DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


MANIAC (1980) - EDITION COLLECTOR 2003 / 2 DVD

Lui écrire Hotkiller

Maniac (1980) - Edition collector 2003 / 2 DVD DVD sorti le 16/04/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Opening
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 09 mars 1982
Nombre d'entrées : N.C.

Durée du film : 1 h 28 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
5852


   

Le Film : 9/10

Résumé : L'itinéraire d'un sérial-killer, qui, perturbé par l'image de sa mère, exerce, de façon schizophrène ses pulsions meurtrières à l'encontre des femmes.

Avis : Maniac est un film à petit budget qui defraya la chronique lors de sa sortie en salles (à cause de problèmes de censure, il ne sortira d'ailleurs en France que 2 ans après le tournage). En effet, de tous les films de cette époque (fin 70's - début 80's) mettant en scène des serial killers (Nightmare, Halloween...), Maniac est certainement le plus froid et le plus violent. Le scénario s'attache à suivre l'itinéraire de Frank Zito, psychologiquement malade, qui a conscience de la dualité de sa personne mais qui ne peut restreindre sa sauvagerie meurtrière. Alors vous me direz, on a déjà vu ça au cinema. Certes, mais Maniac, à la différence des autres films du genre ne propose pas un happy end, n'est pas moralisateur : pas de flic pour enquêter, pas de docteur pour expliquer un comportement... la camera de Lustig s'attache à suivre le tueur comme si elle était juste le témoin muet des actes cruels perpétrés par Zito.

Pour ces raisons, Maniac subit lors de sa sortie l'opprobre de toute la censure : l'affiche était jugée trop violente, les images étaient choquantes et malsaines et libération de la femme oblige, ce film fut jugé particulièrement anti-féministe puisque le scénario en donne une image réductrice à double titre : d'une part parce qu'elles ne sont que de potentiels victimes et d'autre part à cause de la part de responsabilité de la mère du tueur dans le comportement psychopathe de Zito. L'acharnement de ce dernier contre la gent féminine nous vaut quelques scènes assez chocs notamment dans la première demi-heure du film : d'abord une femme et son boy-friend sont égorgés de façon assez réaliste sur la plage, tandis qu'une autre scène, une quinzaine de minutes plus tard nous propose un moment devenu désormais culte : le scalp d'une prostituée après que Zito l'eut étranglée. Ces images chocs ont largement contribué à la réputation de Maniac. Mais meilleur encore est le cheminement du scénario : en effet dès le début du film, le spectateur sait qui est le tueur. Il n'y a dès lors plus de suspense de ce côté là. Ainsi Lustig oriente l'intérêt de son spectateur vers la tension nerveuse, l'angoisse car à chaque meurtre on s'attend à ce que Zito fasse pire que la fois précédente. Cette tension connait son apothéose lors de la poursuite dans le métro (scène de plus d'une dizaine de minutes) particulièrement rapide et bien menée qui donne un excellent rythme au film.

A l'inverse on pourra regretter que William Lustig n'explore pas plus profondément la personnalité psychologique de son héros. En effet, même si par moment on entend une voix off nous livrer les voix intérieures du tueur, tout ceci ne suffit pas à nous expliquer le drame lié à l'enfance de Zito qui a fait qu'il est aujourd'hui un serial-killer. De même si le scénario nous montre les sévices de sa mère (elle l'enfermait régulièrement dans un placard pour le punir), on voit mal le rapport avec le fait que Zito collectionne les scalps de femmes et coiffe avec cet ornement des mannequins de prêt-à-porter.

Côté casting c'est donc Joe Spinell (il avait joué auparavant dans le Parrain et Taxi Driver) qui interprète le rôle de Franck Zito. Totalement habité par son personnage, certains plans sur son visage sont assez effrayants (scène d'étranglement de la prostituée). Il est à noter que Joe Spinell est lui-même l'instigateur de ce film puisqu'il en est le co-scénariste mais aussi le co-producteur. On notera qu'au niveau des effets spéciaux c'est encore Mister "Magic Savini" qui s'y colle et qui nous offre encore une fois un très bon exemple de ses multiples talents (le maquillage de la femme scalpée est vraiment très réussi).

Avec le recul Maniac est un film plus d'angoisse que gore à 100% et qui sait encore ménager ses effets. Le parfum sulfureux qui avait entouré sa sortie en salles est toujours présent lui conférant le rang de film culte dans les multiples exemples de ce genre duquel naîtront par la suite les "Scream" et autres "Souviens toi l'été dernier".


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format video : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Tourné originairement en 16mm le film présente un grain assez présent sur le DVD mais tout de même pas au point d'en gêner le visionnage. Du point de vue des couleurs, on notera de beaux contrastes (surtout dans les scènes sanglantes), mais les limites sont vite atteintes lors des plans nocturnes. De même les arrières-plans de villes avec les lumières des gratte-ciel sont parfois un peu flous mais tout ceci reste correct pour un film tourné en 16mm. Par contre on notera ici et là quelques défauts de compression provoquant un léger effet de rémanence et de flou à l'écran (scène du premier meurtre notamment). Cependant il est vrai que la copie proposée sur ce DVD est assez propre dans l'ensemble pour un film de cet âge.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby surround 2.0 en français - Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1 en anglais - Sous-titres : français

Avis : N'en déplaise aux francophiles, c'est encore la piste française qui est le parent pauvre de la bande son de ce DVD. En effet celle-ci est assez plate et bénéficie d'un doublage extrêmement moyen, voire décevant. Pour la bande anglaise, on notera le soin tout particulier du remixage. les effets surrounds sont assez nombreux et les basses sont également bien sollicitées. Un remixage diablement efficace et qui convient parfaitement pour ce genre de film. Très peu de différence entre le 5.1 classique et le 5.1 DTS même si ma préférence va au 5.1 classique avec des basses plus profondes.


L'Interactivité : 3/3

L'ergonomie des menus :
Le premier disque nous propose un menu au format 16/9 moyennement réussi. En effet le hurlement répété de Frank Zito avec une image du film en arrière-plan ne "casse pas des barres". Bon point pour la présentation des chapitres qui, même s'ils ne font pas l'objet d'une transition avec le sommaire général et s'ils ne sont pas sonorisés sont présentés de façon différente : reflets dans un couteau pour le premier écran et "Une" de journal pour le second écran de choix.
Le disque des Bonus est quant à lui présenté de façon minimaliste : écran 4/3 et validation de choix grâce aux titres des bonus. Très classique en fait.


Les bonus :

DVD n°1 :

  • Commentaire audio (sous titré en français) : William Lustig, Tom Savini, Lorenzo Marinelli (montage) et Luke Walter (assistant personnel de Joe Spinell) commentent le film. Assez bien fait, enrichissant avec de nombreuses scènes commentées. Anecdotes de tournage, trucages et maquillages... agrémentent ce commentaire audio assez riche.


  • DVD n°2 :
  • Joe Spinell Story : documentaire d'une cinquantaine de minutes (sous-titré en français). Plus qu'un documentaire sur l'acteur c'est également un témoignage vivant sur le film, ses problèmes avec la censure et la levée de boucliers qu'il suscita à l'époque. Nombreuses informations également sur l'acteur/scénariste/producteur. Ce documentaire est le même que celui proposé en Z1 dans l'édition Anchor Bay du film.
  • Interviews : 2 interviews dont une d'époque (interview radio) où Joe Spinell et Lustig décrivent leur film, le pourquoi d'autant de violence et tentent de répondre à leurs détracteurs. La seconde interview concerne Caroline Munroe (actrice du film) qui reparle de ses impressions de tournage.
  • Films annonces : 7 bandes annonces du même film. Elles se distinguent selon les pays. Intéressant de voir comment la censure pouvait être perçue selon les pays à l'époque (USA, Italie, Allemagne, France)
  • Maniac 2 : il s'agit d'un ensemble de rushes qui, mis ensemble font une sorte de mini-teaser. Rappelons qu'une suite n'a pu être tournée du fait de la mort de l'acteur principal Joe Spinell.
  • Maniac par Mad Movies : les journalistes de la revue de cinéma fantastique reviennent sur l'histoire française du film.
  • Histoire du film : bonus un peu redondant par rapport au précédent et qui recadre le film par rapport au cinéma de seconde zone de l'époque.
  • Filmographies : filmographies précises de Joe Spinell, William Lustig et Caroline Munro.


  • Au final cette édition collector de Maniac est assez bien fournie : image correctement remasterisée, bande son à la hauteur (VO seulement par contre) et des bonus intéressants qui permettent de mieux comprendre le phénomène que fut ce film à sa sortie. Bref une édition qui n'usurpe pas son appellation de collector.


    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Il s'agit d'un digipack 3 volets inséré dans un fourreau cartonné façon papier glacé. Les couleurs sanglantes à souhait sont très vives et très contrastées. L'intérieur du digipack nous livre le chapitrage avec une dominante rouge sang très présente. Le fourreau n'est pas en reste puisqu'il reprend l'affiche originale du film dans des tons éclatants et que les infos techniques au verso sont conformes au contenu du DVD.

    [ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]



    La sérigraphie

    Même si elles manquent légèrement de définition les sérigraphies des deux disques sont remarquables dans leur conception : très peu de mentions légales, un rond central imprimé donnant ainsi une plus grande place aux visages des 2 sérigraphies. A noter, ces sérigraphies reprennent l'illustration qui figure en arrière-plan du digipack.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (17.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019