DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


MAMMUTH - EDITION BELGE




Titre : Mammuth - Edition belge

Version : Benelux
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 29/11/2010

Cette critique a été visitée 713 fois. Aide

 

Editeur : Editeur non référencé
Année de sortie au cinéma : 2010
Date de sortie du DVD : 02/11/2010
Durée du film : 87 minutes


Résumé : Serge Pilardos vient d'avoir 60 ans. Il travaille depuis l'âge de 16 ans, jamais au chômage, jamais malade. Mais l'heure de la retraite a sonné, et c'est la désillusion : il lui manque des points, certains employeurs ayant oublié de le déclarer ! Poussé par Catherine, sa femme, il enfourche sa vieille moto des années 70, une « Mammuth » qui lui vaut son surnom, et part à la recherche de ses bulletins de salaires. Durant son périple, il retrouve son passé et sa quête de documents administratifs devient bientôt accessoire...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (8.5/10)

La réforme de la retraite vient d'être entérinée, cette actualité brulante ne pouvait pas tomber mieux pour nous offrir sur un plateau d’argent ce « Mammuth » de Kervern et Delepine.
Un dernier porc déposé sur le tapis d‘équarrissage, un discours d’adieu sentant l’exercice imposé, un puzzle, cadeau royal pour bon service rendu à la nation, serge Pillardosse peut s’en aller à la retraite.
Le vacancier à perpète compte les voitures qui passent ou tourne autour de la table, il a travaillé toute sa vie et ne sait rien faire d’autre, l’ennui l’assomme, heureusement des trimestres manquant pour sa retraite vont lui permettre de renouer avec le monde extérieur, la vie.
Ce road-movie complètement barré nous décrit la france « d’en bas », cette partie de société transparente qui n’intéresse pas grand monde hormis pour les faits divers. Cet ovni cinématographique, à des années lumières de ce que peut cracher le 7ème art en futilité rutilante fera sans doute fuir bon nombre de spectateurs anéanti par tant de crasse et de laideur, et pourtant la beauté humaine n’a jamais été aussi présente avec cette scène merveilleuse de retrouvailles dans la salle de bain
Gérard Depardieu est tout simplement monstrueux, pas seulement dans son aspect physique mais dans l’art qu’il exerce. Cet acteur démontre une fois de plus tout l’amour qu’il a pour ce métier, il se donne et se montre sans retenue. Yolande Moreau était la partenaire idéale, cette actrice nous touche à chacune de ses apparitions, sa quête à retrouver celle qui lui a dérobé son portable est un grand moment. Isabelle Adjani en amour de jeunesse et Benoit Poelvoorde en chasseur de pièces jouent les guest stars de service et n’oublions pas la mammuth véritable pièce de collection de moto.
Le ton employé ne fera pas l’unanimité, le cinéma n‘étant qu’un divertissement pour certain, ils risquent de perdre patience face à ces cotisations perdues. Pourtant ce road movie pépère et salutaire n’aura jamais autant rendu hommage à son art.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2/3) Avis sur le son :   (2/3)

Ce n’est pas la peine de rechercher la moindre qualité technique, tout a été fait volontairement par ses auteurs pour rendre l’image la moins esthétique possible, passant même par le 8mm pour certaines scènes nocturnes. Nous avons donc droit à un grain qui frise la neige, un fourmillement du meilleur effet, des couleurs qui « pissent » vers le verdâtre, seules les ballades à moto permettent de rétablir une vision plus positive. Dans l’esprit du film la note s’inspire plus du fond que de la forme.

Là aussi aucun artifice à attendre, le seul luxe proposé étant la partition musicale de Gaetan Roussel. La majorité est logiquement frontale, les dialogues restent clairs, on bénéficie tout de même d’un DD encodé à 448Kbps.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

Le making Fuck-off (52’59)de Fred Poulet garde le ton du film, tourné en super 8 , on survole de manière floue et lointaine le projet. On reste mitigé sur le résultat, ces images fuyantes lassent à force surtout quand ça dure plus de 50 minutes. Cela dit quand Gérard s’ouvre sur l’épisode douloureux de son fils avec beaucoup de pudeur on écoute avec attention et on comprend mieux ces 2 mots de fin du film « A Guillaume »
On continue avec 3 courts métrages et on termine avec la conférence de presse à Berlin (21’38) et quelques bandes annonces.

La jaquette tend à rendre un aspect comique volontaire et la sérigraphie nous propose la vision d’un couple qu’on qualifiera de peu glamour, dans tous les cas loin de celui de Brad Pitt et Angelina Jolie, mais sacrément performant.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (15/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020