DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LE ROI ARTHUR - EDITION DIRECTOR'S CUT

Lui écrire surfeur51

Le roi Arthur - Edition Director's cut DVD sorti le 04/02/2005


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Touchstone
Distributeur :
Buena Vista

Date de sortie en salle : 04 Août 2004
Nombre d'entrées : 1 596 000 env.

Durée du film : 2 h 17 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4774


   

Le Film : 7.5/10

Résumé : Après des années de campagnes militaires, Arthur et ses chevaliers n'aspirent qu'à quitter l'ile de la Bretagne et retourner à Rome pour y mener une vie paisible. Mais avant cela, une dernière mission les attend : libérer la Bretagne de l'invasion des Saxons. Seulement, pour résister, le peuple breton a besoin d'un Chef.

Avis : Alors que la légende du roi Arthur et des Chevaliers de la table Ronde a fait l'objet de nombreuses œuvres littéraires et cinématographiques, c'est ici à une tentative de reconstitution historique que nous assistons. Le scénariste David Franzoni (qui avait déjà écrit la trame de "Gladiator"), s'inspira du personnage historique Lucius Artorius Castus, envoyé par l'Empereur Marc Aurèle pour protéger les Bretons de l'invasion saxonne. Il en résulte une histoire profondément différente de celle teintée de fantastique que nous connaissons tous, avec une recherche de réalisme au niveau des costumes et du mode de vie dans cette période pré-moyenâgeuse (les évènements se déroulent vers 450 après JC). Et si le film présenté en salle, édulcoré au niveau des scènes de combat pour atteindre un public plus jeune, a pu paraître relativement fade, la version longue de cette édition DVD rend justice au travail solide du réalisateur Antoine Fuqua. Non seulement la structure narrative est beaucoup plus cohérente, avec de nombreuses scènes rajoutées ou montées différemment, mais quelques plans violents supplémentaires donnent du réalisme aux batailles où les corps à corps à l'arme blanche faisaient forcément des dégâts considérables parmi les belligérants (alors que dans la version diffusée en salles, on ne voit pas beaucoup de sang). L'histoire est traitée de façon très manichéenne, les héros étant beaux (surtout l'héroïne, Guenièvre étant incarnée par la ravissante Keira Knightley, dommage qu'elle n'apparaisse qu'au bout de 50 minutes) et chevaleresques, et les méchants laids et brutaux. Pourtant ceci ne nuit pas trop à l'intérêt du film et on se laisse porter par les aventures de ces chevaliers, à une époque où la vie paraît avoir été bien rude, au moins selon les critères de nos riches sociétés occidentales. Pourtant la trame du scénario n'est pas très originale, on a même l'impression qu'Antoine Fuqua a refait "Les Larmes du Soleil", dans un contexte historique et des décors complètement différents. A noter également une connotation nettement anti-cléricale, le rôle de l'Eglise personnalisée par l'évêque étant plus qu'ambigu (de ce point de vue la scène où l'on apprend les tortures subies par Guenièvre est assez dérangeante). Autre différence avec le mythe, l'histoire d'amour entre Arthur et Guenièvre est traitée assez brièvement, et Lancelot ne se pose pas en rival d'Arthur.

La réalisation est soignée, avec quelques scènes d'anthologie, comme l'affrontement sur le lac gelé (la glace) et la bataille finale (le feu). Les acteurs, avec à leur tête Clive Owen, Ioan Gruffrudd et Stellan Skarsgard, sont bien dans leur rôle, sans fausse note, même s'il faut reconnaître que ce genre de scénario ne les pousse pas dans leurs derniers retranchements quant à la subtilité de leur jeu. Mais le film a surtout partagé les nostalgiques de la légende d'Arthur, plus flamboyante que cette triste réalité, et ceux qui trouvent cette nouvelle approche particulièrement intéressante, même si rien ne permet d'affirmer qu'elle soit, elle, fidèle à l'Histoire.

La version Director's cut est sans contestation possible bien meilleure que celle vue en salle, à moins que l'on veuille montrer ce film à de jeunes enfants. "Le Roi Arthur", sans être le péplum du siècle, est de bonne facture, mais a probablement souffert d'être sorti après une vague de films épiques comme Troie, le Dernier Samouraï, voire le Seigneur des Anneaux, qui font que le public a pu être un peu blasé par les combats au corps à corps. Sa sortie en DVD est une bonne occasion de le découvrir.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Belles couleurs naturelles, soulignées par des contrastes profonds, mais parfois un peu saturées. La définition est excellente. Le transfert numérique est soigné, mais avec un léger fourmillement dans les arrières plans lors des scènes difficiles. Cette bonne qualité d'image accompagne une photographie magnifique due à Slawomir Idziak, mettant en relief les tons verts d'une nature sauvage (le film a été tourné en Irlande), ou des paysages enneigés . Les effets spéciaux, lors des scènes de bataille, sont aussi discrets techniquement que spectaculaires visuellement. Costumes soignés et décors artificiels (le mur d'Hadrien) donnent de l'authenticité à l'ensemble.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais, DTS en Français - Sous-titres : Français, Anglais, Hollandais

Avis : Les possibilités des pistes 5.1 sont utilisées à plein, surtout lors des scènes de bataille. Les basses grondent, et les effets arrières donnent une ambiance enveloppante, le summum étant atteint lors de la bataille finale. A souligner également les bruitages particulièrement spectaculaires de la glace qui se rompt. La dynamique est soutenue, les dialogues sont clairs et bien séparés, quant à la musique de Hans Zimmer, présente et prenante, surtout quand elle est soutenue par des chœurs, elle accompagne l'action avec beaucoup de réussite.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Le DVD se lance sur la bande annonce de "Benjamin Gates et le trésor des templiers", et sur une compilation des titres produits par Jerry Bruckheimer. On peut les passer avec l'avance de chapitre de la télécommande. Les menus sont tous sonorisés, le menu principal étant en plus animé. Le film n'est découpé qu'en 14 chapitres, insuffisants pour une recherche précise sur un film de 2h15, et on peut changer langues et sous-titres à la télécommande.


Les bonus :

Globalement décevants en volume, avec un making of court mais intéressant. La fin alternative est plus anecdotique, et l'absence des scènes coupées s'explique par leur intégration dans cette version longue du film. On peut aussi regretter l'absence d'un commentaire. Il faut par contre souligner l'initiative de l'éditeur qui propose simultanément à la vente la version cinéma et la version longue, permettant à chacun de choisir.

  • "Entre légende et réalité" : making of de 17 minutes en 4/3 VOst. Basé sur des interviews d'Antoine Fuqua et des membres de l'équipe, avec des extraits du film et des images du tournage. Un parallèle est fait entre le scénario et la légende d'Arthur. Bien qu'assez court, ce documentaire est complet et fait des zooms sur la construction du décor principal (le fort et une partie du mur d'Hadrien), sur les 2500 costumes et les accessoires (épées), ainsi que sur l'entraînement des figurants. Quant à la scène de l'affrontement sur le lac gelé, on apprend qu'elle a été tournée en plein mois d'Août, avec de nombreux effets spéciaux au montage. Enfin Hans Zimmer s'exprime sur la musique et les chants.
  • Fin alternative, de 4 minutes en 4/3 VOst, avec commentaires (succincts) du réalisateur en option. Elle est plus courte et plus sombre que la version présentée dans le montage final, Fuqua précisant qu'il a cédé à la tentation d'un "happy end" ouvrant sur l'avenir.
  • Galerie de 20 photos du tournage, prises par le producteur Jerry Bruckheimer. La majorité des photos sont plein écran, bien lisibles, mais l'intérêt est assez moyen.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel reprend l'affiche du film, entourée d'un cadre précisant qu'il s'agit de la Director's cut, ce cadre ayant pour but de la différencier de la version cinéma. Le reste est minimal, on n'a même pas droit au feuillet donnant la liste des chapitres.



    La sérigraphie

    Sérigraphie très fine, au dessin stylisé mettant en valeur le titre du film et un écusson. Textes et logos apparaissent en regard du titre. Le rond central est à moitié imprimé, avec un cercle d'hologrammes anti-copie près du centre.


    Note Finale : (15/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 20/05/2005 à 15:58 par surfeur51 : Entièrement d'accord avec toi si l'on compare à Gladiator, que je noterai plutôt 9 comparé aux 7,5 de ce film. Je suis désolé d'avoir été à l'origine d'une déception de ta part, mais les perceptions individuelles ne sont pas toujours reconductibles.
    - le 18/05/2005 à 23:14 par sluzze : Moi qui adore tes loupes et qui a acheté ce dvd après avoir lue celle-ci... (je n'achete quasiment jamais de dvd sans avoir vu le film avant) je suis assez déçu par ce film : histoire simpliste, acteurs pas top (contrairement au doublage particulierement réussi qui fait donc "décalé"), décors un peu cheap, Hans Zimmer a dû composer la musique en deux jours (et dieu sait si je l'adore!), beaux discours bien caricaturaux au début de chaque bataille (on est les gentils... liberté... famille... blabla...) Bref un sous-gladiator à tous points de vue... Dommage!

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020