DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


BRAQUAGE A L'ANGLAISE - EDITION PRESTIGE




Titre : Braquage à l'anglaise - Edition prestige

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 02/02/2010

Cette critique a été visitée 787 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2008
Date de sortie du DVD : 17/03/2009
Durée du film : 107 minutes


Résumé : Jusque là, Terry Leather s'était toujours contenté de vols de voitures et de petites magouilles, mais lorsque Martine lui propose de participer au braquage infaillible d'une prestigieuse banque londonienne, il y voit la chance de sa vie... L'enjeu est la salle des coffres remplie de millions en liquide et de bijoux extraordinaires, mais Terry et son équipe ignorent que l'endroit renferme aussi quelques secrets que les plus puissants dignitaires du royaume ne veulent à aucun prix voir sortir...
Acheter ce DVD
chez Fnac à 7.59€
chez Amazon à 5.85€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8/10)

Roger Donaldson en s’inspirant du braquage de la Lloyds en 1971 nous concocte un policier où les truands les plus redoutables ne sont pas forcément ceux qu’on pense .

Tout démarre sur des photos compromettantes et surtout très suggestives d’un membre de la famille royale, les clichés enfermés dans le coffre d’une banque doivent disparaître au moyen d’un subterfuge mis au point par les services secrets britanniques. C’est ainsi qu’une petite bande sans grande envergure se retrouve au beau milieu de ce complot et surtout d’un braquage dont ils ignorent pas mal de détails.
Tous les indicateurs semblent pointer vers le divertissement familial, mais la mise en scène sans fioriture va vite nous apprendre que le sujet est loin d’être léger. Entre les hommes d'état se faisant fesser par des prostituées ou la police se faisant arroser par l'empire du porno, les braqueurs vont subir les conséquences de leurs actes, pour certain avec une brutalité inattendue voir très violente.
Le suspens et l’intelligence du scénario pallient au faux rythme imposé, ce sont les protagonistes qui se mettent au service de la trame, non l’inverse.
Les fans inconditionnels de Jason Statham risquent une certaine déconvenue, il n’est pas question du transporteur, tout juste d’un garagiste magouilleur à la petite semaine un peu tendre pour un si gros coup. Cette absence de superstar crédibilise indiscutablement l’intrigue et permet le petit jeu des pronostics sur le sort de chacun. L’occasion nous est donnée de revoir la magnifique Saffron Burrows et l’inquiétant David Suchet qui quitte pour une fois le costume de terroriste pour mieux endosser celui du pape du porno.

Ce braquage à l’anglaise qui n’a rien à voir avec une suite de braquage à l’italienne renoue avec les bons vieux polars et les mises en scènes sachant se passer d’esbroufe. Un divertissement viril, intelligent et plaisant.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Une image de grande qualité soutenue par un excellent contraste et des contours très nets, le tournage en caméra HD n'y est pas étranger. La palette de couleurs restitue avec intelligence l’ambiance des années 70, une belle réussite.

Un 5.1 très dynamique pour la VF, la bande originale régale notre home cinéma de sa spatialité, seule la comparaison avec la VO apporte un petit bémol pour le mixage.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

On retrouve les commentaires du réalisateur, de Saffron Burrows et du compositeur J. Peter Robinson , les coulisses du braquage (16'00) trop court et trop poli pour sortir du promotionnel, le casse de la banque (14'14) refait l'histoire, les scènes alternatives (7'33) sont commentées, à noter la scène d'amour entre Jason et Saffron coupée, inutile certes mais hot tout de même, ce Jason, un sacré veinard. On termine par les bandes annonces et le lien internet.

Jason Statham est la tête d'affiche, c'est indiscutable mais un peu trop flatteur face à l'intrigue. La sérigraphie se contente de reprendre le fond pour situer l'action, un peu léger, les logos sont franchement mis en valeur avec ce blanc sur fond bleu, seules les mentions légales restent assez discrètes.


Note finale :

  (15.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020