DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LES COMBATTANTS (BLU-RAY)

Lui écrire montana62

Les combattants (Blu-ray) DVD sorti le 07/01/2015


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : France Télévision
Distributeur :
Sony Pictures Home Entertainment - TF1 Vidéo

Nombre d'entrées :390 659
Date de sortie : 20 août 2014
Durée : 1h38mn16s


Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
1297


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d'Arnaud s’annonce tranquille…
Tranquille jusqu'à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire.
Jusqu'où la suivre alors qu'elle ne lui a rien demandé ?
C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux.

Avis : Thomas Cailley nous offre pour son 1er long métrage, un savoureux regard d’une jeunesse contrariée par les incertitudes du futur tout en étant persuadée qu’il n’y en aura pas.

On suit dans la première partie du film le parcours chaotique de 2 ados :
- Arnaud, qui après avoir perdu son père, a bien du mal à se projeter dans l’entreprise familiale. La rencontre avec Madeleine est à tous les niveaux un choc, elle symbolise pour lui une porte de sortie à ses incertitudes et le moyen de combler une vie un peu trop mollassonne.
- Madeleine, au caractère bien trempé et totalement convaincue d’une apocalypse prochaine, se focalise sur une formation de survie que seule l’armée peut procurer.

C’est à travers ce stage initiatique de 15 jours que se révèlent les véritables personnalités. L’armée paie au passage la casse et voit son image quelque peu écornée par ses codes surannés. L’exemple de la grenade est un passage véritablement savoureux tout comme la partie de paintball.

La seconde partie s’axe plus sur un survival d’illusions abandonnées au profit d’espoir retrouvé, matérialisé par cet amour de jeunesse. La désertion d’un monde perdu au profit d’un nouvel Eden va tout de même montrer ses limites. Le réalisateur profite au passage de bousculer quelque peu les conventions en redéfinissant le sexe fort.

Jonglant entre la maladresse de certaines petites longueurs à des plans sublimes comme la séance de maquillage, Thomas Cailley structure son œuvre à sa manière, peu conventionnelle mais sacrément efficace. Manipulant la dérision en multipliant les vraies scènes de comédie (l’intro sur le choix du bois pour le cercueil), le réalisateur adoucit volontairement la « gravité » du sujet et de cette jeunesse perdue où seul son épilogue trahit de manière radicale, en changeant de ton, les inquiétudes.

Pour symboliser cette jeunesse tourmentée, Le réalisateur s’appuie sur 2 acteurs formidables Adèle Haenel qui vampirise littéralement l’objectif et Kévin Azais tout deux récompensés à juste titre d’un césar pour leur interprétation.

Pour une première œuvre Thomas Cailley fait mouche avec pas moins de 3 césars remportés en 2015 (Actrice, jeune espoir masculin, première œuvre) sur 9 nominations (Actrice, jeune espoir masculin, première œuvre, musique originale, film français de l’année, réalisateur, son, montage et scénario original).

Seule ombre au tableau mais à juste titre, le sujet + l’absence d’un casting connu sur une première œuvre n’ont pas emballé les foules et le film a récolté un peu moins de 400 000 entrées.

Cette atypique romance cinématographique mérite vraiment le détour et marque une belle audace d’un cinéma français dépoussiérant le genre. Le support vidéo permet de jouer les séances de rattrapage, ce serait vraiment dommage de passer au travers !


L'Image : 3/3

Détails techniques : encodage MPEG4-AVC - Format 1.85 - version 16/9 compatible 4/3

Avis : A l'image du film cette copie est un pur régal et permet d'apprécier pleinement le boulot de David Cailley, Directeur de la photographie. Difficile de trouver un défaut avec un tel piqué et des contrastes en béton. Du côté bitrate, les compteurs s'affolent avec une moyenne de 33 Mbps et une jauge qui descend très rarement sous les 30. Au final la copie ne présente pas de failles et nous donne une lisibilité optimum digne d'un tel support.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Français 5.1 DTS-HD Master Audio - Audiodescription
Sous-titres pour les malentendants

Avis : Le thème ne permet pas de pousser dans ses derniers retranchements notre home cinéma mais affiche grâce à la HD un joli rendu un peu trop frontal malgré tout. Les éléments naturels qui se déchainent sur la seconde partie permettent heureusement de savourer un peu plus nos surrounds.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Sur des extraits du film, le menu propose Film - Versions - Autour du film A noter qu'on ne dispose pas de chapitres.


Les bonus :

On dispose de 3 modules

  • Paris - Shangai (24'18) On nous propose un court métrage réalisé par Thomas Cailley permettant déjà de voir le potentiel "comique". Le sujet traite déjà d'un "adulescent" désirant trouver sa voie, et cela passe par un parcours initiatique, aller jusqu'à shangai en vélo. Mais l'aventure réserve son lot de surprises plus ou moins bonnes et très vite il doit faire face à un imprévu. A noter que le film a gagné un prix en 2011.

  • Clip quinzaine des réalisateurs (1'35) c'est la seule déception de ce blu-ray, 1 minute 35 résumant l'entreprise c'est franchement maigre. On y voit pour la quinzaine des réalisateurs à cannes en 2014 Thomas Cailley présentait en compagnie de ses acteurs brièvement le film. les lumières s'éteignent puis se rallument, le public applaudit et les acteurs se congratulent, vraiment très maigre.

  • Pour terminer on retrouve la bande annonce du film.

  • Le court métrage permet de voir le potentiel du réalisateur certes, mais une incursion dans les combattants aurait été nettement plus profitable. Une véritable déception pour ceux qui aiment prolonger le plaisir surtout pour un tel film.


    Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Sur un boitier amaray blanc on retrouve sur le recto notre couple vedette, à l'image du film pas de fioritures. Sur le verso on apprécie la première partie richement illustrée, la partie technique s'offre un espace plutôt restreint mais garde une lisibilité correcte grâce au choix des couleurs.



    La sérigraphie

    La sérigraphie se contente de reprendre le visuel de la jaquette dans une bonne définition. En plaçant au bas de la galette les logos, la pollution est ainsi évitée avec des mentions légales qui jouent également le jeu.


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 16/07/2015 à 16:05 par montana62 : C'est d'autant plus regrettable que le disque était loin d'être rempli, il y avait donc largement la place pour un making of.
    - le 16/07/2015 à 10:24 par nicofeel : Voilà un film que j'avais beaucoup apprécié lors de sa sortie en salles. Globalement je rejoins ton avis, avec effectivement une Adèle Haenel qui vampirise l'écran. Côté bonus, avec ta critique, je constate qu'il n'y a tout de même pas grand chose à se mettre sous la dent. C'est dommage.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020