DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


L'ELITE DE BROOKLYN




Titre : L'élite de Brooklyn

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 25/09/2010

Cette critique a été visitée 674 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2010
Date de sortie du DVD : 22/09/2010
Durée du film : 127 minutes


Résumé : Eddie, Sal et Tango sont flics dans l'un des quartiers les plus risqués de Brooklyn. Eddie cherche le réconfort qu'il ne trouve plus chez lui dans l'alcool et les bras d'une jeune prostituée. Sal travaille à la brigade des stups et a du mal à joindre les deux bouts. Depuis trois ans, Tango travaille sous couverture. Cette mission a détruit son couple. Ces trois destins n'auraient jamais dû se croiser, sauf le jour où l'enfer s'est déchaîné sur Brooklyn.
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8.5/10)

Après le décevant « The shooter » qui constituait un énième clone de Rambo, Antoine Fuqua s’enfonce dans les quartiers chauds de Brooklyn afin de nous présenter 3 portraits de flics ayant chacun leurs obsessions.

Eddie est un fantôme à quelques jours de la retraite, fermant parfois les yeux dans cette faune où il patrouille, il est chargé de former un bleu. A l’inverse, Sal est dans toutes les opérations coup de poing, mais son assurance s’étiole face à sa famille dont il a ne peut assurer leur avenir et Enfin Tango, infiltré dans le milieu, a perdu pour cette raison ses proches, même ses repères deviennent fragiles, il aspire enfin à connaître la quiétude d’un bureau.
On voit des flics alcooliques, flingueurs et racistes, poussés à bout par la vision quotidienne de la misère humaine, les familles croupissent dans des lieux insalubres, les jeunes dealent ou se prostituent, on est très loin du rêve américain. En retirant le chapelet de sa voiture après avoir confessé qu’il n’avait pas besoin du pardon de Dieu mais son aide, Sal personnifie le chaos.
La mise en scène est implacable, bien maitrisée jusqu’à un final n’osant pas aller jusqu’au bout, on peut tuer le rêve américain, mais garder certaines valeurs.
L’élite de Brooklyn ne fait pas seulement le constat amer de la police, elle montre les limites de l’homme face à tant de désespoir et de misère. Le terrain ne s’apprend pas derrière un bureau, ces jeunes flics qu’on envoie « au front » sans expérience rappelle forcement le bourbier du Viêtnam. Cette élite constitue finalement le dernier rempart d’une société qui n’a cesse de s’effriter au profit d’une violence omniprésente, les politiciens ont vraiment du pain sur la planche.
Le casting est un régal, Ethan Hawke est tout simplement formidable dans sa détermination et sa ligne de conduite, dieu se détourne de lui, il peut donc se détourner de la loi. Don Cheadle et Richard Gere intériorisent beaucoup plus cette détresse mais terminent admirablement ce triangle de flics urbain.
Wesley Snipes fait une composition sobre mais très juste, enfin on ne peut oublier ce faciès terrible d’Ellen Barkin symbolisant cette mécanique froide et inhumaine du pouvoir et de l’ordre.

Au final, cette plongée directe en enfer ne va pas forcément raviver l’optimisme, mais l’œuvre est une vraie réussite ne serait-ce que par la qualité de l’interprétation. A voir absolument !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

Une image au top, soutenue par un contraste impeccable avec des noirs très profonds, les contours sont précis, la compression discrète, on peut chipoter sur quelques plans lointains mais l’ensemble est une belle réussite.

Voilà 2 pistes 5.1 qui devraient ravir les amateurs, la VO pour les puristes, mais la VF n’a pas trop à rougir grâce à un excellent dynamisme et la qualité de son doublage. La B.O. est parfaitement restituée sur les différentes voies, l’immersion n’en est que plus sombre, du beau boulot.


Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

On retrouve tout d’abord les commentaires audio du réalisateur, le making of (30’27) se décompose en 5 modules, il n’échappe pas malheureusement aux sempiternelles flatteries d’usage ni à la promotion. On fait un rapide tour chez les autochtones et on découvre l’initiative du réalisateur d’offrir pour quelques-uns, une chance de s’en sortir. Les scènes coupées (31’05) traditionnellement servent de « remplissage » pour les bonus, ici ce n’est nullement le cas et méritent totalement d’être visionnées. L’une des scènes qui pourraient très bien s’appeler « Pac Man » méritaient franchement d’être intégrées. On termine par 2 autres fins alternatives, on dira que le réalisateur a fait le bon choix, mais pour la petite histoire la plus positive explique le titre.

Un sur-étui et une jaquette se passant de fioritures, le regard des principaux protagonistes est éloquent, 3 hommes combattant le mal de la société symbolisé par le 4ème personnage. La sérigraphie se passe également de tout esthétisme superflu, ce pont de Brooklyn symbolise la passerelle pour l’enfer, une réussite.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020