DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LA COULEUR DU MENSONGE

Lui écrire surfeur51

La couleur du mensonge DVD sorti le 02/06/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Europa
Distributeur :
Fox Pathé Europa

Date de sortie en salle : 29 Octobre 2003
Nombre d'entrées : N.C.

Durée du film : 1 h 48 min.
Acteurs: Ed Harris Anthony Hopkins Nicole Kidman

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4890


   

Le Film : 9/10

Résumé : Accusé d'avoir tenu des propos racistes envers deux étudiants, Coleman Silk, brillant professeur de lettres, démissionne brutalement de son université. Déterminé à mener une guerre contre le "politiquement correct", il décide d'approcher un écrivain de talent, à même de raconter son histoire. Alors qu'une solide amitié se tisse rapidement entre les deux hommes, Coleman fait la rencontre d'une jeune employée de son ancienne faculté. Tourmentée et sulfureuse, cette relation passionnelle va faire chavirer ses certitudes et son existence. De profonds secrets refont alors surface....

Avis : Ce film est tiré du roman "La tache" de Philip Roth, un best seller aux Etats-Unis, très concernés par la problématique du racisme et par le phénomène du "racial passing", l'histoire des immigrés qui, ayant la peau très blanche, reniaient leur origine pour échapper aux préjugés d’une société très ségrégationniste. "La Couleur du Mensonge" est aussi l'histoire très belle d'une liaison trouble mais émouvante entre un homme âgé et une jeune femme qui n’ont presque rien en commun, sauf le désir sexuel et le fait d'être perdus et rejetés par la société. Coleman (Anthony Hopkins) vit dans la dissimulation de ses origines et il ne fait rien pour se réconcilier avec une société dont il condamne les préjugés moralisateurs. Il doit faire face à son passé lorsqu'il rencontre une jeune femme attirante et névrosée, Faunia (Nicole Kidman), tourmentée et blessée par la vie, tout à la fois fermière, postière et femme de ménage, et qui possède une dimension ambiguë, mystérieuse et magnifique. Pour Coleman, Faunia, "ce n’est pas mon premier amour, ce n’est pas mon grand amour, c’est mon dernier amour".

Le rythme du film est assez lent, et ce ne sont pas des scènes d'action qui relancent l'intérêt, mais le besoin de mieux comprendre comment les personnages sont arrivés là où ils sont. L'attrait du film réside essentiellement dans l'analyse de leur psychologie, et son déroulement est porté par des dialogues travaillés et par la performance exceptionnelle des acteurs. Anthony Hopkins se démarque de ses rôles d'Hannibal le Cannibale pour dresser le portrait d'un homme à la psychologie complexe. Nicole Kidman démontre à nouveau la qualité de son jeu et est parfaite en femme marquée par le destin, d'autant plus envoûtante qu'elle ne cherche pas à plaire. Encore plus belle et émouvante qu'elle n'a jamais été, elle atteint dans ce film le sommet de son art. Pour encore mieux entrer dans son rôle, elle avait visité des refuges de femmes maltraitées afin de restituer le plus justement possible leur désir de retrouver une vraie dignité. Les seconds rôles sont également excellents: Gary Sinise est l'écrivain confident de Coleman, et démontre à nouveau un talent d'acteur certain à travers un jeu tout en finesse. Ed Harris joue également de manière très juste le rôle de l'ex-mari de Faunia, détruit par le VietNam et qui reporte sa souffrance sur les autres.
Le réalisateur Robert Benton, (qui avait déjà dirigé Nicole Kidman dans le film de gangsters Billy Bathgate en 1991) souligne la difficulté qu'il a rencontré à adapter le roman complexe de Philip Roth, essentiellement liée aux nombreuses histoires qui s'entremêlent, concernant les différents protagonistes. Il a réussi néanmoins à toujours rester fidèle au roman, que la vision du film peut donner envie de découvrir.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Belles couleurs très contrastées, assurant une profondeur de champ optimale. La définition est presque parfaite. Qualité technique excellente pour une qualité artistique qui ne l'est pas moins. Les paysages d'hiver de la province du Québec où a été tourné une partie du film sont merveilleux ( le reste du film a été tourné à Williamstown, dans le Massachusetts). De nombreuses scènes bénéficient d'une photographie particulièrement soignée, comme par exemple celle où Faunia parle avec le corbeau en cage. Ce film est d'ailleurs le dernier du directeur de la photographie Jean-Yves Escoffier, décédé peu de temps après le tournage.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français

Avis : Bonne dynamique pour une bande son ample, mais plutôt discrète en effets de spatialisation, sauf le combat de boxe qui sollicite basses et enceintes arrières. L'effet d'ambiance est toujours bien rendu, et les dialogues sont clairs et bien séparés. La musique de Rachel Portman est douce et envoûtante, et des passages comme le concerto dans l'église sont vraiment très beaux.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Les bandes annonces des autres films se lancent au démarrage. Les menus sont animés sur fond musical, avec un graphisme dans des tons très pastels, mais pas très "lisibles". Le film est découpé en 16 chapitres.


Les bonus :

Pas beaucoup d'éléments vraiment intéressants sur cette édition minimaliste en bonus

  • Bandes annonces prévisionnelles de quelques films de l'éditeur FPE: " L’enfant au violon", "La Felicita", "Ken Park" (les mentions "Interdit aux mineurs" et "Censuré" sont largement utilisées comme argument publicitaire…), "Le Jour d'Après" , et "Une adolescente".
  • Interviews du réalisateur et des acteurs principaux, en 4/3 VOST pas trop intéressantes car plus centrées sur l'autocongratulation que sur des anecdotes tirées du tournage. En bref, tout le monde est content d'avoir eu les autres comme partenaires pour ce film.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boitier Amaray transparent. Le visuel de la pochette reprend l'affiche du film (en changeant d'une nuance ocre à une nuance bleue) avec un gros plan sur Hopkins et Kidman. Le verso est assez riche en photos, avec chacun des quatre acteurs principaux du film



    La sérigraphie

    Sérigraphie assez réussie, malgré un rond central non imprimé. Bien que petite, la photo, qui apparaît également au verso de la pochette, est mise en lumière grâce au fond noir, sur lequel le titre du film ressort également bien, en rouge. Logos et textes sont assez discrets.


    Note Finale : (16/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020