DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


UN LONG DIMANCHE DE FIANçAILLES - EDITION COLLECTOR / 2 DVD

Lui écrire surfeur51

Un long dimanche de fiançailles - Edition collector / 2 DVD DVD sorti le 27/04/2005


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 27 Octobre 2004
Nombre d'entrées : 4 454 000 env.

Durée du film : 2 h 07 min.
Acteurs: Jodie Foster

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
10521


   

Le Film : 10/10

Résumé : En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d'autres, il est "mort au champ d'honneur". C'est écrit noir sur blanc sur l'avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d'admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait. Elle se raccroche à son intuition comme au dernier fil ténu qui la relierait encore à son amant…

Avis :  Adapté du roman de Sébastien Japrisot, "Un long dimanche de fiançailles" est une nouvelle occasion pour Jean-Pierre Jeunet de nous conter une histoire montrant que la vie se bâtit au gré du hasard et de petits faits anodins. Histoire d'amour, témoignage sans concession des horreurs de la guerre, enquête policière, tout cela est surtout le prétexte à décrire la vie de gens ordinaires embarqués dans la tourmente d'évènements extraordinaires. La présence d'Audrey Tautou en tant que personnage principal, l'utilisation d'une voix off pour la narration (qui reprend les textes du roman de Japrisot), une certaine poésie, et cette manière qu'a Jeunet de traiter de la vie de tous les jours, pourraient faire penser à un Amélie Poulain 2, comme le suggère d'ailleurs la bande-annonce américaine. Mais le côté dramatique du scénario, la diversité des paysages, et la multitude des personnages, en font une œuvre bien différente, plus sombre, mais aussi plus ouverte sur l'avenir, dans la mesure où l'espoir, plus que le désir de se rendre indispensable, constitue le moteur des actions de l'héroïne.

Le casting est excellent, les acteurs ayant d'ailleurs la possibilité de bien rentrer dans la peau de leur personnage grâce à une étude assez fouillée des caractères, que l'on découvre au fil des multiples petites anecdotes du scénario. Audrey Tautou est bien évidemment mise particulièrement en lumière dans le rôle de Mathilde, mais Jodie Foster, Jean-Pierre Darroussin, Albert Dupontel, Dominique Pinon, Clovis Cornillac et surtout Marion Cotillard, tirent remarquablement leur épingle du jeu. Cette dernière a d'ailleurs reçu le César du meilleur second rôle féminin pour sa performance particulièrement troublante et émouvante dans ce film. La scène de sa rencontre avec Mathilde est bouleversante, tout en gardant une grande sobriété. On peut néanmoins regretter une certaine fadeur chez Gaspard Ulliel, qui joue Manech, le fiancé de Mathilde. Le scénario, tout comme le roman de Japrisot, est complexe, et l'intrigue assez prenante, ce qui fait que les deux heures du film passent sans que l'on ne s'ennuie jamais, même si Jeunet prend tout son temps pour décortiquer certaines séquences, avec un luxe inouï de détails. Les passages sur la ligne de front donnent l'occasion de voir des scènes très dures qui contrastent avec des moments de grande douceur, mais l'ensemble reste très équilibré. La photographie est somptueuse, aidée par des décors remarquables, soit naturels en Bretagne et en Corse, soit reconstitués, principalement à Paris. Une certaine diversité graphique donne également du rythme à la narration, avec des passages en N&B correspondant à des flash-back ou des actions en marge du scénario principal (comme la scène de la guillotine). On peut aussi souligner la manière, toujours originale chez Jeunet, de tourner les scènes d'intimité entre les amoureux, avec des trouvailles plutôt heureuses comme la scène des allumettes.

En soignant le détail, en multipliant les histoires dans l'histoire, Jeunet livre une œuvre à la fois riche et d'une grande subtilité, peut-être même un peu fouillis par moment, ce qui pourra lasser ceux qui sont le moins sensibles à la peinture des personnages, mais donnera aux autres l'envie de revoir plusieurs fois ce très beau film. Une deuxième vision est d'ailleurs presque indispensable pour comprendre complètement l'enchaînement des évènements.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : Image absolument impeccable, avec des couleurs vives et chaudes tirant volontairement, et de manière assez marquée, sur le jaune. La définition est parfaite, avec une grande profondeur de champ, tout comme le sont les contrastes et l'encodage numérique. Sur le plan artistique, c'est également du grand art, avec une reconstitution magnifique des tranchées et du Paris de 1920, des costumes somptueux, et de très belles images des Côtes d'Armor et de Corse.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 et DTS (mi-débit) en Français - Sous-titres : Français pour malentendants et Anglais.

Avis : C'est surtout lors des scènes de bataille et de bombardements que les effets sonores et la présence du caisson de basses se font les plus présents. Ce qui n'empêche pas le reste du temps une ambiance sonore ample et équilibrée, avec des dialogues précis, le tout soutenu par la magnifique partition orchestrale d'Angelo Badalamenti, romantique et un peu triste, omniprésente tout au long du film. La dynamique est excellente, et les dialogues sont bien séparés du fond musical.


L'Interactivité : 3/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés sous forme de coupure de presse, et musicaux, malheureusement précédés d'un clip contre le piratage, assez long, esthétiquement nul, et impossible à passer. Si l'on comprend l'intérêt de ce genre d'avertissement, il est particulièrement pénible de devoir le visionner à chaque fois. En option, le procédé audiovision permet aux malvoyants d'utiliser les menus et de suivre le déroulement du film commenté par une voix off décrivant ce qui se passe à l'écran. Le film est découpé très finement en 39 chapitres, permettant une recherche précise.


Les bonus :

Edition Collector riche en bonus, pour la plupart excellents.

Sur le disque 1:

  • Commentaires de Jean-Pierre Jeunet. Ne s'interrompant pratiquement jamais, le réalisateur nous abreuve pendant deux heures d'anecdotes en tous genres, concernant le tournage, les acteurs, le scénario en comparaison avec le roman original, la technique… Passionné, Jeunet en est passionnant, d'autant plus qu'il s'efforce à ne pas être redondant avec le making of. Il n'hésite pas non plus à manier un humour certain, et à piquer la curiosité du spectateur en lui posant des questions auxquelles il ne donne pas toujours la réponse.
  • Bande annonce du film en 16/9, telle que présentée dans les salles françaises.

  • Sur le disque 2 (tous les bonus sont en 4/3 sauf les bande annonces qui sont en16/9, sous-titrés en français pour les malentendants et en anglais):
  • Une année au front: les coulisses du tournage. Ce making of d'une heure et quart, loin de tout esprit promotionnel, présente le tournage en respectant sa chronologie. Il montre une quantité peu commune d'anecdotes et décortique les aspects préparation des scènes, technique et trucages . Il est découpé en 22 chapitres correspondant chacun à une période de tournage. Si on lui ajoute les commentaires de Jeunet et les petits documentaires qui suivent, on a une vue très riche de tout ce qui concerne la réalisation du film. L'introduction est également l'occasion de voir le travail remarquable du dessinateur du story-board. Un des meilleurs making of jamais sorti, presque un film sur le film qui pourrait se suffire à lui-même.
  • Avant que tout explose: L'hôpital de Combles. Petit documentaire de 12 minutes, montrant les maquettes, mannequins et trucages permettant de donner un réalisme époustouflant à la scène du bombardement de l'hôpital, suivi de son explosion. On y voit Jeunet faire lui-même le bruitage des bombes qui fusent.
  • Tableaux parisiens : Documentaire de 14 minutes sur les costumes et les décors, avec un zoom particulier sur les quartiers de Paris. C'est bien sûr là que l'aide du traitement numérique fut le plus indispensable, aucun lieu actuel ne pouvant plus vraiment représenter les années 1920.
  • Scènes coupées: quatorze scènes pour un total de 10 minutes, le réalisateur expliquant, en option, pourquoi chacune a été abandonnée, sans manifester trop de regrets, d'autant plus qu'il s'agit souvent de versions alternatives de ce qui a été retenu dans le film. Il est donc peu probable qu'il nous propose un jour une version longue.
  • Bande annonce internationale et teaser, d'un ton plus mélodramatique que l'annonce française qui figure sur le disque 1.
  • Filmographies de 21 acteurs et 11 membres de l'équipe de tournage. Le nombre de personnes présentées est un peu au détriment du détail concernant chacun, chaque carrière étant résumée sur une seule page, même pour les acteurs ayant une filmographie assez importante.

  • Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Digipack à 4 volets inséré dans un étui cartonné. Le visuel de l'étui reprend l'affiche du film, encadrée d'une large bordure noir satiné, avec textes dorés en relief du plus joli effet, et qui la différencie de l'édition simple. Cette affiche est aussi présente, sans la bordure, sur le digipack qui, ouvert, rappelle un album de vieilles photos. Les listes des chapitres du film et ceux du making of sont données sur les deux volets extérieurs. Un résultat très réussi, qui a le bon goût de rester au format standard.

    [ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]



    La sérigraphie

    Mathilde pour le film, et Manech pour les bonus, les deux disques sont sérigraphiés sur le même modèle, avec une impression au grain très fin, incluant le rond central. Les textes sont discrets, mais les logos trop visibles, surtout l'affreux "Interdit à la location".

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (20/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 27/04/2005 à 16:57 par DAVID : Comme toujours, un vrai bonheur...DVD disséqué, épluché et savoureusement présenté de façon objective. Bravo pour la 100ème et tous les autres.
    - le 27/04/2005 à 12:32 par Aérochouf : Et j'oubliais bravo à toi pour ta 100ème ;)
    - le 27/04/2005 à 11:16 par Aérochouf : 20/20 Waoh çà doit être génial ;o) Belle loupe en effet, et pas déçu de voir que ce film est un MUST HAVE. Bravo.
    ...voir tous les commentaires...

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020