DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


JENNIFER 8

Lui écrire surfeur51

Jennifer 8 DVD sorti le 18/04/2002


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Paramount
Distributeur :
Paramount

Date de sortie en salle : 14 Avril 1993

Durée du film : 2 h 04 min.
Acteurs: Andy Garcia Uma Thurman

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3409


   

Le Film : 8/10

Résumé : Le sergent John Berlin, affecté par un grave échec sentimental, a quitté la police de Los Angeles pour celle d'Eureka, bourgarde du nord de la Californie. Dès son arrivée, il enquête sur la mort d'une jeune inconnue dont les restes mutilés ont été retrouvés dans une décharge publique. Pour lui, il s'agit de la huitième victime d'un tueur en série prenant pour cible des non-voyantes. Ses recherches l'orientent vers une jeune et belle aveugle, Helena Robertson, unique témoin de la disparition de celle qu'il a baptisé Jennifer 8.

Avis : Thriller sur la recherche d'un tueur en série, assez classique dans son intrigue, le suspense restant soutenu de par la menace qui pèse sur une jeune femme aveugle. Le policier chargé de l'enquête étant lui-même soupçonné, on n'apprend que dans les dernières minutes du film le fin mot de l'histoire, avec un final inattendu et éprouvant pour les nerfs. Ce film est plus remarquable par son atmosphère que par son scénario, et par l'analyse assez poussée de la psychologie des personnages principaux. Andy Garcia joue le rôle de John Berlin, jeune flic au passé professionnel et affectif pas spécialement glorieux, et qui semble s'attacher à une jeune aveugle, témoin du meurtre d'une de ses compagnes. Celle-ci est incarnée avec beaucoup de délicatesse par Uma Thurman, qui joue juste, n'en fait jamais trop, et nous fait vivre les angoisses liées à son handicap. Tout à fait charmante, elle apparaît frêle et vulnérable, et est de loin le personnage le plus attachant du film, avec le tueur qui rode autour d'elle. John Malkovitch fait une apparition relativement courte en enquêteur de la police des polices, et est lui aussi remarquable dans un rôle peu sympathique, joué tout en finesse. Son face à face avec Andy Garcia est un des meilleurs moments du film. Les seconds rôles sont également très bien joués : le beau-frère (Lance Henriksen) et la sœur (Kathy Baker) de Berlin, et ses collègues qui doutent de sa sincérité. Cet excellent travail de tous les acteurs est une des qualités principales du film.
Le réalisateur Bruce Robinson, qui est aussi l'auteur du scénario, utilise une image sombre et des bruitages subtils pour nous permettre de nous sentir à la place d'Helena. Des jeux d'ombre et de lumière, et l'atmosphère triste d'un hiver enneigé dégagent une impression mélancolique, visuellement esthétique mais angoissante. Et si "Jennifer 8" n'est pas un très grand film, il constitue néanmoins dans son genre une bonne référence, grâce au réalisme des situations décrites, à un rythme soutenu pendant ses deux heures, et à son atmosphère si particulière.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Les couleurs pâles sont celles voulues par le réalisateur, l'essentiel du film se passant dans une grisaille qui donne l'ambiance. Les contrastes sont parfaits, les noirs intenses, et la compression très correcte même si on constate un peu de pixelisation dans des arrière-plans unis ou lors des scènes sombres. Une qualité excellente pour un film qui commence à prendre de l'âge. Quelques très jolis plans en bateau, sous la neige, et de beaux jeux de lumière autour du visage d'Uma Thurman.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Anglais. Dolby Surround en Français, Allemand, Italien, Espagnol - Sous-titres : Français, Anglais, et vingt autres langues…

Avis : Bien qu'elle soit en 5.1, la VO n'est pas franchement supérieure à la VF surround, peut-être parce que le film fait peu appel aux effets arrières. L'ambiance est néanmoins assez enveloppante et on profite d'une musique de Christopher Young bien dans le ton du film, et assez prenante. Des bruitages appropriés permettent de distiller l'angoisse, et les paroles sont bien séparées permettant une parfaite compréhension des dialogues.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Le film se lance directement à l'insertion dans le lecteur après le choix de la langue des menus. Le menu principal, fixe et muet, est accessible à la télécommande. Le film n'est découpé qu'en 16 chapitres, légèrement insuffisant. On peut changer langues et sous-titres à la télécommande.


Les bonus :

Edition à petit budget, d'une grande pauvreté en ce qui concerne les suppléments.

  • Bande annonce du film en 16/9 VO sans sous-titres.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boitier amaray noir, contenant une fiche avec la liste des chapitres. Le visuel de la pochette reprend l'affiche oiginale du film, centrée sur les visages de John Berlin et d'Helena, dans un fondu sur fond noir.



    La sérigraphie

    Pas de sérigraphie. Le titre est imprimé avec le même graphisme particulier que sur la pochette. Les logos et stickers d'âge sont énormes et peu gracieux.


    Note Finale : (13/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020