DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


SPEED + SPEED 2 - EDITION KIOSQUE




Titre : Speed + Speed 2 - Edition kiosque

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 15/04/2010

Cette critique a été visitée 567 fois. Aide

 

Editeur : 20th Century Fox
Année de sortie au cinéma : 1994
Date de sortie du DVD : 15/10/2009
Durée du film : 110 minutes


Résumé : SPEED: Piégé par un dangereux psychopathe, un bus menace d'exploser avec tous ses passagers s'il ralentit en dessous de 80 km/h. Jack Traven, jeune recrue de la police fédérale de Los Angeles, parvient à monter à bord. La course contre la mort commence !
SPEED 2 : Des vacances paradisiaques... Une croisière aux Caraïbes... Un paquebot luxueux... Annie ne pouvait pas se douter qu'un informaticien fou prendrait les commandes du paquebot pour le transformer en terrible machine de destruction...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (6/10)

Jan De Bont en réalisant là son premier film, réussit l’alchimie parfaite pour un film d’aventures : du rythme, du suspens, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour.
Le long générique avec cette lente descente d’ascenseur peut paraitre anodin mais nous sert en fait à prendre une grande inspiration pour les 110 minutes que l’on va subir à un rythme d’enfer. Speed n’usurpe absolument pas son titre, le réalisateur va se servir de lieu usuel pour enchainer les situations explosives, aidé il est vrai par un ex-flic terroriste, redoutable et revanchard. Etre dans la SWAT n’est pas de tout repos, Jack nous le démontre sous toutes les coutures, que ce soit en équilibre précaire sur un ascenseur ou sous un bus. Le face à face par bombes interposées amène une belle dose d’adrénaline, mais également des effets pyrotechniques dantesques comme cette rencontre du bus et d’un avion.
Mais l’originalité et la roublardise dans ce scénario débordant de testostérones, est d’avoir placé aux commandes de ce bus, une femme, ralliant de ce fait un plus large public et la romance qui va avec. Jan De Bont a été longtemps directeur de la photographie, et de ce fait place sa caméra dans des situations redoutablement efficaces. On pourra juste regretter quelques situations « énormes » comme ce saut de l’ange pour rallier les 2 ponts, admettons que ces petits débordements trahissent l’envie de nous en montrer toujours plus.
Côté casting c’est une grande réussite, Keanu Reeves évite d’en faire des tonnes dans le muscle et fait un membre de la SWAT très plausible. Sandra Bullock amène les bulles d’air et une fraicheur savoureuse et Dennis Hopper démontre tout le charisme qu’il faut posséder pour éviter le méchant stéréotypé.
Speed fait partie de ces films cultes et intemporels, ayant servi de genèse à bon nombre de réalisateurs en panne d’inspiration. Cela reste un divertissement de haute volée, jouissif et dont on ne se lasse vraiment pas.

9,5/10

Après l’essoufflant Speed et le décoiffant Twister, on se demandait si ce Speed 2 allait complètement révolutionné le film d’action tant ses deux précédentes réalisations bousculaient sacrément le spectateur.
Hélas, cette suite se révèle être un gros pétard mouillé où le réalisateur tente à base d’esbroufes de faire encore plus fort que le premier opus. Les premières minutes alarmantes confirment nos craintes, on retrouve cette chère Annie lors d’un examen de conduite catastrophique, tentant vainement de nous arracher un sourire tant les situations sont outrancières. En parallèle on suit son petit ami coursant au guidon d’une Ducatti, une camionette, le cascadeur a beau s’escrimer à conduire sa moto à la limite de la rupture, le premier constat est là, la course poursuite se suit sans aucune saveur.
Jason Patric plus empreint à convaincre Sandra Bullock de l’épouser qu’à imprimer du rythme nous fait voguer dans le paquebot de l’ennui aidé par un Willem Dafoe plus hackeur que golfeur pathétique. Pas un instant on ne croit à ce détournement maritime, mais surtout là où Jan De Bont imprimait un rythme formidable dans les différents lieux où il nous emmenait lors du premier épisode, ici son huis clos n’inspire aucun suspens et la seule chose qui nous passe par la tête est d’enfiler le gilet de sauvetage pour embarquer dans la chaloupe qui nous éloignera loin de cette galère. Sandra Bullock essaye bien de faire de l’humour, sa plastique retarde au maximum les premiers baillements, mais elle finit également comme tout le casting par boire la tasse.
Speed 2 évite peut être la collision avec ce tanker, seule scène spectaculaire du film, mais n’évite pas en tout cas le naufrage d’un film pompeusement ennuyeux parfaitement symbolisé par ce bateau qui n‘en finit plus de s‘enfoncer dans cette crique et dans le ridicule, un vrai gâchis !

3/10


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Si la qualité artistique est au rendez-vous, la partie technique est malheureusement un peu plus en retrait. On note d’emblée sur cette version sortie de nulle part, la présence de poussières omniprésentes. L’image présente également un grain assez prononcé et les contours sont loin d’être irréprochables. Heureusement le contraste tempère quelque peu notre déception, impossible de connaître la version proposée sans référence.

2/3

La copie est correcte sans être extraordinaire, un petit grain reste omniprésent, plus visible sur LCD que sur vidéo-projecteur, le transfert présente quelques poussières, la définition ne présente pas des contours irréprochables surtout pour les arrières plans, mais le contraste tient la route et les couleurs chaudes nous font un peu oublier ces petits défauts.

2/3

La conception graphique s’est bien gardée de préciser que cette version disposée d’une piste DTS française, hélas la bonne surprise ne va pas répondre à nos attentes. Car si côté fluidité on note une belle précision, on s’aperçoit dès la première explosion que le mixage pédale dans la semoule en oubliant royalement le caisson, pour ce type de film c’est un comble. Heureusement la VO rattrape l’énorme bévue et mieux vaut privilégier cette version pour évacuer de nouveau une frustration. A noter que la VF possède en dehors de cet oubli regrettable dans les 2 versions (5.1 et DTS) un bon dynamisme.

2,5/3

3 pistes en 5.1 sont proposées, anglaise, française et italienne. La VF procure un excellent dynamisme, cette fois-ci le caisson n’est pas oublié mais la qualité artistique du doublage laisse à désirer., mieux vaut se diriger sans être forcément puriste vers la VO.

2,5/3

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

On dispose de 2 commentaires dont celui du réalisateur, mais les reportages vidéo manquent cruellement.

1,5/3

La bande annonce du film en VO, c’est tout !

0,5/3

On suppose que ce DVD a fait l’objet d’une commande précise puisque non référencée et introuvable sur la toile. Toujours est-il que l’esthétisme est absent, le montage est grossier et pixélisé, pour la sérigraphie la médiocrité est également au rendez-vous. Le rond central n’est pas imprimé et reprend furtivement une image de Jack pour Speed et Annie pour Speed 2 dans une définition qui manque de précision accentuant un peu plus la pixélisation.


Note finale :

  (11.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020