DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


2012 - EDITION COLLECTOR LIMITEE




Titre : 2012 - Edition collector limitée

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 14/03/2010

Cette critique a été visitée 1340 fois. Aide

 

Editeur : Sony pictures
Année de sortie au cinéma : 2009
Date de sortie du DVD : 11/03/2010
Durée du film : 152 minutes


Résumé : Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion. La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps… Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (7/10)

Après avoir quitté la tribu "Foute-Note-Tête" de ce monument de ringardise qu'était "10 000", film qui fera préhistoriquement tâche dans son CV, ce cher Roland Emmerich nous devait bien une petite revanche, en fait c'est de vengeance dont on peut parler puisque ce dernier décide d'éradiquer l'humanité.

Très vite nous comprenons que la terre ne tourne plus rond, 2012 n'et pas un titre anodin, il semblerait que cela soit la date limite de consommation de ces chers humains. Les chefs d'état décident de jouer aux apprentis-Noé, moyennant un billet non échangeable-non remboursable, le voyageur aura droit à une place assise. Nous suivons le chaos planétaire au travers de Jackson Curtis, chauffeur et écrivain à ses heures perdues, qui va par un concours de circonstances comprendre qu'il va disposer d'un sacré étalement dans le temps pour payer ses impôts. Notre héros en reconquête d'un amour perdu ainsi que ses enfants, va sous nos yeux pulvériser le record mondial de "coup de bol" en moins de 150 minutes. Et de la chance, il en faut pour slalomer entre ou au travers des buildings, des fragments de volcans en fusion ou des pluies de voitures.
Roland Emmerich s'inspire à peu près de tous les grands films catastrophes pour nous en mettre plein la vue, et côté visuel, il faut reconnaître que c'est sacrément spectaculaire. Los Angels glissant dans la mer, la vision apocalyptique de Yellowstone, les tsunamis géants, l'alternance de notre destruction permet de garder un bon rythme faute de véritable suspens. Derrière ses effets somptueux, le réalisateur utilise toujours la grosse caisse de sentiments et conserve également les clichés indétrônables si chers à l'Amérique : Tout d'abord la famille qu'il est primordial de recoller, le chien bien sûr à sauver, les riches qui sont forcément bêtes et surtout laids et pour terminer le pragmatique méchant de service. Quelques traits d'humour allègent heureusement l'ensemble, et notre méchant de service pose aussi les bonnes questions.
Côté casting, John Cusack assure en évitant d'en faire des tonnes dnas le rôle de "Monsieur tout le monde", Oliver Platt n'évite pas toujours les clichés mais reste également assez sobre, mais n'oublions pas que la véritable star reste les effets spéciaux.

Le mammouth des bons sentiments joue ici les apprentis-sorciers en sauvant sa cuisine de l'indigestion grâce à son humour et ses effets spéciaux splendides. 2012 est sans conteste un divertissement à grand spectacle, même s'il reste assez lourd à digérer.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Hormis quelques plans larges manquant de finesse voir trop lisse, difficile de trouver de gros défauts dans cette copie. Que ce soit la palette colorimétrique, la compression ou le contraste, tout converge vers une vision très confortable, cependant quelque soit la taille du LCD ou Plasma, l’image risque de se trouver un peu à l’étroit. Même sur le Vidéoprojecteur avec ses 3,50 de diagonale, je n’ai pas retrouvé l’ampleur cinématographique de l’explosion volcanique de Yellowstone, sans doute la scène la plus spectaculaire du film.

[ Voir le Top Image pour ce DVD ]

Un vrai régal sonore compte tenu de la multitude d’effets spéciaux, les surrounds et le caisson justifient pleinement leur utilité. Cependant on note par moment un mixage manquant de précision sur la centrale qui marque une petite perte de dynamisme pour la VF, le DTS est logiquement absent compte tenu de la durée du film ou alors il faut investir dans le Blue-ray.


Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2.5/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Sur le premier DVD on démarre par les commentaires du réalisateur ainsi que du co-scénariste et co-producteur Harald Kloser. On a droit à une hilarante fin alternative (3‘30), Roland Emmerich a eu la bonne idée de ne pas en rajouter un peu plus dans l’énormité. Les 5 scènes coupées (4’48) n’apportent strictement rien sauf celle où nous comprenons pourquoi Oliver Platt a la lèvre fendue. Nous terminons par un cirage de pompe interminable sur le reportage « Roland Emmerich : le maître de l’épopée moderne » (9’30) un monument de narcissisme sans aucun intérêt. On termine par quelques bandes annonces.
Sur le second DVD nous attaquons par ce qui constitue l’élément de choix trop court à mon goût le Making-of (26’04). Bien évidemment l’essentiel se concentre sur les effets spéciaux et plus particulièrement sur la destruction de Los Angeles et Yellowstone, le reportage est captivant, on y voit des canons à gaz capable de projeter une voiture à 90 mètres, vraiment impressionnant. Le second sujet « La science derrière la destruction » (13’19) essaye d’expliquer scientifiquement les deux dernières années qui nous restent à vivre, plus sérieusement les bases sur lesquelles le film s’est construit, n’empêche qu’il y en a un qui y croit dur comme fer. Le dernier sujet « le point de vue des acteurs » (7’33) est assez redondant sur les précédentes images et tombe une nouvelle fois dans la complaisance.

L’étui avec son titre comme seul élément graphique permet de retrouver à l’intérieur un double volet esthétiquement réussi, représentant sur la face intérieure le slalom de l’avion entre les buildings et de l’autre côté la ville s’enfonçant dans l’eau. Les deux DVD se retrouvent superposés, la sérigraphie est également une réussite, pour la partie film on retrouve le porte-avion Kennedy avant sa collision avec la maison blanche et pour les bonus l’avion et son futur slalom. L’ensemble constitue une belle réussite.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]
[ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]


Note finale :

  (15.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie
- ce DVD est un top packaging
- ce DVD est un top image

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020