider Porsche. Ballard entraîne Helen Remington dans cette quête fascinante, mais aussi sa femme Catherine (Deborah Kara Unger) le couple relançant à cette occasion une attirance sexuelle mutuelle qui s'était passablement émoussée. James va également faire la connaissance de Gabrielle (Rosanna Arquette), elle aussi gravement handicapée par un accident et dont la sexualité est devenue dépendante du fantasme métallique que constituent les autos. L'escalade entre le sexe et la recherche des sensations fortes à travers des accidents va conduire ce petit monde dans des poursuites automobiles qui risquent de s'avérer mortelles…

Une bonne partie du film se déroule la nuit, donnant déjà une connotation sombre au film, renforcée par le sujet où la mort rode partout. Un côté froid et impersonnel est aussi voulu par Cronenberg qui joue beaucoup avec l'aspect métallique des choses, les personnages semblant également désincarnés dans leur vie sociale, avec peu de sentiments exprimés. Leurs rapports sexuels sont alors plus un moyen de retrouver des sensations au niveau de leur propre corps que de se rapprocher d'une autre personne à qui l'on veut donner du plaisir. Le corps est d'ailleurs mis en valeur à travers les gros plans sur les cicatrices laissées par les accidents, ou à travers les scènes de sexe, qui occupent au total près d'un quart du métrage, mais sont filmées avec classe et esthétisme, en évitant toute vulgarité. Le jeu des acteurs est aussi parfait, les trois actrices principales donnant beaucoup d'elles-mêmes pour incarner des femmes atypiques, fort différentes les unes des autres même si elles sont essentiellement mues par le fantasme morbide qu'elles ont en commun. Elias Koteas vole la vedette à James Spader en affirmant plus sa présence grâce à un rôle où il apparaît moteur de ses fantasmes alors que Ballard semble subir les siens.

"Crash" est une expérience cinématographique à réserver à un public averti, non pas pour ses scènes chaudes, mais pour le côté dérangeant du fantasme qui pousse les personnages à jouer avec la mort. La dernière scène du film est de ce point de vue éloquente, et laisse le spectateur songeur, sinon estomaqué. Mais ses qualités artistiques sont incontestables et, de ce point de vue, "Crash" est peut-être l'œuvre la plus aboutie de Cronenberg, qui reviendra ensuite à des films plus classiques et plus accessibles, comme "A History of Violence".


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.77:1

Avis : Les teintes sont naturelles, avec des contrastes heureusement bien soulignés, vues le nombre de scènes nocturnes. La définition n'est pas toujours parfaite, avec un peu de grain, mais la compression ne se voit pas trop. La photographie est léchée , avec un beau travail du directeur artistique Peter Suschitzky, qui sublime les carrosseries des voitures, … et celles des actrices, et particulièrement Deborah Kara Unger.


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 2.0 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : Les pistes stéréo d'origine sont claires et dynamiques, mais on ne peut que regretter l'absence d'effets arrières qui auraient donné plus d'effets aux scènes de poursuites automobiles et d'accidents. Les dialogues se détachent bien, et on apprécie la musique exceptionnelle d' Howard Shore, qui contribue efficacement à l'atmosphère sulfureuse du film.


L'Interactivité : 1.5/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont animés et sonorisés. Le film n'est découpé qu'en 12 chapitres, et il faut repasser par le menu pour changer de langue et mettre les sous-titres.


Les bonus :

Le disque est en lui-même assez pauvre en bonus, mais le livret fourni nous en dit beaucoup sur le film et ses auteurs.

  • Interview du réalisateur, de l'auteur du roman, et des cinq comédiens principaux (10 minutes en 4/3 VOst). Chacun s'exprime sur ce film étrange et en donne sa propre perception.
  • Filmographies de David Cronenberg, James Spader, Holly Hunter et Rosanna Arquette, chacun ayant droit à deux ou trois pages de texte, format 16/9.
  • Bandes annonces de "Crash", "Eden Log", "La chambre des morts", "Le voyage du ballon rouge", "La Ronde de Nuit" et "Un conte de Noël", toutes en 4/3 VF.
  • Lien Internet vers le site de l'éditeur
  • Livret de 96 pages :" L’Avant-Scène Cinéma". Ce véritable petit livre, illustré par des photos N&B, donne la parole aux auteurs, détaille le générique, mais surtout donne une description détaillée du scénario à travers un récit qui couvre les 746 plans du film.

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boîte en carton d'un format légèrement plus épais qu'un boîtier normal. Les visuels, dont le principal reprend l'affiche du film, sont soignés mais un peu fragiles, avec des impressions sur un fond noir mat. Le disque est fixé sur un digipack et un livret de 96 pages est fourni.



    La sérigraphie

    Un pare-brise brisé, couvert de sang, dans la nuit, ou la mort… La sérigraphie, bien que très simple, illustre parfaitement le film. L'impression est très fine, comprenant le rond central. Les textes et logos sont très petits et assez discrets, malgré leur couleur blanche sur fond noir.


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020