DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


THE HOURS

Lui écrire surfeur51

The Hours DVD sorti le 25/09/2003


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : TF1 Vidéo
Distributeur :
TF1 Vidéo

Date de sortie en salle : 19 Mars 2003
Nombre d'entrées : 900 000 environ

Durée du film : 1 h 50 min.
Acteurs: Ed Harris Nicole Kidman

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
3947


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : A Londres dans les années vingt, Virginia Woolf écrit "Mrs Dalloway", un roman qui accompagnera 30 ans plus tard le quotidien de Laura, une jeune mère de la banlieue de Los Angeles. A New York aujourd'hui, Clarissa, incarnation moderne de Mrs Dalloway, mène une existence futile dévouée à un ami poète sur le point de mourir. Trois femmes, trois époques, trois destins. Le roman qui les lie va changer leur vie.

Avis : Assez fidèle au roman "Les heures" de Michael Cunningham, Prix Pulitzer 1999, "The Hours" raconte une journée de la vie de trois femmes, ayant vécu chacune à 30 ans d'écart, mais rapprochées par un roman écrit par la première, Virginia Woolf. Le film, sur une réalisation assez fluide de Stephen Daldry, analyse leurs trois destins en parallèle (alors que dans le roman leurs trois histoires sont racontées en série), les scènes étant souvent reliées par des gestes identiques effectués par chacune d'elles à des années de distance. Le rythme est assez lent, avec beaucoup de dialogues, et la tonalité générale est plutôt triste, avec une réflexion sur la vie et sur la mort, entamée dès le prologue avec le suicide de la romancière, alors qu'elle se voit atteinte par la folie et qu'elle veut permettre à son mari Leonard de refaire sa vie. La place des femmes dans la société, ainsi que son évolution durant plus d'un demi-siècle, est analysée en filigrane, en abordant des thèmes tels que leurs rapports avec les hommes, avec le travail, ainsi que l'homosexualité, traitée avec tact et discrétion.

Nicole Kidman incarne Virginia Woolf, et pour plus ressembler à l'écrivain, elle porte un faux nez plutôt disgracieux. Accoutrée dans des habits tristes et cachant ses formes, l'étincelante Satine de "Moulin Rouge" est méconnaissable, ce qui ne l'empêche pas de livrer une prestation éblouissante, récompensée par l'Oscar de la meilleure actrice. Julianne Moore est Laura Brown, et est elle aussi tout à fait remarquable en mère au foyer déprimée qui attend son deuxième enfant, et que la lecture du roman de Virginia va ouvrir à d'autres horizons. Comme son rôle comporte peu de dialogues, l'actrice doit faire passer ses états d'âmes par un jeu subtil basé sur des gestes imperceptibles, des regards, des expressions du visage. On la voit à son époque, après guerre, et vieillie, de nos jours quand elle rencontre Clarissa Vaughn à la fin du film. C'est Meryl Streep qui joue cette dernière, et si son jeu est sans défaut, elle se situe très légèrement en retrait de ses deux consœurs, et ceci d'autant plus qu'elle côtoie Ed Harris, son ami Richard dans le film, absolument parfait dans le rôle d'un poète atteint du Sida. Clarissa est plus insouciante que Virginia et Laura, et elle assume, avec à ses côtés sa fille Julia (jouée par une pétillante Claire Danes), une double vie entre Richard, et son amie Sally (l'excellente Allison Janney).

Ce film incite à la réflexion sur soi-même et la finalité de la vie, et peut laisser des bleus à l'âme pour peu que l'on se reconnaisse dans l'un quelconque des personnages. Il y a peu de joie de vivre, et une certaine douceur mélancolique, soulignée par une musique très prenante, fait que l'idée de la mort est toujours présente, illustrée par deux suicides. On est donc loin d'un divertissement, mais en présence d'une œuvre sensible et bouleversante dont on se souviendra longtemps, son caractère oppressant étant souligné par une réalisation qui privilégie l'intérieur des foyers, avec peu d'ouvertures sur l'extérieur. Les caractères de Julia et Sally, et une fin remplie d'espoir, apportent une note positive au moment où le générique, rehaussé par les morceaux les plus marquants de la musique du film, apparaît.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : Image d'excellente qualité, avec des contrastes profonds. Les couleurs sombres du film, de dominantes marron, vert, et gris-bleu, sont bien rendues. La définition est très bonne, et le transfert numérique passe sans problème notable l'épreuve des plages sombres uniformes. La photographie est dans le ton du film, très belle et un peu triste, avec des décors particulièrement réussis et une mise en image appropriée à la narration des trois histoires en parallèle (les tons semblables des costumes, les plans qui s'enchaînent d'une époque sur l'autre…). Il faut souligner des jeux d'ombre et de lumière magnifiques, et des gros plans chargés d'émotion.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français imposés sur la VO.

Avis : Il y a peu d'effets sonores, le film privilégiant les dialogues et l'ambiance. Les dialogues sont bien séparés et il y a peu de différence technique entre la VOst et la VF. La musique de Philip Glass est très présente, et rendue enveloppante par une utilisation à bon escient de toutes les enceintes. Elle apporte beaucoup de mélancolie, et soutient l'émotion, toujours en phase avec ce que l'on ressent des personnages.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés et musicaux, dans des teintes très délavées, presque blanches. L'ergonomie est médiocre: le film n'est découpé qu'en 15 chapitres, les sous-titres français sont imposés sur la VO, et il faut repasser par le menu pour changer de langue ou accéder aux commentaires, heureusement en conservant le point de lecture.


Les bonus :

Edition simple légère en bonus. Mais l'éditeur a prévu une version deux disques vendue en parallèle.

  • Deux pistes de commentaires en VOst, l'une avec les trois actrices principales, et l'autre avec le réalisateur Stephen Daldry et le romancier Michael Cunningham. Les actrices interviennent indépendamment, et sont surtout centrées sur des anecdotes de tournage ou personnelles (par exemple Kidman raconte que l'eau était glacée lors de son "suicide", et qu'elle a du apprendre à écrire de la main droite, étant gauchère, Moore parle de sa façon d'improviser les scènes, Streep présente la fleuriste, jouée par Eileen Atkins, une comédienne ayant joué plusieurs fois le rôle de Virginia Woolf..). Le réalisateur et le romancier dialoguent entre eux et analysent plus l'histoire et les situations. Ces commentaires sont assez intéressants et riches en informations, mais l'ensemble est lourd à digérer, d'autant qu'il y a beaucoup de redites et pas mal de blancs. Un mixage des deux pistes aurait probablement été meilleur.
  • Lien Internet vers le site TF1 Video, sans aucun intérêt.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent. Le visuel, tiré de l'affiche du film, est très sobre et présente les trois femmes, personnages centraux du film, sur fond blanc. Les nominations et récompenses du film servent d'accroche pour le DVD.



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend l'image de la pochette, avec en plus des fleurs qui rappellent un thème récurrent du film. L'impression est de qualité et inclut le rond central, mais les couleurs sont un peu trop foncées au niveau des visages. Par contre, l'équilibre global est sacrifié au profit d'écritures noires et de logos fort peu discrets.


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020