DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


PRETTY WOMAN - EDITION SPéCIALE / VERSION INTéGRALE

Lui écrire surfeur51

Pretty Woman - Edition spéciale / version intégrale DVD sorti le 03/05/2002


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Touchstone
Distributeur :
Buena Vista

Date de sortie en salle : 28 Novembre 1990
Nombre d'entrées : 4 030 700

Durée du film : 1 h 59 min.
Acteurs: Richard Gere Julia Roberts

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4166


   

Le Film : 8.5/10

Résumé : Une jeune femme de petite vertu fait la rencontre de sa vie en la personne d'un riche et séduisant business man très affairé...

Avis : Type même de la comédie romantique à l'américaine, "Pretty Woman" est un conte de fée pour grande personne, avec une fille qui fait le trottoir sur Hollywood Boulevard dans le rôle de Cendrillon et un requin de la finance dans le rôle du prince charmant. Maintes fois copié après sa sortie, ce divertissement léger et spirituel a rarement été égalé dans le genre, grâce en particulier au jeu de Julia Roberts que l'on découvrait à cette occasion, et à un scénario, du à J.F. Lawton, parsemé de scènes craquantes que l'on aime revoir quand on veut se remonter le moral.

Le film est sans prétention, et ne véhicule ni pensées profondes, ni message philosophique. La trame est totalement irréaliste, malheureusement bien loin de ce qui se passe dans la vie de tous les jours, mais les acteurs jouent avec tant de spontanéité, et les répliques sont si bien vues que l'on gobe le tout sans le moindre remord. On voit la métamorphose de la fille des rues, espiègle et sans gène mais avec un cœur en or, en princesse resplendissante qui garde la même joie de vivre tout en apprenant un minimum de conventions lui permettant de survivre dans le monde sans pitié où l'argent et le snobisme règnent en maîtres. Julia Roberts est radieuse dans le rôle de Viviane, qu'elle porte ses fringues vulgaires de prostituée ou la garde robe somptueuse que va lui offrir son pygmalion. Dans le sillage d'Edouard Lewis (Richard Gere), elle va apprendre à se tenir à table, à apprécier l'opéra et les courses de chevaux, mais devra aussi affronter la bêtise, la jalousie et la méchanceté des gens "bien". Edouard ne va pas non plus rester le même après sa rencontre avec Viviane, qu'il loue initialement pour lui servir de petite amie lors d'une soirée, et l'homme d'affaire stressé, surmené et soucieux de ses seuls intérêts, va découvrir à travers la jeune femme d'autres valeurs que celles dans lesquelles il croyait. L'alchimie entre les deux personnages est excellente, et petit à petit on s'aperçoit que ces deux êtres, a priori fort différents, ont en fait de nombreux points en commun. Si l'on peut regretter le caractère à l'eau de rose de l'intrigue générale, la forme rend le film distrayant, un mélange d'humour, de mélancolie et de fraîcheur qui véhicule beaucoup d'émotion. En effet, au-delà du couple vedette, plusieurs seconds rôles marquants vont servir de ressort à la comédie. On citera d'abord un étonnant Hector Elizondo, en directeur d'hôtel de luxe qui va tomber sous le charme de Viviane et l'aider à s’habiller correctement puis lui apprendre quelques règles de bonnes manières. Ralph Bellamy (décédé peu de temps après la sortie du film) joue James Morse, le patron d'une entreprise que Lewis veut racheter, Laura San Giacomo est Kit, la meilleure amie de Viviane, prostituée comme elle mais qui ne demande qu'à s'en sortir et le méchant de service est incarné par Jason Alexander (Philip Stuckey, l'associé de Lewis, un mufle sans moralité). On retiendra aussi plusieurs scènes d'anthologie, comme l’achat des robes dans les boutiques huppées de Beverly Hills ou la soirée à l’opéra (il s’agit de "La Traviata" de Verdi, une histoire d'amour tragique qui n'a rien d'un conte de fée), et des dizaines de répliques succulentes qui parsèment tout le film. La réalisation de Garry Marshall n’a en soi rien de bien particulier, il s’agit du travail solide d’un professionnel qui a su mettre en valeur ses comédiens, en utilisant un script particulièrement divertissant, qui de plus évite tout dérapage vers la vulgarité ou le voyeurisme gratuit. L'ambiance est servie par une bande musicale rassemblant la musique originale de James Newton Howard, des airs de Vivaldi, Verdi, et de nombreuses chansons.

"Pretty Woman" ne plaira évidemment pas à ceux qui sont allergiques aux bluettes sentimentales, mais ses qualités anti-morosité sont indéniables et il serait dommage de ne pas profiter d’une occasion permettant de le découvrir. Quant à ceux qui l’ont déjà vu, il est fort probable qu’il leur arrivera de vouloir revoir ne serait-ce que quelques passages émouvants de cette sympathique comédie.

L' édition DVD critiquée ici présente le film en version longue, avec quelques scènes rajoutées par rapport à la sortie en salles.


L'Image : 1.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 4/3 - Ratio : 1.85:1

Avis : L'image est servie par de belles couleurs, et des contrastes profonds, mais la définition est forcément pénalisée par le format 4/3, choix difficilement compréhensible lors de la ressortie du DVD, car même en version longue, il tiendrait facilement en version 16/9 sur un disque, d'autant plus que les bonus sont très légers. Il n'y a pas de défauts de pellicule notables et la compression est tout à fait correcte, ce qui est la moindre des choses vue la place disponible. Sous l'angle artistique, la photographie de Charles Minsky est aidée par les décors luxueux, les tenues pimpantes de Julia Roberts et des effets de lumières assez recherchés.


Le Son : 2.5/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais

Avis : Les pistes 5.1 donnent beaucoup de relief à toute la partie musicale du film, très agréable. Aucune action spectaculaire ne permet au caisson de basses de se manifester de manière agressive, mais l'ambiance est ronde et enveloppante. Les dialogues sont clairs, VO et VF sont techniquement très proches, les doublages sont excellents mais on peut préférer les voix originales.


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
A l'insertion du disque on peut choisir la langue des menus, puis on a les deux bandes annonces que l'on retrouve en bonus, et que l'on peut passer à la télécommande (touche avance chapitre). Les menus sont animés et sonorisés, au format 16/9, d'une couleur rose bonbon pas vraiment réussie, même si cela se veut dans le ton du film. Celui-ci est découpé en 20 chapitres, et on peut changer langues et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Rien de bien intéressant, juste des documents promotionnels, tous étant au format 4/3. A noter qu'il existe un commentaire du réalisateur présent sur l'édition belge du film, version courte.

  • Les confidences de l'équipe. Petit reportage de 4 minutes en VOst, basé sur des interviews du réalisateur, des acteurs principaux, et des extraits du film. Purement promotionnel, on n'apprend strictement rien sur le tournage.
  • Clip vidéo de Natalie Cole qui interprète "Wild Women Do". Les images de la chanteuse sont en N&B, avec des insertions d'extraits du film en couleurs.
  • Bande annonce de Pretty Woman en pan&scan VOst
  • Bandes annonces des films "Un cri dans l'océan" et "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux"

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir, avec un feuillet inséré donnant la liste des chapitres. Le visuel est conforme à l'affiche du film, avec le couple vedette dos à dos dans une position qui marque à la fois leur opposition et leur attachement mutuel.



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend, elle aussi, l'affiche du film. L'impression est très fine et comprend le rond central. Pas de textes légaux, et les logos sont discrets. Un très bon point.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (14/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 15/03/2006 à 00:15 par drouvre : le film aurait peut-être mérité 9/10 :-)

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020