DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

DVD A LA LOUPE


ATTACHE MOI !

Lui écrire surfeur51

Attache moi ! DVD sorti le 03/11/2004


Cliquez pour voir la jaquette en haute-définition

Editeur : Mk2 Editions
Distributeur :
Warner Home Vidéo

Date de sortie en salle : 20 Juin 1990
Durée du film : 1 h 37 min.
Réalisateur: Pedro Almodóvar
Acteurs: Victoria Abril Antonio Banderas

Achat du DVD : Comparer les prix avec le moteur

Nombre de visites :
5604


   

Le Film : 9/10

Résumé : Eperdument amoureux de Marina, vedette de films pornos, Ricki, vingt-trois ans et orphelin, décide de la rencontrer. Mais devant son indifférence, il se rend chez elle et la séquestre pour lui prouver son amour, convaincu qu'elle ne peut que l'aimer en retour.

Avis :  Si l'on peut ranger "Attache-moi!" dans les comédies romantiques, la forme choisie par Pedro Almodovar pour traiter ce thème est pour le moins originale. On est en effet bien loin des contes de fées style "Pretty Woman" ou des comédies à l'anglaise chargées d'humour comme "Quatre Mariages et un Enterrement", avec ici un scénario profondément décalé, mi-coquin, mi dramatique, et un érotisme à la fois excentrique et torride, mais jamais vulgaire. Il n'en demeure pas moins que le thème central reste l'amour qui finira par triompher entre deux êtres malgré tout ce qui pouvait les séparer au départ. Ce film, devenu un classique, a eu un succès certain en France, et a d'ailleurs reçu en 1991 le César du meilleur film étranger.

Marina est une ancienne actrice de porno en train de tourner une série B, quand elle est enlevée par Ricki, un jeune homme récemment libéré d'un hôpital psychiatrique. Celui-ci était tombé amoureux de la jeune femme après l'avoir rencontrée un an auparavant dans un bar lors d'une fugue, et, en la séquestrant chez elle, il lui explique qu'elle ne pourra que l'aimer et devenir la mère de ses enfants. Le scénario est un mélange aigre-doux où l'humour, la tendresse, et également une certaine violence se côtoient dans une suite de saynètes un peu surréalistes, l'un s'efforçant de s'attacher le cœur de l'autre qui ne rêve, elle, que de retrouver sa liberté. Les liens du cœur font le pendant des liens qui retiennent Marina ficelée et bâillonnée sur son lit, mais si Ricki est contraint à cette extrémité pour garder la belle, il reste soucieux de son confort, et va s'efforcer de lui trouver les médicaments susceptibles de soulager la douleur liée à la dent qu'il lui a involontairement cassée en voulant l'empêcher de crier. Cette quête à travers les quartiers mal famés de Madrid est un des ressorts qui permettra le dénouement du film.

Victoria Abril joue une Marina assez craquante. L'actrice, à 30 ans, a l'âge de son personnage, qui n'est plus une gamine et a eu jusque là une vie assez agitée, alors qu'elle cherche à la normaliser et se déshabituer de la drogue. Abril se confond avec son personnage en mettant beaucoup de conviction dans son jeu et en s'impliquant totalement, y compris dans les scènes chaudes, comme celle, devenue culte, où elle "joue" dans son bain avec un mini scaphandrier mécanique bien audacieux, ou la scène d'amour débridé où la rougeur sur son visage n'est visiblement pas feinte. Antonio Banderas incarne Ricki, un rôle marquant pour cet acteur qui avait déjà tourné avec Almodovar dans "La Loi du désir" et "Femmes au bord de la crise de nerfs", son jeu étant suffisamment posé pour rendre vraiment sympathique ce névrosé éperdument amoureux. Les seconds rôles sont largement éclipsés par le couple vedette, sauf peut-être la sœur de Marina, Lola (Loles León), qui est aussi sa confidente et la responsable de la production du film dans lequel elle tourne, et Maximo Espejo (Francisco Rabal), le producteur, lui aussi fasciné par Marina.

Le scénario, anticonformiste, oscille sans cesse entre drame, humour et dérision, les trois se trouvant quelquefois intimement mêlés comme lorsque Ricki surveille Marina assise sur les toilettes. Le film baigne aussi dans une ambiance typiquement espagnole, avec des apartés chantés où le folklore madrilène est brillamment mis en valeur par le réalisateur. En comparaison, la musique originale du film, due à Ennio Morricone, bien que tout à fait réussie, apparaît plus en retrait. La recherche esthétique de la photographie est évidente, au niveau des costumes et des décors, dans des couleurs vives souvent chaudes. Le rythme du film est vif avec un suspense certain, et l'évolution des personnages, qui va conduire à un final émouvant quoiqu' improbable, est traitée avec suffisamment de finesse pour que l'on y croit sans se poser trop de questions.

Cette comédie est marquée du style d'Almodovar, et constitue une de ses meilleures réalisations, en présentant un équilibre bien dosé entre impertinence, romantisme et passion érotique. Le style visuel coloré et quelques audaces de forme (l'aparté publicitaire télévisuel, par exemple) soulignent avec bonheur un spectacle peu courant et légèrement sulfureux, qui se démarque largement des productions hollywoodiennes du genre, et qui est à déguster sans modération, car il fait partie des films que l'on peut revoir plusieurs fois avec toujours autant de plaisir.


L'Image : 2.5/3

Détails techniques : Format Vidéo : 16/9 - Ratio : 1.85:1

Avis : L'image est très belle, avec un master propre présentant peu de défauts. Les couleurs sont vives et chatoyantes, avec des rouges très saturés, et les contrastes sont bien soulignés. Le léger grain donne de la douceur à une image bien définie, et la compression est très bonne, malgré un peu de fourmillement dans quelques arrières-plans. L'aspect artistique a fait l'objet de beaucoup de soins de la part du directeur de la photo Jose Luis Alcaine et il se dégage du film un esthétisme assez raffiné.


Le Son : 2/3

Détails techniques : Stéréo en Français, Espagnol, Allemand et Italien - Sous-titres : Français, Hollandais, Allemand, Italien.

Avis : Les pistes audio sont dynamiques, avec une bonne séparation des voies, et des dialogues clairs aussi bien en VF qu'en VO même si on peut regretter une remasterisation 5.1 qui aurait donné plus de volume. La partition musicale de Ennio Morricone est bien retranscrite, et on appréciera l'ambiance très espagnole des chansons.


L'Interactivité : 1.5/3

L'ergonomie des menus :
Menus animés et sonorisés, au format 16/9, sauf le menu bonus en 4/3. Le film est découpé en 12 chapitres, ce qui est un peu juste, et on peut changer de langue et sous-titres à la volée


Les bonus :

Edition légère en bonus, l'entretien étant néanmoins très plaisant.

  • Entretien entre Pedro Almodovar et un Antonio Banderas barbu, de 26 minutes en VOst, réalisé en 2002. Les deux hommes reviennent sur leurs souvenirs de tournage, avec des anecdotes intéressantes. Ils évoquent longuement sur la scène de sexe, probablement une des plus réussies de l'histoire du cinéma, ainsi que les problèmes de censure aux Etats-Unis.
  • Tour du monde des affiches du film : diaporama en 4/3 de une minute qui présente les affiches du film dans différents pays.
  • Galerie de photos du tournage, également sous forme de diaporama, sur la musique originale du film (4/3, deux minutes)
  • Clip vidéo "Resistiré", en 4/3. La chanson est interprétée par les acteurs, illustrée par des images de la tournée promotionnelle du film.
  • Bande annonce du film en 16/9 VOst

  • Les Visuels : 0/1



    La pochette / Le packaging

    Boîtier amaray noir. Le visuel est nouveau, et se démarque de l'affiche du film en en reprenant certains aspects. Les couleurs sont criardes, se voulant représentatives du ton du film, mais tombent en fait à côté, et l'ensemble est plutôt décevant.



    La sérigraphie

    La sérigraphie est très (trop?) stylisée, dans une certaine continuité avec le visuel principal, mais dans une seule couleur, un bleu pas très vif. Le rond central est imprimé, et textes légaux et logos se font discrets.


    Note Finale : (15/20)

    Commentaires concernant cette critique

    il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

    si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


    Achat du DVD :

    Retour à la fiche de l'éditeur de ce DVD

    Aller plus loin

    Nous contacter
    Signaler un bug
    Partenariat | Affiliation
    Souscrire aux fils RSS
    Facebook-Rejoignez nous

    DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020