DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


LA ROUTE




Titre : La route

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 10/05/2010

Cette critique a été visitée 1063 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2009
Date de sortie du DVD : 04/05/2010
Durée du film : 107 minutes


Résumé : Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s’est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d’un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d’énergie, plus de végétation, plus de nourriture… Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut...
Acheter ce DVD
chez Fnac à 8.79€
chez Amazon à 6.98€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (7/10)

Après le magistral “No Country for old men”, l’adaptation éponyme du roman de Cormac McCarthy avait droit à toute notre attention, l’ère est à la destruction de l’homme, 2012 l’a démontré à large renfort d’effets spéciaux tonitruants, John Hillcoat va s’attacher lui à démontrer que le plus redoutable prédateur de l’homme est bien l’homme.
Nous subissons une apocalypse d’origine indéterminée mais dont le résultat préfigure aux vues de l’atmosphère qui y règne (soleil voilé par un nuage de poussière, plus de végétation ni d’animaux) la prochaine extinction de toute forme vivante sur notre planète. L’unique quête des rares survivants consiste à trouver tout ce qui peut être comestible et c’est au travers de Viggo Mortensen que nous suivons ces journées interminables ponctuées par la faim, le froid et la peur. Le renoncement matérialisé par ces deux cartouches alterne avec l’innocence de cet enfant dernier symbole d’humanité et d’espoir (le porteur de feu) où il est bien difficile d’entrevoir une issue heureuse tant l’âme humaine est mise à mal avec ces scènes sordides de cannibalisme où le réalisateur a volontairement zappé les pages les plus gores.

Quelle serait notre réaction face à un tel cataclysme et ses conséquences ?

C’est bien là l’intérêt de ce métrage qui se passe complètement d’esbroufes dans sa mise en scène aussi sèche que l’air et sa poussière omniprésente, il n’y a pas de jugements ni de solutions apportées, les réactions sont diverses à l’image du couple et des prises de décision mais une chose est sûre, il nous appartient le droit de choisir.
Ce drame planétaire souffre de quelque longueurs comme pour bien marquer l’effondrement de notre société et des plaisirs dont nous étions dépendants. Dans ce chaos, le seul plaisir consiste à se laver dans l’eau glacée pour évacuer toute cette charge émotionnelle contenue et les seuls loisir restent les souvenirs.
On reste un peu frustré des rencontres furtives avec notamment celle du vieil homme interprété par le méconnaissable Robert Duvall mais le message lui est parfaitement passé, notre civilisation est au bord de l’abîme et sa violence récurrente risque de l’amener au point de non retour.
Le montage souffre de quelques incohérences pour la lisibilité de la mise en scène même si John Hillcoat respecte quasiment à la virgule près l’œuvre de McCarthy.
Viggo Mortensen est une fois de plus impeccable, encore une fois on peut regretter qu’un personnage comme Robert Duvall est été sous-employé.
La route est loin d’être une ballade tranquille, ce parcours sur la volonté de survivre et de ne pas renoncer à toute humanité ne peut laisser indifférent le spectateur même si les plus jeunes doivent en être exclus. Le sujet est suffisamment sensible pour attirer notre intérêt mais l’adaptation paresseuse laisse un léger goût de cendre et de regret pour ce qui aurait pu être un véritable chef d’œuvre.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Ce nuage de poussières obscurcit sacrément l’écran mettant en défaut parfois le contraste et certains contours. Les couleurs verdâtres collent parfaitement au sujet, les rares scènes de souvenirs permettent d’apprécier une copie qui reste correcte dans l’ensemble.

Les dialogues bénéficient d’une belle limpidité, la VF jouissant d’un excellent dynamisme même si les puristes se retourneront vers la VO. Les rares effets dans ce silence contenu montrent une belle ampleur notamment du caisson en accentuant le côté terrifiant de la longue agonie de la nature.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (1.5/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

C'est une vraie déception, la making of assez court (11'31) vend avant tout le produit. Les 2 interviews sentent également la promo, les scènes coupées au nombre de 5 n'apportent rien de plus. Les romans de Cormac McCarthy et la kyrielle de bandes annonces font office de remplissage et reste le mystère des commentaires du réalisateur en VO non sous titrés.

Le sur-étui et la jaquette identique résument parfaitement ce qui nous attend, les couleurs comme nos espérances se sont envoler après ce cataclysme. La sérigraphie prolonge cette agonie avec cette vision arrière des personnages au milieu des ruines, les logos nombreux restent heureusement groupés et permettent d’apprécier malgré tout l’ensemble

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (14/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020