DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


HOLLOW MAN : L'HOMME SANS OMBRE - EDITION 2001

Lui écrire surfeur51

Hollow man : L'homme sans ombre - Edition 2001 DVD sorti le 10/04/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Columbia / Tristar
Distributeur :
GCTHV (Gaumont/Columbia/Tristar Home Video)

Date de sortie en salle : 20 septembre 2000
Nombre d'entrées : 1 500 000 env.

Durée du film : 1 h 48 min.
Acteurs: Kevin Bacon

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4391


   

Le Film : 8/10

Résumé : Au sein d'un laboratoire américain des plus secrets, une équipe de chercheurs étudie l'invisibilité. Sebastian Caine, qui dirige ces recherches, décide de faire une expérience sur lui-même, contre l'avis de son équipe. L'opération réussit, mais devient irréversible. De plus, elle prend une tournure inquiétante… Ce qui avait commencé comme une fascinante aventure scientifique tourne véritablement au cauchemar…

Avis : Hollow Man, c'est l'histoire de l'homme invisible revisitée par Paul Verhoeven. Et quand on connaît la virtuosité du réalisateur hollandais, et sa propension à faire des satires de la société, on peut s'attendre à un produit hors normes. On ne peut qu'être séduit par la qualité de la réalisation, avec des morceaux de bravoure qui ont peu d'équivalents dans le cinéma moderne en terme d'effets spéciaux. La lente dérive du personnage principal, dont les côtés les plus noirs vont peu à peu resurgir grâce à l'impunité que lui confère son état d'invisibilité, est également traitée avec subtilité, en un long crescendo où petit à petit le spectaculaire laisse la place à une angoisse sourde. Malheureusement, le scénario se perd sur la fin dans un final excessif dans la surenchère de violence et de rebondissements, qui laisse le spectateur sur l'impression d'être passé, pour pas grand chose, à côté d'un réel chef d'œuvre.

Kevin Bacon incarne parfaitement ce scientifique rigoureux qui se laisse aller à ses plus bas instincts. De petits jeux sans conséquences, comme déboutonner le chemisier d'une collègue endormie, il va aller jusqu'au viol de sa jolie voisine, puis à l'assassinat d'un supérieur. L'acteur réussit à transformer peu à peu son personnage en monstre froid et détestable, et ceci malgré la pitié que pourrait inspirer le sort d'un homme piégé par sa soif de réussite sur le plan scientifique. Avec lui, puis contre lui, on trouve le docteur Linda McKay, jouée par la ravissante Elisabeth Shue, qui va s'efforcer de ramener son ancien amant dans le droit chemin, avant de tout faire pour le mettre hors d'état de nuire. L'actrice joue également très juste, et on peut suivre son inquiétude croissante au fur et à mesure que les indices du comportement pervers de Sebastian s'accumulent. Les autres personnages sont très en retrait au niveau du scénario, mais tous les acteurs (en particulier Josh Brolin et Kim Dickens) ont un jeu crédible, malgré le thème fantastique du film.

Paul Verhoeven traite avec un certain tact les scènes où il aurait été aisé de glisser dans le voyeurisme. Ainsi la scène du viol s'arrête juste avant qu'il n'ait lieu, le doute n'étant néanmoins pas permis sur ce qui se passe ensuite (suite que l'on retrouve en scène coupée), et la scène où Linda est déshabillée dans son sommeil évite un dérapage facile. Ce sont plutôt les scènes d'action finales que le réalisateur n'a pas su doser correctement, mais leur côté spectaculaire, sur les plans visuels et sonores, et le suspense y afférant, assurent un intérêt soutenu jusqu'à la dernière minute du film.


[ Voir le Logo Détourné pour ce DVD ]

L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Très belle image, d'une définition précise soignant tous les détails, avec des couleurs vives et des contrastes parfaits. L'encodage suit, aucun problème de compression n'apparaissant. Les effets spéciaux remarquables permettent d'assister à un spectacle visuel peu commun, le passage de l'état visible à invisible, ou vice-versa étant exceptionnel. Les vues de l'homme invisible dans la piscine, ou quand il est mouillé, sont aussi particulièrement notables.

[ Voir le Top Image pour ce DVD ]


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français, en Anglais et avec la musique seule. - Sous-titres : Anglais, Français

Avis : La bande son, très dynamique, utilise à plein toutes les possibilités offertes par les enceintes arrières et le caisson (attention si vous avez des voisins…), donnant relief et profondeur au spectacle sonore. Les effets sont nombreux (le vol de la mouche...), quelquefois tonitruants (l'explosion du labo, et les scènes finales), et variés. La musique d'accompagnement de Jerry Goldsmith sait distiller l'angoisse aux moments cruciaux, et les dialogues sont bien séparés, toujours audibles. Peu de différence de qualité entre VO et VF qui se valent dans tous les domaines.


L'Interactivité : 3/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés et sonorisés. Le thème du menu principal rappelle la structure moléculaire, mais il est un peu dommage que les images du film en toile de fond soient peu lisibles. Le film est découpé finement en 28 chapitres, les vignettes du menu correspondant étant fixes. On peut changer de langues et de sous-titres (y compris les commentaires) à la télécommande.


Les bonus :

Très nombreux suppléments, de qualité, permettant en particulier de comprendre comment un film pareil a pu être réalisé, les documentaires étant au format 4/3 VOst.

  • Commentaires du réalisateur, de Kevin Bacon et du scénariste Andrew Marlowe, en VOst. Si Marlowe reste assez discret, Bacon s'implique beaucoup dans les explications, permettant de comprendre comment on a réussi à obtenir les effets visuels. Avec Verhoeven, il nous livre également un certain nombre d'anecdotes intéressantes.
  • Commentaires en VOst de Jerry Goldsmith sur fond de musique seule. Le compositeur n'intervient que lorsque la musique n'est pas présente, de sorte que l'on peut profiter de la piste musicale seule. Il n'est ni très bavard, ni très à l'aise, ce qui limite la portée de ses interventions.
  • Hollow Man - Anatomie d’un thriller, un petit montage de 15 minutes, constitué essentiellement d'images du tournage. Moins complet que les nombreux clips du bonus suivant, il permet néanmoins d'avoir un aperçu correct de la réalisation du film.
  • Fleshing out the Hollow Man - le making of, constitué de 15 petits reportages de plus de 35 minutes au total, présente en détails les effets spéciaux ayant servi lors de la réalisation du film. Surprenant et très instructif.
  • Effets spéciaux : image par image : documentaire de 4 minutes qui permet de comparer trois scènes avant et après l'introduction des effets spéciaux. Là encore, instructif pour comprendre comment on a obtenu les scènes du film.
  • Trois scènes coupées en 4/3 VOst, avec commentaires de Verhoeven. On voit la scène des soupçons de Sarah envers Sebastian juste après qu'il soit devenu invisible, le viol de la voisine et la découverte par Linda que Sebastian l'espionne chez elle, ces deux dernières scènes étant commentées par Verhoeven. Ces scènes éclairent encore plus la dérive de Sebastien vers ses penchants peu recommandables, et elles pourraient sans problème permettre une version longue du film.
  • Filmographies en français de Paul Verhoeven, Kevin Bacon, Elisabeth Shue et Josh Brolin.
  • Bande-annonce en 16/9 VO et VF, et teaser 4/3 VOst.

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Boitier amaray transparent. La pochette, au lieu d'être en papier, est constituée d'une feuille plastique imprimée, elle-même largement transparente, de sorte que l'on voit le disque, tout blanc, à travers le boîtier, le tout figurant le visage flou de l'homme invisible. Même si l'effet esthétique est assez moyen, il faut souligner l'originalité de ce packaging tout à fait en rapport avec le thème du film.



    La sérigraphie

    Disque entièrement blanc, à l'exception de la phrase "Vous pensez être seuls ? Dommage..." en rouge, et de quelques indications discrètes, ce dépouillement graphique étant la conséquence du choix visuel de la pochette. Le rond central est imprimé.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (18/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020