DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


A HISTORY OF VIOLENCE - EDITION PRESTIGE



Jaquette H.R.


Titre : A history of violence - Edition prestige

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 17/05/2008

Cette critique a été visitée 1367 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2005
Date de sortie du DVD : 20/07/2006
Durée du film : 94 minutes


Résumé : Parce qu'au cours d’un braquage, Tom Stall a abattu les deux malfrats qui menaçaient la vie des employés de son restaurant et celle de ses clients, il est désormais acclamé en héros et son aventure s'étale à la une de tous les médias. Alors qu'il essaie de retrouver une vie normale loin des feux de l'actualité, un certain Carl Fogarty débarque, convaincu d'avoir reconnu en Tom celui avec qui il a eu autrefois de violents démêlés. Tom aura beau nier, désormais, Fogarty et ses hommes le traquent. Face à la menace, Tom et les siens vont devoir se battre...
Acheter ce DVD
chez Fnac à 13€
chez Amazon à 13€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8.5/10)

David cronenberg nous a effrayé avec scanners, scotché avec dead zone, impressionné avec la mouche, gêné avec faux semblants, écoeuré avec crash, avec « A history of violence » notre cher canadien nous surprend car au bout du compte nous avons à faire à un film plutôt conventionnel.

Le long plan-séquence au prologue, louche pas mal du côté de tarantino, il annonce la couleur, nous vivons dans un monde violent et ce cher cronenberg va nous montrer sans concession et j’oserais presque dire avec une certaine complaisance « Une histoire » violente. La première partie du film très logiquement nous situe la vie d’une famille sans histoire avec ses problèmes quotidiens, traditionnels, un couple qui s’aime mais qui n’a pas toujours le temps de se le dire, où un fils qui déjà est confronté à ce problème de violence latente dans les écoles. La seconde partie amène à croiser les protagonistes du prologue et cette famille, l’épilogue de cette rencontre déclenche au-delà de la mort des 2 malfaiteurs uns sérieuse interrogation, comment ce père de famille modèle, effacé et sans histoire parvient avec une évidente froideur et une certaine facilité à éradiquer ces rebus de la société. Ed Harris nous apporte très vite la réponse en dénonçant la double personnalité de Tom-Vigo Mortensen et dès lors dans la 3ème partie la machine à tuer va de nouveau se réveiller afin de préserver ce si fragile équilibre d’une famille bien intégrée dans la société américaine et cette violence récurrente qui se trouve en chacun de nous. Vigo Mortensen assure plus en froid liquidateur qu’en père de famille-nounou, Maria Bello est absolument formidable et dame le pion aux stars du film par sa palette de jeux affichée qui va du petit jeu sexuel de la pom-pom girl à l’inévitable mère protectrice en passant par la troublante scène de l’escalier où sexe et violence encore une fois se mélange et laisse apparaître une concordance et forcement la symbiose du couple. Ed Harris et William Hurt sont un poil caricatural mais amènent une bouffée d’air et d’humour à ce film oppressant où l’intensité monte crescendo et nous laisse à notre propre fin.

Un film conventionnel certes dans son contenu mais diablement bien maîtrisé !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2/3)

Ce n'est pas la grande force de ce film, mais l'interêt n'est pas d'esthétiser l'action mais la montrer dans sa réalité crue. On note un peu de grain par moment mais reste dans l'ensemble très correcte.

Là encore peu d'effets mais le 5.1 fait son boulot quand il le doit et la musique très discrete amène parfaitement la tension crescendo.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Les coulisses du tournage découpées en 8 parties amènent énormément de détails (tout ce que l'on demande à des bonus). Les commentaires de Cronenberg nous renseignent également sur des scènes à priori anecdotiques comme celle où le fils qui joue au baseball en tee-shirt jaune représente en fait la couleur du lâche faisant référence à la scène où il évite par son humour le face à face avec bobby. On retrouve une scène coupée remixée spécialement pour l'édition DVD (là je dis bravo) également la comparaison sur certaines scènes entre la version us et internationale, avec un interêt moindre la compétition au festival de cannes avec ses interviews marathons et un accueil lors de la projection qui m'a semblé un rien frileux. Enfin les bandes-annonces, le "démontage" d'une scène et bonus cachés. Pour un simple Dvd c'est vraiment très bien !
[ Voir les Bonus Cachés pour ce DVD ]

Un étui en 2 parties sobre mais original qui reprend à l'identique la jaquette. Une sérigraphie correcte avec des logos relativement discrets sauf la mention légale et son rectangle "réservé à la vente" un poil envahissant.
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (16/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD possède un bonus caché
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020