DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


THE ISLAND

Lui écrire surfeur51

The island DVD sorti le 01/03/2006


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Warner Home Vidéo
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 17 Août 2005
Nombre d'entrées : 1 539 300

Durée du film : 2 h 12 min.
Réalisateur: Michael Bay

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
4322


   

Le Film : 8/10

Résumé : Lincoln Six-Echo et sa camarade Jordan Two-Delta font partie d'une immense colonie souterraine où la vie est étroitement surveillée. Le seul espoir d'échapper à cet univers stérile est d'être sélectionné pour un transfert sur "l'Ile", le dernier territoire à avoir échappé à la catastrophe écologique qui ravagea notre planète quelques années auparavant... Lincoln a longtemps cru à ce paradis, mais depuis quelque temps, des cauchemars récurrents troublent ses nuits, et le jeune homme commence à s'interroger. Poussé par la curiosité il va bientôt découvrir l'atroce vérité...

Avis : Il n'est pas évident de classer "The Island" dans un genre particulier, le film hésitant en permanence entre la science fiction et l'action pure. Le thème principal est le clonage humain, et la première partie fait froid dans le dos en montrant à quoi pourrait mener la science non maîtrisée par une éthique rigoureuse, dans un domaine pourtant présenté comme un progrès souhaitable, à savoir la guérison des malades atteints de maladies potentiellement mortelles. La seconde partie est une chasse à l'homme (et à la femme) effrénée, avec des scènes hyper spectaculaires, à pied, en voiture ou en scooter volant, après que Lincoln et Jordan aient réussi à s'échapper de leur prison.

Ewan McGregor et Scarlett Johansson sont les héros inséparables de cette aventure, et on les voit ensemble pendant la majeure partie du film. Le couple est beau, sympathique, et parfaitement assorti. Mais un des gros points faibles du scénario est l'évolution de ces personnages, deux clones maintenus dans une sorte d'amorphie devenant en un rien de temps capables de prouesses physiques dignes des athlètes les mieux entraînés (voir la scène sur le logo de l'immeuble). On peut également se demander comment Lincoln a pu retrouver au fond de lui-même la pratique de la conduite automobile et de scooters volants acquise par son modèle, alors qu'il n'a jamais ressenti la moindre attirance sexuelle pour Jordan, son modèle avouant, lui, de nombreuses conquêtes féminines. Sean Bean est aussi très à l'aise dans son rôle de méchant, le directeur de la fabrique des clones qui n'hésite pas à tuer pour faire fonctionner son abominable trafic. La réalisation de Michael Bay est en accord avec le scénario, calme et empreinte de gravité dans la colonie futuriste, pour devenir survoltée durant la course poursuite. On a alors droit à certains passages dotés d'un montage nerveux, style clip déjanté, qui casse l'atmosphère oppressante que l'on avait appréciée au début du film. Et on assiste également à une surenchère de destruction de matériel, le summum étant constitué par une poursuite sur autoroute où des essieux de train s'échappant d'un camion fracassent tous les véhicules cherchant à rattraper les deux fugitifs.

Les amateurs de science fiction apprécieront probablement la première partie, incitant à une réflexion philosophique sur un problème de société qui est probablement devant nous, et dans un avenir pas si lointain. La deuxième partie est un divertissement spectaculaire qui, lui, ne va rien faire pour fatiguer les neurones des spectateurs. Le tout forme un film bancal, mais néanmoins plaisant, d'autant plus qu'on a vraiment envie de savoir comment tout cela va se terminer. D'ailleurs, on pressent un dénouement possible quand Jordan entre en communication avec le fils de son double, atteinte d'une maladie mortelle, qui ne sera pas forcément la voie choisie par le scénariste. La fin du film laisse un peu sur la faim, car il eut été intéressant de voir les réactions du monde apprenant l'existence des clones et l'usage qu'il en a été fait.

Pour apprécier "The Island", le mieux est de se laisser porter par le film, en réfléchissant quand on nous y invite, et en appréciant le spectacle quand il nous est offert. Si on le regarde dans l'idée de dénombrer ses points faibles, on risque d'en trouver suffisamment pour se gâcher une bonne partie du plaisir. Difficile de conseiller quelqu'un concernant un film aussi typé où c'est à chacun de se faire une opinion.


L'Image : 3/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 2.40:1

Avis : Belle qualité technique pour une image très typée. Les scènes dans le monde des clones sont en couleurs froides avec dominante bleue, celles du monde extérieur étant en couleurs chaudes, dominante jaune orangé. Les contrastes sont volontairement poussés, la définition excellente, et la compression irréprochable. Cette qualité d'image fait un peu passer la quasi absence de bonus. Sur le plan artistique, il y a incontestablement de la recherche, avec l'usage des couleurs déja évoqué, et des décors impressionnant concernant l'usine où sont fabriqués et où vivent les clones.


Le Son : 3/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français et en Anglais - Sous-titres : Français, Anglais, Hollandais, Arabe.

Avis : Bande son idéale pour servir de démonstration à une installation de home cinéma. Effets spectaculaires sur toutes les voies, caisson de basses rageur, les pistes VO et VF rivalisent pour ameuter les voisins aussi efficacement l'une que l'autre. Les dialogues sont clairs, et la musique de Steve Jablonski est parfaitement mise en valeur. Jablonski est un élève de Hans Zimmer, et cela se sent beaucoup, à la fois dans le style et l'utilisation de choeurs lors des moments les plus dramatiques...


L'Interactivité : 1/3

L'ergonomie des menus :
Au lancement du disque, après les avertissements légaux durant trente secondes pleines suivis de l'abominable clip anti-piratage qu'on ne peut pas passer, on a la bande annonce de "Shérif, fais-moi peur". Les menus, très esthétiques, sont animés et musicaux. Le film est découpé en 37 chapitres, et on peut changer de langues et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Un seul petit documentaire. Le commentaire annoncé au verso de la pochette n'existe pas sur le DVD mais est téléchargeable sur ordinateur à travers l'interface DVD-Rom.

  • Les coulisses : making of de 13 minutes en 4/3 VOst, constitué d'interviews de Michael Bay, de membres de l'équipe technique et d'acteurs dont Ewan McGregor et Scarlett Johansson, et des extraits du film. Ce documentaire n'est pas inintéressant, mais il est bien trop court pour pouvoir aborder tous les aspects de la réalisation du film.
  • Contenu DVD-Rom. Liens vers les sites du film et de l'éditeur. Le seul point intéressant est la possibilité de télécharger les commentaires de Michael Bay, lisibles seulement sur ordinateur. Par contre ce commentaire est en VO sans sous-titres, et il se superpose à la piste audio normale, ce qui fait qu'on ne comprend pas la moitié de ce que dit le réalisateur.

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. On peut regretter l'absence de feuillet donnant la liste des chapitres. Le visuel est original et se démarque de l'affiche du film, en présentant une composition avec le visage des deux héros et une scène d'action lors de leur fuite.



    La sérigraphie

    La sérigraphie présente l'usine où les clones sont fabriqués, qui fait aussi penser à des spermatozoïdes vus au microscope. L'impression est fine, elle comprend le rond central. Ce serait parfait si le titre, absent, avait remplacé les logos, un peu trop présents.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 04/03/2006 à 16:45 par ROLLO TOMASI : Bravo pour ton courage surfeur ! Sortir ta planche alors qu'il n'y a point de rouleaux à l'horizon, mais seulement de simples vagues... Cela dit je suis d'accord avec toi quand tu conseilles au amateur de film d'anticipation de se faire une opinion sur le film. En effet l'intrigue sur le traffic d'organe est angoissante surtout que la demande excède de beaucoup l'offre.

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2019