DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


GLADIATOR - EDITION REMASTERISEE BLU-RAY BOITIER METAL / 2 BLU-RAY




Titre : Gladiator - Edition remasterisée Blu-ray boîtier métal / 2 Blu-ray

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 06/12/2010

Cette critique a été visitée 1191 fois. Aide

 

Editeur : Universal Pictures Video
Année de sortie au cinéma : 2000
Date de sortie du DVD : 01/09/2010
Durée du film : 155 minutes


Résumé : Un général romain est trahi et sa famille assassinée par un prince corrompu. Il revient à Rome en tant que gladiateur avec l’intention de se venger...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (10/10)

Après 2 notes maximales pour des versions collector dignes de ce nom en SD, il était intéressant de situer le BR avec le redoutable privilège de faire aussi bien et par la même occasion de réaliser le grand chelem.
Formidable est un terme loin d’être usurpé pour un titre qui conserve une sacrée jeunesse, Gladiator, à l’image de cette grandiose arène, a taillé d’une pellicule indélébile son nom sur les tablettes du 7ème art.
Ce héros hors norme, rompu à tous les combats ne va pas être épargné par la vie, sa fidélité et son honnêteté pour Rome vont lui coûter sa carrière et sa famille.
Mais son courage et son charisme lui permettront d’atteindre son ultime but, la vengeance.
On suit la trajectoire hors norme de ce soldat qui ne trouve aucun plaisir à ôter la vie à ses adversaires, cet homme qui n’aspirait qu’à retrouver une vie paisible auprès des siens doit à nouveau tuer pour approcher le responsable de la mort de sa famille.
Ridley Scott joue entre le bien et le mal, d’une manière redoutable. La montée en puissance de ces 2 hommes est parfaitement orchestrée, l’un gagne le respect par son courage et l’honnêteté tandis que l’autre le gagne par la fourberie
et la terreur.
Les combats sont d’une beauté à couper le souffle, ils servent une intrigue captivante de bout en bout épaulée par une sublime partition musicale d’Hans Zimmer.
Russel Crowe trouve là un rôle en acier trempé, le charisme naturel qu’il dégage avec sa force tranquille trouve le parfait équilibre face au tourmenté Joaquin Phœnix qu’on découvre vraiment et qui est loin de jouer les faire-valoir. Connie Nielsen apporte la grâce et la beauté, les seconds rôles sont loin d'être transparents, en particulier Oliver Reed qui décèdera pendant le tournage.
Ridley Scott retrouve sa virtuosité qui s’était quelque peu étiolée depuis Blade Runner, son soucis de l'esthétisme, sa soif de perfection permet à Gladiator d'être un authentique chef d’œuvre.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (3/3)

Sur vidéoprojecteur le Blu-ray apporte une belle précision dans les détails, le piqué permet d’apprécier la richesse des costumes, les couloirs sombres du palais ou les travées du colisée. Le contraste montre une solidité à toute épreuve et la palette colorimétrique offre des couleurs bien saturées. Compression et absence de bruits vidéo complètent le plaisir de la projection
Pour rester objectif, la copie passe maintenant par le LCD, le contraste est encore plus impressionnant, la profondeur de champ est splendide malheureusement un détail vient casser un peu l'ambiance la peau de Russell Crowe. L'arrêt sur image s'impose, ça sent le lissage numérique, une impression de peau outrageusement orangée qui n'a rien à voir avec le visionnage sur Vidéoprojecteur. Quelques bruits vidéo s'invitent à la fête, mais ils apparaissent sur des scènes extrêmement sombres. Par contre, pas mal de poussières sont visibles, encore un détail qui n'apparait pas sur le projo. Ok, le sans faute ne sera pas atteint par soucis d'équité, car franchement le résultat diffère sacrément selon le mode de projection.
Pour aller jusqu'au bout on passe par l'ordi, l'insertion permet de voir que la galette est remplie jusqu'à ras bord (48,5 GO) même si la version longue flirte avec les 3 heures, c'est un signe. La liaison qui n'est pas en HDMI détruit tout le travail du contraste mais conserve la même précision, les bruits vidéo ont disparu et la poussière est à peine visible.
Sur cette comparaison, 2 évidences pointent le bout bu nez, le type de branchement et la taille. Il est évident que si je m'étais contenté de le regarder sur projo la note de 3 aurait été conservée.

Le DTS mi-débit (768Kbps) n’est pas de trop pour pleinement apprécier la partition envoûtante d’Hans Zimmer. La clarté et la qualité du doublage nous fait oublier quelque peu le DTS-HD de la VO intouchable dans sa limpidité. Le point culminant dans sa puissance est atteint lorsque ces gladiateurs franchissent les grilles pour se planter au milieu de l’arène de Rome. Les clameurs envahissent littéralement la pièce dans un 360° en parfait accord avec la caméra.
Ce n’est pas de ce côté technique, qu’il faudra trouver la faille.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

Sur le premier Dvd on dispose du choix de la version pour le cinéma (2'34'58) et pour la version longue (2'50'56), cette dernière propose une scène forte montrant l'exécution des soldats de Commodus qui se traduit par le début de désaveu d'un de ses généraux. L'obsession de la reconnaissance de son pouvoir l'amène à s'insérer au milieu des condamnés lors de l'exécution, une scène forte qui met en avant la personnalité de l'empereur. On dispose des commentaires du réalisateur et de Russell Crowe ainsi que 2 menus d'interactivité.

Sur le second c'est assez simple, vous prenez les 2 collectors existant, et vous ramassez l'ensemble des bonus vous rendant incollable sur l'entreprise. Rien que les 2 premiers sujets "Visions de l'Elysée" et "La force et l'honneur" vous permettent de passer plus de 5 heures avec toute l'équipe et c'est loin d'être fini, les 43 Go de remplissage témoignent de la somme d'information à absorber. Même si par la force des choses, le regroupement de tous les bonus
trahissent quelques redondances, l'intérêt reste omniprésent. Un véritable collector !

Voilà le maillon faible, l’élément perturbateur, le grain de sable qui empêche la note maximale. Le boitier métal n’est pas forcément une référence, l’image apurée de ses couleurs et ultra lissée rend le héros bien terne . La sérigraphie hideuse avec ces logos qui s’adjugent toute la surface achève ce triste travail de démolition et ruine tout espoir de grand chelem. Il est plus que temps que nos chers éditeurs se titillent les neurones et pensent aux collectionneurs avant la bascule totale en blu-ray, car déjà côté prix ce n’est pas ça, quant à l’envie c’est une autre histoire…


Note finale :

  (18.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020