DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LA PASSION DU CHRIST

Lui écrire dam51

La passion du Christ DVD sorti le 07/10/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Quinta
Distributeur :
TF1 Vidéo

Date de la sortie en salle : 31 Mars 2004
Nombre d'entrées : 1 750 000 env.

Durée du film : 2 h 00
Acteurs: Monica Bellucci Mel Gibson

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
9194


   

Le Film : 3/10

Résumé : Les 12 dernières heures de la vie du christ, depuis son arrestation jusqu'à se cruxifiction sur le mont Golgotha sans oublier le dernier repas du christ et de ses apôtres.

Avis : Sans doute LE film polémique de l'année 2004 qui méritait bien une nouvelle vision, 6 mois après la polémique engendrée par le sujet le plus brûlant et le plus controversé qui soit pour un long métrage: la religion et plus particulièrement le Christ. Polémique sans précédent, battage médiatique hallucinant mais succès historique.

Le réalisateur, Mel Gibson, connu pour ses positions ultra-catholiques, pensait à ce projet depuis plus de 10 ans. Le sujet, déjà traité par le passé (L'évangile selon saint Mathieu, La dernière tentation du Christ), est brûlant et a toujours déclenché les foudres des fervents de l'église. Gibson, qui ne trouva aucun producteur assez culotté pour financer son film, finança lui-même le film à hauteur de 25 millions de dollars (le film en rapportera finalement plus de 350 millions). S'en suivit une polémique énorme (Gibson accusé de complot contre les juifs, d'antisémitisme, d'appel au racisme, indignation de beaucoup d'associations) encore rarement vue pour un film mais qui a, malgré elle, suscité l'intérêt du public et fait de la publicité gratuite au film. Le bouche-à-oreille concernant La passion du christ fut probablement le plus efficace de l'histoire de Hollywood.
La principale dénonciation concernant le film c'est la complaisance de la violence: ultra-violence à la limite du gore, sang coulant à flots, sévices insupportables (coups de fouet, lacérations, cruxifiction...) qui n'ont pour seul effet que de lasser le spectateur (pourtant habitué aux images violentes de nos jours).
Certains plans font détourner le regard et quelques plans (notamment lors de la cruxifiction) sont insoutenables (par ailleurs, chapeau aux maquilleurs!). Mais ces scènes ont un but: dégouter le spectateur de la violence dans une société où elle est omniprésente. Mission accomplie de ce côté-là. Avec ce film, on se rend compte que Mel Gibson est fasciné par la douleur physique et surtout par sa représentation à l'écran (on se souvient de Braveheart, Payback, Complots ou bien encore Mad Max ou, il est vrai, Gibson en prend plein les gencives!).

Un mot sur l'interprétation: Jim Caviezel, qui joue le christ, est le comédien parfait pour ce rôle (sa ressemblance avec le christ est frappante, il est très croyant, il porte les mêmes initiales que Jesus Christ, il a 33 ans, l'âge du christ à sa mort) et il porte le film à bout de bras. On note également les belles prestations de Monica Bellucci en Marie Madeleine et de Maria Morgentsen dans le rôle de Marie.

On ne peut que féliciter Mel Gibson d'être allé au bout de ses convictions et de son projet (comme Scorsese avec La dernière tentation du Christ, qui a déchainé lui aussi les foules lors de sa sortie), même si ce film risque de lui fermer beaucoup de portes à Hollywood. Ses intentions sont louables mais sa mise en scène, une succession de plans gore filmés avec complaisance, est plus discutable. Le sujet méritait sûrement plus de solennité et de respect que ces scènes aux effets pompeux et aux ralentis indigestes car trop nombreux. On se trouve finalement devant un film mineur sur le plan cinématographique (c'est finalement ennuyeux, un peu malsain mais surtout extrêmement voyeuriste) mais majeur sur le plan commercial et sur l'impact que La passion du christ a eu sur le monde du cinéma. A voir pour se faire sa propre idée sur ce film dont on a tant parlé et dont on parlera encore longtemps...


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Moyenne sur les scènes sombres au début du film mais magnifique sur le reste du film. Luminosité éblouissante, finesse impressionnante et grain imperceptible: de quoi en prendre plein les yeux (et c'est le cas). Le sang n'a jamais été aussi bien rendu au cinéma...


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 et DTS plein débit sur une piste mélangeant Araméen/Latin/Hébreu - Sous titres : Français

Avis : Tourné dans des langues dont on a pas l'habitude au cinéma, la bande-son bénéficie d'un mixage 5.1 d'une redoutable efficacité. Les dialogues sont d'une pureté absolue, la splendide musique n'est jamais envahissante et les effets sonores sont d'une puissance étonnante. Certains effets sonores sont malgré tout un peu trop appuyés (notamment lorsque la larme de Dieu tombe sur le sol accompagné d'un bruit semblable à un avion au décollage !). Priviléger la piste DTS qui est plein débit et qui détaille encore mieux l'ensemble du champ sonore.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Les menus animés sont superbes et accompagnés d'extraits de la partition musicale qu'on peut entendre dans le film. Le film est découpé en 21 chapitres et on peut changer de piste sonore sans repasser par le menu.


Les bonus :

Il est regrettable que l'éditeur Quinta n'ait pas souhaité accompagner le film de bonus. L'intéractivité est donc ici totalement absente, pas même une bande-annonce mais un collector est prévu pour 2005.


Les Visuels : 0.5/1



La pochette / Le packaging

La jaquette est d'une sobriété exemplaire contrairement au film lui-même. L'affiche du film représente Jim Caviezel et sa couronne d'épines mais elle est beaucoup trop sombre et on devine à peine les traits de l'acteur. Le verso est lui aussi très dépouillé avec des photos ressemblant à des gravures et un court résumé du film.



La sérigraphie

Identique en tous points à la jaquette mais la qualité de cette sérigraphie laisse à désirer car elle manque de finesse et de couleurs.


Note Finale : (9.5/20)

Commentaires concernant cette critique

- le 31/07/2007 à 23:19 par jaek : Jc est née en galilée , a Nazareth et non pas en Irak qu'est ce qu'on peut lire parfois comme stupidité ...
- le 22/10/2004 à 21:24 par Aérochouf : Un seul passage de ton texte me dérange et ce n'est pour moi asolument pas LA VERITE d'ailleurs personne ici bas ne peut l'affirmer ou le contredire, j'ajoute simplement que c'est faux et purement catho de dire çà quelle supercherie et quelle invention voici donc ta citation ou celle que tu as simplement répété : Jim Caviezel, qui joue le christ, est le comédien parfait pour ce rôle (sa ressemblance avec le christ est frappante :(
- le 22/10/2004 à 12:37 par Niko06 : En effet ton analyse est objective et, comme tu dois t'en douter, tout le monde ne sera pas d'accord... Sur le message à l'encontre de la violence, je suis tout à fait d'accord avec toi. Par contre c'est sur le plan artistique que je te trouve dur. Personnellement je l'ai trouvé magnifique dans sa narration et sa mise en image (flash backs explicatifs, nombreux ralentis à mon avis nécessaires, une musique à tomber...). Pour moi, qui suis comme tu l'as compris complétement fan de ce film (je l'ai d'ailleurs vu 2 fois au ciné) il est à classer aux côtés de la dernière tentation du christ, dans les chef d'oeuvre traitant de la religion, toutefois très loin du film de pasolini qui est inégalable...
...voir tous les commentaires...

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Achat du DVD :

Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2017