DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


LES INCORRUPTIBLES - EDITION 2001

Lui écrire surfeur51

Les Incorruptibles - Edition 2001 DVD sorti le 13/06/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Paramount
Distributeur :
Paramount

Date de sortie en salle : 21 Octobre 1987
Nombre d'entrées : 2 459 400

Durée du film : 1 h 55 min.
Acteurs: Sean Connery Kevin Costner Robert De Niro Andy Garcia

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
5683


   

Le Film : 9/10

Résumé :  Chicago, 1931, la prohibition. Al Capone, dieu tout-puissant de la pègre de Chicago, et son gang règnent sur la ville. Une unité spéciale est formée, dirigée par l'agent fédéral Eliot Ness et son bras droit Jim Malone. On ne les achète pas et ils sont prêts à tout risquer pour arrêter Al Capone. La lutte sera sans merci.

Avis : Reprenant au cinéma l'histoire de la confrontation entre Eliot Ness et Al Capone qui avait été immortalisée par la série télé, "Les Incorruptibles" se présente comme une œuvre majeure de Brian De Palma, remarquable par son rythme, la reconstitution du Chicago des années 30, un casting irréprochable et quelques séquences absolument inoubliables. L'histoire réelle des incorruptibles nous est connue à travers un roman autobiographique d'Eliot Ness, et bien que le scénario de David Mamet s'éloigne en de nombreux points de la vérité historique, concernant par exemple le nombre des incorruptibles autour de Ness (neuf dans la réalité), ou les circonstances de la mort de Frank Nitti (de fait, il reprit les affaires de Capone après l'arrestation de celui-ci), il reflète parfaitement l'ambiance de la lutte devenue légendaire entre le jeune représentant de la loi et le puissant parrain de la pègre de Chicago. Le succès, tout à fait mérité, fut au rendez-vous lors de la sortie en salles et le film fait aujourd'hui figure de classique du cinéma.

Kevin Costner (Eliot Ness) fut découvert par le grand public à l'occasion de ce film, et sa prestation quasi parfaite en fit immédiatement une vedette internationale. A un degré moindre, Andy Garcia fut également découvert par le public en jouant George Stone, un des bras droits de Ness, un latino-américain champion de tir au pistolet. Sean Connery interprète quand à lui Jim Malone, un vieux policier d'origine irlandaise mais connaissant comme sa poche Chicago, la pègre et les indics, et qui sera d'un grand secours à Ness pour s'attaquer à Capone. L'acteur est d'une justesse parfaite dans son jeu qui lui vaudra d'ailleurs le seul Oscar de sa fabuleuse carrière. C'est Robert De Niro qui prête ses traits à Al Capone, et l'acteur s'est rasé le front pour ressembler encore plus à son personnage. On notera trois scènes où De Niro parait totalement habité par son personnage, quand il fracasse la tête d'un de ses acolytes à coup de batte de base-ball, quand il essuie une larme à l'opéra, ému par le ténor qui chante alors qu'il sait qu'on est, au même moment, en train d'assassiner Malone, et lors de son procès, quand fou de rage, il invective Ness en lui hurlant plusieurs fois de suite "t'es rien qu'un insigne et du bla-bla". Il serait injuste de ne pas mentionner également Charles Martin Smith qui joue le quatrième incorruptible, Oscar Wallace, timide mais efficace, et Billy Drago, parfaitement odieux dans le rôle du sadique pervers Franck Nitti, âme damnée de Capone. Au contraire de la plupart des films de gangsters, on voit peu de beautés fatales courtisanes de la clique de Capone, la principale touche féminine du film étant due à la femme de Ness, fragile mais courageuse, et interprétée avec beaucoup de sensibilité par Patricia Clarkson.

De Palma maîtrise parfaitement la réalisation, et sait nous faire vibrer lors de plusieurs scènes d'anthologie, la plus fameuse étant l'arrestation du comptable de Capone à la gare centrale, avec le landau qui dévale les escaliers sous les yeux horrifiés de la mère du bébé (un hommage au film "Le Cuirassé Potemkine" d'Eisenstein), mais également la mort de Malone, ainsi que l'affrontement sur le toit du tribunal entre Eliot Ness et Frank Nitti. Au delà de ces scènes marquantes, on appréciera la justesse de la reconstitution d'une ville des Etats-Unis au temps de la prohibition, aussi bien au niveau des décors, des voitures d'époque, que des costumes fournis en grande partie par le célèbre couturier Giorgio Armani. Tout cela est soutenu par une partition musicale tout à fait inspirée de Ennio Morricone, à la fois lancinante, envoûtante, et empreinte d'un lyrisme certain. Et bien que tout le monde sache que le film va se terminer par la condamnation à la prison de Capone pour fraude fiscale, le film est haletant du début à la fin, avec un suspense constant malgré la longueur du film, et un fort engagement du spectateur aux côtés de Ness et de ses trois hommes, qui étaient aussi devenus ses amis.

Brillant par son action et véhiculant énormément d'émotion, "Les Incorruptibles" est devenu un film de référence, et est susceptible de capter une audience bien plus large que les seuls amateurs de films de gangsters. Et si certaines scènes très violentes peuvent choquer les plus jeunes et les âmes sensibles, il constitue un spectacle remarquable à conseiller à tout cinéphile qui ne le connaîtrait déjà.


L'Image : 2/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.35:1

Avis : L'image est bonne, avec des couleurs naturelles, des noirs profonds soulignant les contrastes, et une définition correcte. La compression est quelquefois faillible, mais cela apparaît plus sur les arrêts sur image que lors d'un visionnage normal. C'est surtout le côté artistique qui est remarquable, aussi bien du à la mise en scène brillante de De Palma qu'à la très belle photographie de Stephen H. Burum.


Le Son : 1.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais, Surround en Italien et Espagnol. - Sous-titres : Français, Anglais, Italien, Espagnol, Portugais…

Avis : Le son est un peu plus décevant que l'image, la remasterisation en 5.1 n'apportant pas beaucoup plus de spatialisation qu'un bon surround. En particulier les effets arrières sont rares et le caisson de basses est relativement peu sollicité. Heureusement, les dialogues sont clairs, il y a peu de distorsion, et la musique est bien restituée, mais aurait pu bénéficier de plus d'ampleur.


L'Interactivité : 0.5/3

L'ergonomie des menus :
Le film se lance directement après son insertion. Le menu principal, fixe, muet et totalement dénué d'originalité, doit être appelé à la télécommande. Le film est découpé en 24 chapitres, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Le strict minimum, qui ne nous permet pas d'apprendre quoi que ce soit sur le film.

  • Bande annonce en 16/9 VO.

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel reprend exactement l'affiche du film, une scène d'action montrant l'équipe de Ness sous la menace représentée par Capone, en buste. La liste des chapitres est donnée sur un feuillet inséré dans le boîtier.



    La sérigraphie

    La sérigraphie présente le quatuor des Incorruptibles, deux par deux de part et d'autre du rond central, qui n'est pas imprimé. Le titre est en anglais, les inscriptions légales très discrètes, ce qui est beaucoup moins le cas des logos.


    Note Finale : (13/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 10/03/2006 à 18:12 par ROLLO TOMASI : Bravo pour cette superbe loupe surfeur51 ! Très grand film de De palma sur un magnifique scénario de David Mamet. Un beau digipack collector est disponible avec des suppléments sur la génèse du film .

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020