DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


PHONE / 2 DVD

Lui écrire ninnin4

Phone / 2 DVD DVD sorti le 18/08/2005


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : HK Vidéo (Seven7)
Distributeur :
TF1 Vidéo

Année de production : 2002

Durée du film : 1 h 40 min.

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
1815


   

Le Film : 6/10

Résumé : Grand reporter, Ji-Won vient de révéler un scandale sexuel impliquant plusieurs notables. Menacée, elle change vites on numéro de mobile et se réfugie dans la résidence secondaire d'un couple d'amis. Lorsqu'elle reçoit un appel anonyme, c'est Young-ju, la fille de ses amis, qui décroche par mégarde à la place de Ji-Won. Très choquée, l'enfant adopte soudain un comportement inquiétant. Toujours persécutée par l'un des hommes compromis dans l'affaire qu'elle a révélée, Ji-Won décide d'enquêter sur les anciens titulaires de son nouveau numéro de téléphone...

Avis : Actuellement très en vogue, le cinéma d’horreur asiatique a depuis le début des années 2000 remis au goût du jour un genre jusque là tombé en désuétude ou du moins réservé à un public cinéphile et/ou averti. Mais le succès de « Ring » au Japon et surtout de son (plutôt bon pour une fois) remake américain l’a démocratisé aux yeux du grand public et a surtout ouvert une brèche dans laquelle nombre de grands auteurs (ou du moins esthètes) se sont engouffrés. Si Hideo Nakata a moins bien poursuivi sa saga Ringesque qu’il ne l’avait commencé au point de laisser la main pour la préquelle, il a néanmoins à nouveau su faire preuve de son talent avec l’excellent « Dark Water ». En Corée, Kim Ki-Duk nous a ébouriffé de son savoir faire avec « Deux sœurs » et les frère Pang nous ont glacé le sang avec les deux volets de « The Eye ». Toujours de Corée, nous est parvenu ce petit film qui bénéficie étrangement d’une superbe édition au moins équivalente voire supérieure par rapport à celle de illustres prédécesseurs…alors que celui-ci m’est apparu comme bien inférieur. Je m’explique :

Certes la qualité de la réalisation est toujours là et de ce côté, le cinéma coréen est actuellement l’un de ceux qui font le plus preuve d’ingéniosité tout en restant fortement influencé par la ‘grande période’ américaine, celle qui a naître de sommets de films d’action comme les « Die Hard » ou les « Terminator ».
Entre plans esthétisants à souhait, montage d’une précision exemplaire qui permet de glisser des effets de surprise à vous hérisser tous les poils du corps et une maîtrise parfaite de la caméra que ce soit au niveau des cadrages que sur des plans forts bien réalisés et très fluide (la scène de la petite qui décroche ou celle des 2 fillettes au piano), on a le droit à un bel exemple du style coréen où tout le cinéma mondial est passé à la moulinette avec des inspirations nettement américaine (la fin rappelant celle de « Hypnose »), un fantôme qui reste purement et simplement asiatique avec ses grands cheveux noirs et sa face contorsionnée et livide et un côté polar urbain qui pourrait faire penser à certaines oeuvres européennes, plus particulièrement britanniques
Ajoutez à cela un casting qui m’a paru fort judicieux en mettant (et pourtant je ne connaissais aucun des acteurs) des gens qui collaient parfaitement aux personnages (détaillés à souhait) qu’il interprétaient et vous pourriez vous croire devant un chef d’œuvre du genre, équivalents aux films précités. J’ai particulièrement apprécié le jeu de la petite fille qui malgré son jeune âge et sa bouille très juvénile est le meilleur ressort de la peur à l’intérieur de ce film…ce qui n’est pas sans rappeler, sur bien des points d’ailleurs (personnage, possession, famille….), celui de Linda Blair dans « L’exorciste ».

Malheureusement, le problème principal vient du scénario de par l’agencement des séquences et conséquemment par une intrigue bien trop prévisible et à laquelle on ne croît guère.
En effet, pour le moi, cette partie du film est complètement ratée. En montrant dés le début l’origine du trouble (un fantôme qui surgit d’un appel téléphonique), on sait par avance tout ce qui va plus ou moins se passer. Quand l’enfant décroche à la place de sa tante, on sait que c’est elle qui va être ‘attaquée’, etc….je n’en dirai pas plus que ce qui est dit dans le résumé pour que les spectateurs potentiels ne soient pas frustrés. S’ajoute à cela de longs flash back, filmés exactement comme le reste et qui ne sont nullement annoncés. Pour peu qu’on loupe le moment de retour en arrière et on se demande comment les protagonistes en sont arrivés là. Ces effets scénaristiques arrivent généralement comme un cheveu sur la soupe et de par leur longueur (dés fois près de 10 minutes… pour un film qui en compte à peine 100) déséquilibre encore plus la structure du récit, un peu comme celui qui relate la capture de la jeune princesse dans « Tigre et Dragon ».
Ensuite, le script a du mal à situer l’origine du trouble qu’il vaudrait provoquer chez nous. Le film oscillant entre thriller (quelqu’un veut assassiner la journaliste mais la harcèle sur son téléphone) et film fantastique (un fantôme se manifeste par un coup de téléphone), il a du mal à trouver sa véritable voie et finit plus par nous perdre qu’autre chose.
Enfin, il y a quand même trop de choses tirées par les cheveux, l’histoire arrivant à faire rejoindre les deux pendants du film (policier et horreur) par des moyens scénaristiques quand même largement abusifs (y fallait vraiment que ce numéro de téléphone tombe sur cette fille qui mène cette enquête !!!). J’ai aussi un peu regretté que l’histoire d’abus sexuel sur mineurs ne soit pas plus traitée. Il ne fait figure que de fond de l’intrigue alors qu’il aurait nécessité un approfondissement plus poussé, ceci étant pour moi un problème de société majeur. Au même titre, la relation incestueuse créée entre la petite fille et son père aurait pu être largement plus poussé dans le but de rendre l’ambiance encore plus glauque et malsaine ce qui n’aurait pas été un mal pour ce film…celle-ci n’arrivant pas nous mettre plus mal à l’aise que ça. Sur le même plan, parler de façon plus importante de ces hommes mariés attiré par des filles de plus en plus jeunes auraient permis de donner un peu plus de profondeur au cette œuvre.
Les ellipses répétées qui aboutissent sur le fait que les personnages comprennent tout tout de suite nous amènent à penser que l’écrivain nous prend aussi un peu pour des idiots ou du moins qu’il a cherché la facilité du genre ‘Bon sang, mais c’est bien sûr !’.

Pour conclure, il en résulte un film un peu bancal, vraiment excellent dans sa réalisation mais dans lequel, la ‘sauce’ ne prend pas, du fait d’un scénario qui en dit trop dés le début, qui n’arrive pas à trouver vers quel genre il se dirige (film policier ou thriller horrifique) et dans le quel, du coup, les effets sont un peu trop……téléphonés. Un témoin du déclin du genre ????


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85 :1

Avis : Très beau travail de la part de la maison HK. Le master est de toute beauté sans l’ombre d’un défaut (ça serait dommage sur un film aussi récent) mais surtout la compression est sans aucune faille avec un respect des colorimétrie bien maîtrisé.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 EX en français et en coréen, DTS ES (mi-débit) en français et en coréen – Sous titres : Français.

Avis : Le choix des formats est exemplaire !!!. En nous proposant DD 5.1 EX et DTS ES en VO comme en VF, HK nous gâte et ne défavorise ainsi personne. Ainsi, moi j’ai opté pour la VF DTS franchement ébouriffante tant du point de vue précision des effets (Ah ! ces portes qui claquent derrière vous… brouuu !!!) que sur la dynamique générale. De plus le doublage français est excellent !
Le reste des pistes sonores s’en sort également très bien : la VO étant bien sûr encore meilleure...


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
La page de menu est en 16/9ème, avec des courtes scènes du film et sonorisés. Comme d’habitude chez HK, la lisibilité est exemplaire avec l’image sur la totalité de l’écran et les titres dans la partie inférieure


Les bonus :

Hormis 8 bandes annonces de la collection et le commentaire audio du réalisateur en VOST, les bonus se trouvent sur la deuxième galette. Dans l’ordre :

  • La partie Interviews comprend des entretiens ne dépassant pas 5 minutes chacune (dans le meilleur des cas) et entrecoupées d’extraits du film avec les 6 principaux éléments du film (real, acteurs…..). Je retiendrai que le réalisateur essaye de dire qu’il a voulu faire un film d’horreur pur et dur en refusant tout apport extérieur d’autre genre…le contraire de ce que je me suis acharné à démontrer au cours de ma critique…alors soit c’est moi qui n’ait rien compris, soit c’est lui qui a du mal à évaluer son film ! Vu le peu d’infos cruciales et la langue de bois nettement majoritaire, c’est un bonus inutile et dispensable.
  • L’item Tournage est subdivisé en un making of chapitré et qui se borne à montrer le filmage de scènes capitales du film, un module sur les coulisses qui montre plus l’ambiance du plateau. Une autre partie se consacre de façon tout aussi inintéressante sur le maquillage et les décors. Enfin, vous aurez droit à quelques images de la fin du tournage. Bof ! Bof ! Bof !
  • 2 Scènes coupées succèdent à cet ensemble plutôt moyen et ne relèvent vraiment pas le niveau tant elles méritaient d’être coupées vu l’ennui qu’elles entraînent.
  • Les scènes commentées qui suivent le sont par la petite fille et même si cela manque d’infos réelles, ce bonus est bien le seul soupçon d’originalité dans cette faussement riche édition.
  • La partie Anecdotes apporte les infos qu’on était en droit d’attendre mais elles n’ont pas leur place livrées comme elles le sont. C’est quelque chose qui aurait du être inclus dans le making-of.
  • Pour finir, les sempiternelles bande annonce cinéma du film plutôt bien faite mais en 4/3 et avec un son degueulasse, spot TV et les liens internet.
  • Je ne comprenais pas à l’achat pourquoi il n’y avait pas le liseré ‘édition collector’ habituel sur une édition de ce type chez HK video mais vu la médiocrité des bonus…j’ai trouvé l'explication.


    Les Visuels : 1/1



    La pochette / Le packaging

    Une fois de plus, magnifique digipack 3 volets avec cette fois un surétui cartonné en prime. Le visage blafard sur fon noir brillant rend de façon magnifique. Le digipack est tout aussi beau et sobre que le surétui. On n’appréciera aussi le petit livret d’explications de David Martinez même si je préférais ses interventions filmées en début de film. Un très beau collector.



    La sérigraphie

    Des sérigraphies qui auraient pu être encore plus réussies si le rond central avait été imprimé tant elles sont le complément idéal au boîtier, tout aussi sobres et bien équilibrées (titre en bas, logos très fins en haut).


    Note Finale : (14/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 24/08/2005 à 21:12 par ninnin4 : oups, pardon....je demande à Alexis de corriger ça. merci!
    - le 24/08/2005 à 20:54 par Armath : Salut, je sais pas vraiment si tu as écouté le film en VO, mais je t'assure que ça rendrais surement malade les coréens de tourner en anglais.
    - le 24/08/2005 à 11:46 par jb123 : par contre, sur tout le reste de la critique, tout à fait d'accord avec toi...je suis en général plutot en phase avec les critiques de dvd que tu proposes sur le site. ;-)
    ...voir tous les commentaires...

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020