DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


QUAND HARRY RENCONTRE SALLY - EDITION 2001

Lui écrire surfeur51

Quand Harry rencontre Sally - Edition 2001 DVD sorti le 11/07/2001


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : MGM
Distributeur :
MGM

Date de sortie en salle : 15 Novembre 1989
Nombre d'entrées : 1 851 700 env.

Durée du film : 1 h 31 min.
Acteurs: Meg Ryan

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
2998


   

Le Film : 8.5/10

Résumé :  Harry et Sally s'entendent comme chien et chat. Après la fac ils prennent la même destination, New York, mais ne se reverront que cinq ans plus tard, par hasard, dans un aéroport. Chacun a fait sa vie, ils se sont fiancés. Cinq ans passent encore, ils se rencontrent à nouveau. Tous deux viennent de rompre et dans cette étape difficile, ils se découvrent une vraie amitié...

Avis : Parmi les comédies romantiques à l'américaine, "Quand Harry rencontre Sally" occupe une place à part, car elle ne se situe pas sur le registre du conte de fée où des amours improbables vont réussir à triompher des obstacles, mais se trouve au contraire ancrée dans une réalité quotidienne où la relation amoureuse entre les deux personnages principaux va prendre corps petit à petit en dépit d'un démarrage assez catastrophique. Le film a connu un succès très important lors de sa sortie, sans doute boosté par la scène où Sally simule un orgasme à une table de restaurant, reprise à l'époque par tous les médias. Mais cet épisode désopilant n'aurait pas transformé à lui seul un navet en film culte, et de fait cette comédie rassemble beaucoup d'atouts grâce à un mélange subtil de romantisme, d'humour aigre-doux, et de dialogues intelligents qui atteignent toujours leur cible.

La vedette masculine est interprété par Billy Crystal, un Harry Burns un peu dépressif, à la fois bardé d'humour et maladroit avec les femmes, un peu cynique, et qui considère qu'une vraie amitié, exempte de toute attirance sexuelle, n'est pas possible entre un homme et une femme. Côté féminin, Meg Ryan est une Sally Albright plutôt optimiste et enjouée, qui apparaît plus mûre que Harry quand il cherche à la draguer maladroitement lors de leur première rencontre, mais qui va se révéler par la suite assez fragile dans la relation amoureuse, alors que son caractère la pousse à tout vouloir contrôler. Les deux acteurs sont parfaits et l'alchimie entre eux fonctionne merveilleusement, ce qui fait beaucoup pour la crédibilité de l'histoire, et aussi pour la réussite du film. Le rôle de Sally devait aussi faire de Meg Ryan une star internationale, qui allait se spécialiser longtemps dans ce type de personnage.

Le scénario de Nora Ephron contient plusieurs rebondissements, gardant un rythme soutenu et faisant durer un certain suspense concernant la manière dont les deux jeunes gens vont réussir à nouer une vraie relation amoureuse. Leur première nuit au lit est d'ailleurs vécue par eux comme une terrible erreur par rapport à leur amitié dont ils sont persuadés qu'elle est purement platonique. Les dialogues, d'un ton très libre, sont remplis de finesse et d'humour, avec des répliques pétillantes, cinglantes ou émouvantes. Le film dissèque les rapports homme-femme, évidemment à travers la relation entre Harry et Sally, mais aussi, et de manière croisée, avec Jess, l'ami de Harry, et Marie, la copine de Sally. On verra d'ailleurs Jess et Marie s'épouser avant qu'Harry et Sally ne prennent conscience de leur amour réciproque. Jess est interprété par Bruno Kirby et Marie par Carrie Fisher, excellente après qu'elle ait eu du mal à gérer son image d'ex Princesse Leia de la trilogie "Star Wars". La présence de ces seconds rôles solides est aussi un des atouts du film. La réalisation de Rob Reiner est sans faille, évite presque tous les clichés du genre et évite également toute vulgarité malgré le contenu très sexuel des propos. Il y a en plus cette trouvaille géniale des vieux couples s'insérant à plusieurs reprises en intermède dans le film, et qui racontent les circonstances qui les ont fait se rencontrer. On appréciera également, en toile de fond et sans que l'on en prenne vraiment conscience, une peinture très réussie de la ville de New York.

"Quand Harry rencontre Sally" n'a pas pris une ride plus de quinze ans après sa sortie, il s'adresse à tous les publics à partir de l'adolescence, et il s'apprécie encore plus après un premier visionnage, permettant d'autant mieux d'en apprécier les nombreuses répliques. Tout le contraire d'une comédie à l'eau de rose, ce film possède beaucoup de charme et devrait trouver une place de choix dans la dvdthèque des amateurs du genre.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : L'image bénéficie de belles couleurs naturelles, avec des contrastes marqués. Un léger grain donne de la douceur sans nuire à la définition qui reste bonne. La compression, sans être toujours parfaite, ne présente aucun défaut gênant lors d'un visionnage normal. La photographie de Barry Sonnenfeld met souvent en valeur des jolis coins de New York, et profite de décors intérieurs réussis. On notera le procédé plusieurs fois utilisé de l'image double, montrant simultanément deux personnages se parlant au téléphone, permettant ainsi de suivre leurs réactions en parallèle.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Dolby Digital 5.1 en Français, Anglais et Italien- Sous-titres : Français, Anglais, Italien, Hollandais.

Avis : Si les pistes 5.1 donnent du volume et du relief à la bande sonore, il ne faut pas en attendre beaucoup sur le plan des effets spectaculaires. On appréciera néanmoins la musique de Marc Shaiman, excellente, et surtout la clarté des dialogues aussi bien en VO qu'en VF.


L'Interactivité : 2/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés et musicaux. Le film est assez finement découpé en 32 chapitres et l'on peut changer de langue et sous-titres à la volée.


Les bonus :

Edition relativement riche en bonus, tous au format 4/3.

  • Comment Harry a rencontré Sally : making of en VOst de 33 minutes, avec essentiellement des interviews de Reiner et d'Ephron, qui relatent des anecdotes du tournage et l'origine de la plupart des sketchs que l'on trouve dans le film. Assez intéressant.
  • Commentaires du réalisateur Rob Reiner, malheureusement non sous-titrés, et avec de nombreux blancs. De fait il est nettement plus intéressant de visionner le making of qui contient d'ailleurs les anecdotes les plus marquantes..
  • Sept scènes inédites, en VOst, format cinéma respecté. Ces scènes, bien que non indispensables au film, sont pourtant bien dans le ton, et ne choqueraient pas dans une version longue.
  • Bande annonce du film.
  • Clip vidéo en d'Harry Connick qui interprète la chanson du film "It had to be you"

  • Les Visuels : 0.5/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray transparent permettant de lire la liste des chapitres imprimée au verso de la jaquette. Le visuel n'a rien à voir avec l'affiche du film très marquée comédie, et insiste plus sur le côté romantique.



    La sérigraphie

    La sérigraphie reprend la tonalité du visuel de la jaquette, centré sur les visages de Harry et Sally sur un fond automnal. A noter que le titre du film n'est pas mentionné, que les logos sont discrets et les textes légaux très peu visibles. Par contre il est dommage que le grain de l'impression soit si gros, donnant un aspect mal fini à l'ensemble.

    [ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


    Note Finale : (15.5/20)

    Commentaires concernant cette critique

    - le 27/05/2006 à 15:00 par totoDVD : Désolé, mais le SIDA n'était pas d'actualité aux USA à la date de sortie du film. Ce n'était encore à cette époque pour la majorité des ricains qu'une "maladie-réservé-aux-vilains-pédés", donc il n'y avait pas de raison d'aborder ce sujet dans un film s'attachant aux couples hétérosexuels... à+
    - le 26/05/2006 à 18:20 par surfeur51 : Malheureusement, le SIDA était déja bien d'actualité en 1989 à la sortie du film. Découvert en 1981, on parlait largement de l'épidémie vers 85-86. Et le nombre de comédies romantiques récentes où l'on ne parle pas du SIDA reste important...
    - le 26/05/2006 à 13:21 par totoDVD : Une ch'tite remarque sur "n'a pas pris une ride plus de quinze ans après sa sortie", en fait si il en a pris une très rapidement: ce film date de "l'avant-SIDA", et pour un film qui parle de rapport amoureux (et sexuels), cette impasse est étonnante aujourd'hui ;-). Ce qui n'enlève rien pour autant à la qualité de ce film et ta loupe. bye
    ...voir tous les commentaires...

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020