DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE (1959)

Lui écrire surfeur51

Voyage au centre de la Terre (1959) DVD sorti le 12/03/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : 20th Century Fox
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie en salle : Mai 1960
Durée du film : 2 h 04 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3629


   

Le Film : 7.5/10

Résumé :  A Edimbourg, à la fin du siècle dernier, le professeur Lindenbrook, avec la collaboration de son meilleur élève, découvre le moyen de parvenir au centre de la terre. Le savant organise une expédition et s'engouffre dans les entrailles de la terre à partir du cratère d'un volcan islandais éteint. Mais le voyage ne fait que commencer et les explorateurs ne sont pas au bout de leurs découvertes...

Avis : Alors que va bientôt sortir en DVD et blu-ray le remake de "Voyage au centre de la Terre", tourné en 3D avec des effets numériques high-tech, il est intéressant de se repencher sur la version réalisée en 1959 par Henry Levin, avec les trucages disponibles à l'époque, utilisant les maquettes et les prises image par image. Très hollywoodien dans sa forme, et inspiré assez librement du célèbre roman de Jules Verne, ce film à grand spectacle a nettement vieilli, mais reste un témoin intéressant du cinéma d'aventure familial. Il a fait l'objet d'une ressortie en salles en 2005, et son édition en DVD bénéficie d'une restauration soignée qui permet de revivre au mieux l'atmosphère des films qui faisaient les succès des salles obscures à l'époque où les premiers satellites artificiels commençaient à tourner autour de la Terre. Cette aventure, totalement irréaliste et contraire à toute vérité scientifique, conduit ses personnages dans un monde imaginaire peuplé de dinosaures et de forêts de champignons géants, mais c'est la magie du cinéma que de réussir à faire croire à n'importe quel scénario et d'emmener le spectateur aux côtés des héros dans des aventures fantastiques.

En analysant les travaux de l'explorateur suédois Arne Saknussem, le professeur Oliver Lindenbrook (James Mason) acquiert la conviction que Saknussem a réussi à atteindre le centre de la Terre en partant du cratère d'un volcan éteint situé en Islande. Accompagné de son élève Alec McEwen (Pat Boone, alors surtout connu comme chanteur), qui est aussi le fiancé de sa fille Jenny (Diane Baker), de Carla Goetaborg (Arlène Dahl), la veuve d'un chercheur suédois assassiné qui travaillait sur le même sujet, et de Hans Belker (Peter Ronson), un guide trouvé sur place, Lindenbrook va commencer la périlleuse descente, sans se douter qu'il est surveillé par un descendant de Saknussem (Thyer David), bien décidé à profiter seul de la découverte. Mais sur la route d'une cité engloutie de l'Atlandide, en bordure de l'océan souterrain où se trouve le centre magnétique de la Terre, d'autres dangers guettent les aventuriers téméraires… Le scénario de Walter Reish et Charles Brackett est assez caricatural et prend de nombreuses libertés par rapport au roman de Jules Verne, mais il en respecte l'esprit, et le film ne trahit pas le style à la fois scientifique et fantastique de l'écrivain français, qui s'est montré visionnaire en de nombreuses occasions, même si, dans le cas présent, cette aventure reste à jamais inconcevable.

De gros moyens furent utilisés pour rendre le film le plus réaliste possible. Le tournage eut lieu dans les grottes de Carlsbad, au Nouveau Mexique, à près de 300 mètres sous Terre, entraînant des difficultés logistiques importantes. De vrais iguanes furent maquillés pour figurer les dimétrodons, et les décorateurs firent merveille pour reconstituer les grottes de quartz, les champignons géants, les cascades de sel, et la cité perdue. James Mason, cinq ans après avoir interprété le capitaine Nemo dans la plus connue des adaptations au cinéma des romans de Jules Verne, est le leader d'un casting assez réduit en nombre et en notoriété, mais qui se sort assez bien d'un film plus axé sur l'action et le spectaculaire que sur les dialogues. L'humour est assez présent, et l'action est agrémentée d'un brin de romance, entre Alec et Jenny, et entre Oliver et la pulpeuse Carla. Le point le plus faible du film est son méchant, le comte Saknussem, plus bête et ridicule que vraiment terrifiant.

Nominé aux Oscars pour ses décors et ses effets spéciaux, "Voyage au centre de la Terre" garde aujourd'hui un charme délicieusement rétro pour les quinquas qui revivent leur enfance, mais il est désormais plus apte à émerveiller les enfants qu'à impressionner les ados habitués à un cinéma plus moderne. Quant aux adultes cinéphiles, ils pourront apprécier un spécimen caractéristique de la fin d'une époque révolue que l'on appelle désormais l'âge d'or d'Hollywood.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Le master a été restauré avec soin, supprimant les défauts de pellicule, ravivant les couleurs, soulignant les contrastes, et donnant de la finesse aux détails. Le documentaire en bonus permet de comparer avec le master initial, bien abîmé et aux couleurs fades et jaunies. Par ailleurs la compression a été soignée, et la photographie de Leo Tover est donc restituée de façon quasi optimale.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 4.0 en Anglais, DD Stéréo en Français, Allemand, Espagnol - Sous-titres : Français, Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Néerlandais

Avis : La VO utilise la piste originale à quatre canaux donnant un peu plus de relief que la VF stéréo. Cependant les effets sont limités par rapport à ce qui se fait aujourd'hui, mais l'ensemble est bon techniquement et assez plaisant. Les dialogues sont clairs, et la musique de Bernard Herrmann assez ample.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Les menus sont fixes et muets. Le film est assez finement découpé en 40 chapitres, et l'on peut changer de langue et sous-titre à la volée.


Les bonus :

Pas grand chose sur le film lui-même, mais le documentaire sur la restauration du film est original.

  • Restauration : avant/après. Documentaire muet de 3 minutes au format 4/3 qui permet avec deux demi-images juxtaposées de voir les différences avant et après les différentes restaurations . C'est spectaculaire pour la première restauration de 1995, l'image s'affinant ensuite pour les laserdiscs (1998), puis les DVD (2002).
  • Bande annonce (16/9, format cinéma respecté, VO sans sous-titres), de bonne qualité malgré l'âge du film.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel est un montage récent, qui n'a strictement rien à voir avec l'affiche dessinée utilisée pour la sortie en salles, mais qui souligne bien le côté rétro du film.



    La sérigraphie

    Bien qu'assez soignée, la sérigraphie n'est pas vraiment réussie. Elle souffre de l'excès de détails dans l'image, de la profusion de logos, et du rond central non imprimé. Au total, on a une impression de fouillis d'où il n'y a pas grand chose qui ressort vraiment.


    Note Finale : (13.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 19/01/2009 à 09:57 par nicolaoua : C'est amusant que cette critique paraisse aujourd'hui: je venais d'ajouter ce DVD à ma liste des "souhaités"! J'aurais octroyé un 10/10 pour le film: dans son genre, il me parait parfait et indémodable. Le premier film que mes parents m'ont laissé regarder à 20h30, snif. Bref, j'ai hâte de retrouver l'oie Gertrud. Question: la VF est-elle d'époque?

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020