DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


FACE à FACE - EDITION 2002

Lui écrire surfeur51

Face à face - Edition 2002 DVD sorti le 16/07/2002


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : UFG
Distributeur :
Fravidis

Date de sortie en salle : 22 avril 1992

Durée du film : 1 h 51 min.
Acteurs: Christophe Lambert

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3900


   

Le Film : 7.5/10

Résumé : Après un match victorieux, Peter Sanderson, grand maître dans l'art des échecs, raccompagne l'attachée de presse avec qui il passe la nuit... Au matin, la police découvre le cadavre de la jeune femme dans son appartement. Pas une empreinte, pas de trace. Seul indice : un message écrit sur le mur en lettres de sang. Commence alors une gigantesque partie d'échecs entre le tueur et la police où chaque déplacement est marqué par un meurtre.

Avis : "Face à face" est un thriller doublé d'une enquête policière, qui se déroule dans le milieu des compétitions internationales d'échecs. Cette caractéristique, originale car on ne voit pas beaucoup les échecs dans le cinéma, et le fait qu'il est bien difficile pour le spectateur de discerner la vérité avant que les masques ne tombent, en font un film assez agréable à regarder, si toutefois on ne craint pas trop les scènes avec profusion d'hémoglobine, qui lui ont d'ailleurs valu une interdiction aux moins de douze ans.

Les questions qui entretiennent le suspense sont, comme souvent dans les films mettant en scène des tueurs en série, qui est le coupable, qui sera sa prochaine victime, et quelles sont ses motivations. L'intrigue est embrouillée à souhaits, avec un prologue assez traumatique, tourné en noir et blanc, où l'on voit deux jeunes garçons jouer aux échecs. A l'issue de la partie, le perdant, fou de rage, plante son crayon dans la main de son adversaire. Le soir même, on voit son père quitter la maison et sa mère se suicider sous ses yeux indifférents. On se doute bien qu'au moins l'un des deux enfants fait partie des maîtres qui s'affrontent vingt ans plus tard dans un tournoi international, sans savoir qui est qui ni ce qui s'est passé entre temps. Des meurtres particulièrement sanglants concernant des jeunes femmes étant commis en marge du tournoi, la police se met rapidement à soupçonner le champion sortant, Peter Sanderson, d'autant plus que l'assassin organise ses crimes comme une gigantesque partie d'échecs, laissant auprès de ses victimes des indices écrits en lettres de sang sensés permettre à aux enquêteurs de prévenir le crime suivant.

C'est Christophe Lambert qui incarne Peter Sanderson. On a souvent reproché à l'acteur un jeu un peu lisse et manquant d'expression, mais en l'occurrence cela fonctionne très bien car cela renforce l'ambiguïté du personnage dont on se doute bien qu'il est l'un des deux enfants du prologue, et avec lequel l'assassin joue au chat et à la souris par téléphone interposé. L'enquête est conduite par deux policiers, le capitaine Frank Sedman, joué par Tom Skerritt qui interprète sans trop de relief un vieux de la vieille qui subodore une affaire encore plus compliquée que les apparences ne le montrent, et le jeune Andy Wagner (Daniel Baldwin), plus impétueux, et qui est persuadé de la culpabilité de Sanderson, qui se ferait aider par un complice. Kathy Sheppard, une psychologue chargée d'aider les enquêteurs, va compliquer les choses en tombant amoureuse du principal suspect. Elle est jouée par Diane Lane qui se voit confier le rôle le plus nuancé, et l'actrice ressort du casting comme étant celle dont le jeu est le plus abouti. A l'époque du tournage, elle était mariée avec Christophe Lambert, ce qui a sûrement contribué à rendre crédible leur rapprochement dans le film. Une mention particulière pour la jeune Katharine Isobel, qui incarne Erica, la fille de Sanderson, de manière absolument craquante. La réalisation de l'allemand Carl Schenkel est solide, sans génie mais sans fausse note, de sorte que l'on suit sans trop de difficultés les méandres de l'intrigue compliquée qu'a concoctée Brad Mirman. Le final est dans la ligne des films du genre, avec un affrontement plein de rebondissements entre le bon et le méchant, une autre vie étant également en jeu, celle-là forcément sympathique à tous les spectateurs.

Bien qu'il ait obtenu le prix de la critique au Festival du film policier de Cognac en 1991, "Face à face" n'a pas attiré un grand nombre de spectateurs. Sans être inoubliable, il mérite néanmoins d'être vu par les amateurs du genre, et sous certains aspects on peut le considérer comme un précurseur de Se7en avec de nombreuses caractéristiques que l'on retrouve sur le film de David Fincher, en particulier son atmosphère particulièrement sombre, renforcée ici par une musique tout à fait adéquate. Son principal défaut est qu'il résiste moins bien à plusieurs visionnages, car une fois que l'on connaît toute l'histoire, les ficelles du scénario ne suffisent plus à maintenir un intérêt constant.


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : L'image assez bonne, mais les contrastes ne sont pas très marqués, surtout dans les nombreuses scènes sombres. La définition est moyenne, avec un peu de grain, et on trouve quelques problèmes de compression dans les scènes d'intérieur, pas trop gênants. Sur le plan artistique, un effort est fait pour varier les plans, et mettre en valeur l'île sur laquelle se déroule le tournoi d'échecs (le film a été tourné à Vancouver, au Canada).


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : La bande son a été remixée en 5.1 à partir d'une origine dolby surround. Malgré cela, elle présente en général peu d'ampleur, l'ambiance manquant en outre d'un peu de subtilité. La musique de Anne Dudley, en adéquation avec le suspense, est bien rendue, et ne nuit pas à la clarté des dialogues.


L'Interactivité : 1.5/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés et sonorisés. Le menu principal est précédé d'une transition assez longue, presque une bande-annonce, que l'on peut d'ailleurs atteindre spécifiquement à partir du menu. Le film n'est découpé qu'en 12 chapitres, ce qui est un peu insuffisant pour retrouver facilement une scène précise.


Les bonus :

Quelques bonus très conventionnels, qui n'apprennent quasiment rien sur le tournage proprement dit.

  • Making of en 4/3 VOst, de 11 minutes. Il s'agit d'un document assez simpliste puisqu'il est uniquement constitué des images de tournage de quelques scènes, sans commentaires. On n'apprend aucune anecdote sur le tournage, mais on voit comment cela s'est passé.
  • Interviews des 4 acteurs principaux, du réalisateur, du scénariste et du coproducteur, en 4/3 VOst (33 minutes au total). Tout le monde s'exprime en anglais, même Christophe Lambert, et on s'appesantit plus sur le caractère des personnages du film que sur les conditions du tournage.
  • Bande annonce du film, VF en 16/9.
  • Filmographies des 4 acteurs qui ont été interviewés, Christophe Lambert, Diane Lane, Daniel Baldwin, et Tom Skerritt. Chacun a droit à 2 ou 3 pages en français, sans éléments biographiques.
  • Bandes annonces en 4/3 de 3 films du catalogue UFG, Dark Summer (VF), Sleepwalker (VF), La Spagnola (VOst). Pas vraiment des films cultes…

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel de pochette correspond à l'affiche du film, et est assez original, avec un demi-visage du héros en noir et blanc et des textes rouge vif. L'ensemble évoque l'ambiguïté du personnage principal et la partie d'échecs qu'il joue contre l'assassin.



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend le visuel de la pochette, mais bien que le rond central soit imprimé, le trou de centrage, au milieu du nez, casse l'harmonie, ce qui est dommage car textes et logos sont vraiment discrets.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (12.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2017