DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


A LA CROISEE DES MONDES : LA BOUSSOLE D'OR - EDITION COLLECTOR WARNER / 2 DVD




Titre : A la croisée des mondes : La boussole d'or - Edition collector Warner / 2 DVD

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 16/08/2009

Cette critique a été visitée 921 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2007
Date de sortie du DVD : 15/10/2008
Durée du film : 109 minutes


Résumé : Il existe un monde où les sorcières règnent sur les cieux, où les ours sont les plus braves des guerriers, et où les humains sont indissociablement liés à un esprit animal. Ce monde est dominé par le Magisterium, un organisme gouvernemental global qui resserre sans cesse son emprise sur le peuple. La seule à pouvoir s'y opposer est une enfant de 12 ans qui possède le dernier aléthiomètre, un étrange objet qui dit toujours la vérité à qui sait la comprendre...
Acheter ce DVD
chez Fnac à 7€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (7/10)

Adapter le premier volume de Philip Pullman n’a pas été pour Chris Weitz de tout repos. Un projet si ambitieux pour de si frêles épaules accouche finalement d’un résultat honnête mais qui méritait assurément mieux. Le réalisateur a t-il été dépassé par l’entreprise ? Au vu du déséquilibre dans la mise en scène, on peut le penser.

Avant même d'avoir vu les premières images, ce qui frappe c'est le budget monstrueux (180 millions $) pour un film finalement d'une durée assez courte (1h50). A part la multitude d'animaux numériques et quelques plans de ville un peu grossiers, on est presque en droit de se demander où à filer l'argent. On a sans doute un début de réponse avec la présence de la star Nicole Kidman et un générique de fin aussi long que les 10 commandements mais revenons à l'essentiel, l'histoire. On nous présente un monde parallèle au notre, un monde ou chaque personne dispose d'un démon, un animal sensé caractériser l'âme de la personne. Ok, l'oeuvre développe un aspect plus philosophique, plus dur également que le monde de narnia où on ne peut s'empêcher de trouver certaines similitudes à commencer par la présence de ces animaux capables de tailler une bavette ou de se battre pour défendre l'intégrité de ces chères petites têtes blondes, rousse pour l'occasion. Encore une fois, l'obligation de présenter les principaux personnages, paysages, langages ont du mal à faire tourner la montre et il faut s'armer de patience pour vraiment rentrer dans le vif du sujet. L'arrivée de Nounours, corse un peu les choses, le traditionnel héros banni en a lourd sur la patate, il l'a mauvaise sur celui qui lui a pris sa couronne, et le face à face vaudra son pesant de saumon, en tout cas la meilleur scène d'action du film.

Encore une fois, Nicole Kidman à chacune de ses apparitions, inonde de sa présence et de sa beauté l'écran, c'est elle qui amène l'intrigue à un niveau un peu plus élevé que la maternelle en faisant preuve d'un jeu à double face très convaincant. Décidément Daniel Craig n'a pas de chance, relégué au rang de faire valoir déjà dans invasion avec la même Nicole, le voilà de nouveau "guest star" où sa présence totale dans le film ne doit pas dépasser les 5 minutes, sans doute avait-il mieux à faire dans la préparation de son 2ème james bond. La vraie découverte est la petite lyra, interprétée par Dakota Blue Richards, qui fait déjà preuve de beaucoup de présence, de caractère et de talent. On est également heureux de retrouver Eva Green et sam Elliott, dans les rôles de seconds couteaux (suisses) pour l'occasion, sympathiques en toute circonstance mais vachards en certaines occasions. A la première projection, j’avais crédité le film d’un généreux 8, je reviens sur un plus « logique » 7

Au final, on se laisse embarquer malgré quelques réticences du début, dans cette quête du libre-arbitre, où visiblement le bien va encore avoir du mal à s'imposer, un peu plus de rythme ne nuira nullement au second épisode. Un Dvd idéal pour Noël.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (3/3)

A part quelques plans manquant de netteté, c'est du beau boulot, un contraste magnifique, chaque lecture de L'aléthiomètre amène une cascade de couleurs sur fond de poussières magiques qui est une grande réussite visuelle.


La gallette bénéficie du DTS, et dès le début on se délecte de la limpidité des voies et de l'équilibre du mixage. Le caisson est sérieusement mis à contribution, chaque apparition de l'ours fait trembler la pièce sans aucune saturation. Je vous conseille de rester jusqu'au générique de fin pour savourer le timbre extraodinaire de kate bush pour la jolie mélodie "Lyra"


Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Sur le 1er DVD on retrouve le commentaire audio de Chris Weitz

Pour le second, voilà une galette de bonus bien vitaminée avec ses 161mn !
Certes on peut noter un déséquilibre dans l'intérêt des reportages, mais on ne pourra pas reprocher que certains éléments n'aient pas été traités.
- Le roman (19')
- "L'adaptation" (16') où les turpitudes d'un réalisateur en manque de confiance avec des attitudes enfantines surprenantes
- A la recherche de Lyra (15') avec l'audition de 10 000 enfants
- Les Daemons (20') techniquement très interessant
- l'aléthiomètre (15') Magnifiquement illustré sur le sur étui, encore une fois on est étonné par le soucis des détails
- Les décors (26')
- Les costumes (12')
- Oxford (8')
- Les ours en armure (18') mon sujet préféré
- La musique (12')
- Le lancement 2 Teasers + BA et les Affiches
A noter également 8 galeries photos, avec une préférence pour l'aléthiomètre et son interactivité
Le tout est admirablement mis en valeur avec un menu superbe

Le sur étui est splendide avec ses reflets or. Le digipack présente les principaux personnages et leur daemons dans une définition superbe. Les 2 dvd s'intègrent dans le froid polaire, la sérigraphie est plutôt réussie, pour le film on aperçoit lyra et pour les bonus l'ours Iorek Byrnison. La seule fausse note étant des mentions légales plutôt imposantes mangeant tout le bas des galettes. On retrouve également une feuille volante sensé représenter le verso du boitier. L'ensemble est une vraie réussite esthétique


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020