DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


DOGVILLE - EDITION H2F

Lui écrire surfeur51

Dogville - Edition H2F DVD sorti le 04/12/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : H2F
Distributeur :
Paramount

Date de sortie en salle : 21 Mai 2003
Nombre d'entrées : 201 000

Durée du film : 2 h 57 min.
Acteurs: James Caan Nicole Kidman

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4737


   

Le Film : 9.5/10

Résumé :  Grace, une belle fugitive poursuivie par des gangsters, arrive dans la commune isolée de Dogville. Encouragés par Tom, qui s'est autoproclamé porte-parole de la ville, les habitants consentent à la cacher, en échange de quoi Grace accepte de travailler pour eux. Lorsqu'un avis de recherche est lancé contre elle, les gens de Dogville s'estiment en droit d'exiger une compensation, vu le risque qu'ils courent à l'abriter. La pauvre Grace apprend ainsi à ses dépens que la bonté est relative. Mais elle garde un secret, un secret fatal, qui fera regretter à Dogville d'avoir montré les dents.

Avis : Dogville est un film difficile d'accès pour deux raisons:
Sa forme, plus proche du théâtre filmé que du cinéma. Les décors sont minimalistes, le film ayant été tourné dans un hangar, les murs des maisons étant écrits à la craie sur le sol. Ce procédé original peut dérouter, mais permet de suivre ce qui se passe dans une maison à l'insu des autres personnages qui évoluent de leur propre côté. Pour rendre l'action réaliste, tous les mouvements concernant les décors absents sont mimés, avec le son associé (ouverture d'une porte qui grince, par exemple). L'utilisation d'un narrateur en voix off met un peu de distance entre le spectateur et l'action, et le découpage du film en 9 chapitres et un prologue donne une image à la fois rétro et insolite.
Le fond est lui franchement dérangeant. Il s'agit d'une réflexion cruelle sur la société humaine, lâche, méchante et profiteuse. Pendant près de trois heures, on voit des personnes "normales" qui vont se transformer petit à petit en tourmenteurs martyrisant moralement et physiquement une jeune femme dont la beauté et la grâce (elle s'appelle Grace) illuminent le film. Elle accepte son sort, se voit enchaînée, violée, obligée de servir les autres, en acceptant son sort jusqu'au moment où… La fin du film apporte un éclairage encore plus cru sur la noirceur de l'âme humaine. Tout le registre des perversions y passe, la lâcheté, la luxure, la jalousie, la trahison, la méchanceté gratuite ; même les enfants s'y mettent, un jeune garçon faisant chanter Grace pour qu'elle lui donne une fessée, puis va la dénoncer à sa mère.

Avec tout cela, on peut se demander si ça vaut le coup de regarder ce film. En fait, on se fait très vite porter par le scénario, oubliant ces décors inexistants, et on reste fasciné devant cette cruauté imposée à un ange. Nicole Kidman est prodigieuse, elle illumine ce film noir, et démontre là l'étendu de son registre de comédienne dans un rôle à l'antipode de la Suzanne Stone de "Prête à tout" qui lui avait valu un Golden Globe de la meilleure actrice. Le Jury du Festival de Cannes 2003 n'a pas cru bon de récompenser l'actrice pour cette performance sublime, démontrant là une rare incompétence. Dans le cinéma d'aujourd'hui, le registre de Nicole Kidman, avec des films aussi différents que Moulin Rouge, Eyes Wide Shut, les Autres ou The Hours, est le plus complet et le plus riche. Dans Dogville, elle atteint la grâce (oui, c'est facile…., mais c'est vrai…).
Tous les seconds rôles sont remarquables. Il faut dire qu'en l'absence de décors et d'effets spéciaux, il ne reste que la performance des acteurs pour nous captiver. Paul Bettany, Lauren Bacall, ancienne gloire hollywoodienne, Stellan Skarsgard, Chloé Sevigny, Patricia Clarkson … donnent vie à des personnages dont les plus bas instincts vont petit à petit resurgir pour le malheur de tous. Au delà d'une forme particulière proche du théâtre, des trouvailles cinématographiques inédites donnent un relief à ce film si particulier. Le viol visible-invisible (toujours l'effet des murs inexistants), ou Grace "dans les pommes", sont des scènes inoubliables comme le sont tant de gros plans d'acteurs où un rien dans l'expression permet de dire tant de choses.

L’action se situe dans un patelin paumé des Montagnes rocheuses, dans les années 30. Cette sévère critique des hommes peut donc être ressentie comme de l'anti-américanisme exacerbé. Et de fait, Von Trier ne se prive pas de critiquer l'Amérique, même s'il reconnaît n'y avoir jamais mis les pieds. Mais quand on regarde bien, le film aurait la même force s'il s'était déroulé n'importe où dans le monde, et c'est bien la nature humaine en tant que telle qui est dépeinte avec tant de noirceur.

Dogville est le premier volet d'une trilogie , Von Trier ayant souhaité initialement que Nicole Kidman soit la vedette des deux films à venir. En fait celle-ci s'est désistée, et "Manderlay", la suite de Dogville, verra Bryce Howard dans le rôle de Grace.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Image techniquement parfaite, avec des couleurs chaudes, des contrastes saisissants (les scènes sont soit nocturnes avec un fond très noir, soit de jour avec une lumière vive). Par contre un effet de flou apparaît sur les arrêts sur image lors des mouvements rapides (déplacement des acteurs ou travelling), probablement du au tournage en caméra numérique HD. Cet effet apparaît peu en vision normale. Du point de vue artistique, c'est très beau, avec certaines scènes vraiment marquantes (le coucher de soleil chez l'aveugle, les pommes…).

[ Voir le Top Image pour ce DVD ]


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Anglais, Français, Danois - Commentaires du réalisateur en DD 2.0

Avis : Très bon équilibre entre les dialogues, la voix off du narrateur, et la musique, qui se fait discrète. Les bruitages sont précis, mais les effets arrières sont peu utilisés et le caisson de basses n'est vraiment pas surchargé de travail.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Le menu est sur fond du plan de la ville (vue aérienne du décor). La bande annonce est accessible depuis le menu principal, et le commentaire depuis le menu audio. Possibilité de changer de piste audio et de sous-titre "à la volée", les bonus peuvent être sous-titrés. Le film est découpé sur le DVD en 20 chapitres qui se superposent au prologue et aux neuf chapitres du scénario.


Les bonus :

Edition simple à un disque avec peu de bonus :

  • Commentaire audio chapitré du réalisateur Lars Von Trier et du directeur de la photographie Antony Dod Mantle. Le commentaire porte sur certaines scènes accessibles par un menu spécifique. Il s'agit en fait surtout d'une discussion entre les deux protagonistes qui reviennent sur les acteurs, les conditions du tournage, la technique cinématographique, le tout un peu indépendamment de ce qui se passe à l'écran. Ainsi, les scènes elles-mêmes ont peu d'explication de la part du réalisateur. On apprend néanmoins pas mal de choses.
  • Bande annonce du film, assez décalée par rapport à ce qu'est habituellement une bande annonce. Il s'agit d'une suite de micro-interviews des acteurs disant comment ils ont vécu le film.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boitier amaray transparent sans originalité particulière. La pochette présente le visage de Grace en gros plan, sans effet, juste le regard intense. Un titre rappelle la sélection officielle au Festival de Cannes 2003(dont le Jury s'est révélé fort peu judicieux dans ses choix). Le verso de la pochette montre Grace dans les pommes, et détaille précisément le contenu du DVD.



    La sérigraphie

    Comme les décors, sérigraphie minimaliste, présentant un U dans un rond, logo utilisé également comme marque dans les menus.


    Note Finale : (16/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020