DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


KICK-ASS - EDITION PRESTIGE (BLU-RAY) / 2 BLU-RAY




Titre : Kick-Ass - Edition Prestige (Blu-ray) / 2 Blu-ray

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 19/12/2010

Cette critique a été visitée 1064 fois. Aide

 

Editeur : Seven7 / Metropolitan Filmexport
Année de sortie au cinéma : 2010
Date de sortie du DVD : 15/09/2010
Durée du film : 117 minutes


Résumé : Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom - Kick-Ass - se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir…
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9.5/10)

On était en droit de se demander après l'invasion des super héros de Marvel, ce que pouvait bien apporter Matthew Vaughn avec son Kick-Ass au costume peu saillant.
Les premières minutes nous rassurent de suite, l'adaptation du comic de John S. Romita Jr et Mark Millar va faire bien plus que rendre hommage aux super héros.
Ce premier plongeon du haut d'une tour par un illustre inconnu déguisé en homme-oiseau, en fait qui s'avère être un suicide, va donner immédiatement le tempo de la trame : la violence des images et un humour détonant.
Dave en a marre d'être un ado peureux, timide et invisible aux yeux des filles, cet amoureux des comics pour tenter d'exister décide de s'autoproclamer super héros, seul soucis, les coups font vraiment mal. Tout laisse à penser qu'on se retrouve dans une énième comédie d'ados, jusqu'à ce coup de couteau qui se charge de tracer les limites du délire. Ce coup de canif entaille ainsi les dernières réticences à l'adhésion du personnage, et pour les derniers qui doutent, le taxi se fait un plaisir d'en rajouter une couche. Le clin d'œil à l'adamantium permet à Dave, même s'il n'évite pas les coups, de ne pas sentir la douleur. Et heureusement, car toute la plaie urbaine se fait un plaisir de l'utiliser comme punching ball. Ses pouvoirs se limitant à saigner, le récit injecte deux personnages secondaires qui vont s'avérer en fait être la poutre maitresse de la trame.
Il n'y a pas que Kick-Ass qui prend des coups, le spectateur est aux premières loges pour recevoir une immense claque visuelle et narrative qui fait un bien fou. Tous les codes sont bousculés, les héros saignent, un père qui tire sur sa fille pour la former, une fillette qui jure, qui tue et qui se fait tabasser au lieu de jouer à la poupée, on baigne complètement dans l'univers déjanté d'un Tarantino.
L'un des plus bel hommage aux comics vient de cette splendide scène de reconstitution animée par Big Daddy. Mais d'autres scènes culte viennent également étayer le plaisir qu'on éprouve à suivre ce personnage, celle qui met en lumière Kick-Ass prenant des coups et se faisant filmer par des curieux sans réaction et surtout la scène finale, énorme dans son intensité, rarement suspens et dégout auront fait aussi bon ménage. Les scènes de Gun fight catalysent cette répulsion et permettent de dégoupiller toute l'adrénaline empilée, on jubile devant cette tripaille chorégraphiée de main de maitre, Matthew Vaughn nous ballade, nous secoue, nous titille et au final nous achève par ce trop plein d'émotions.
Kick-Ass flirte avec la perfection, l'idylle convenue et sans intérêt jouant le petit grain de sable dans cette belle machinerie.
Si Aaron Johnson assure un max dans le héros atypique, Nicolas cage fait un bien fou à l'intrigue avec ce ton complètement décalé et que dire de Chloé Moretz qui bouscule tous les codes de bonne conduite, enfin les méchants son à l'honneur avec un Mark Strong et Christopher Mintz-Plasse du tonnerre.
L'univers du comics ne doit pas occulter l'extrême violence de certaines images, j'avoue être interpellé sur la mention Tous Publics figurant sur le DVD. Face à certaines scènes débordant d'hémoglobine et de morts très violentes, mieux vaut visionner à l'avance le film afin de juger si nos chères têtes blondes peuvent assister à cette tripaille. Pour ma part l'interdiction de 12 ans n'aurait pas été scandaleuse.

Kick-Ass interpelle à plus d'un titre, le divertissement rend certes hommage à ses pères mais fait également un magnifique pied de nez à ces super productions "proprettes" et pharaoniques d'un point de vue budget. On appelle ça un Ovni "Œuvre Véritablement Novatrice dans l'Industrie", un pur régal !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (3/3)

Tous les clignotants sont au vert, la palette de couleurs explose chaque seconde à l’écran, la définition est superbe, les contours sont d’une grande précision avec ses plongées dans la ville, la compression est invisible et le contraste fait preuve d’une solidité égale à l’adamantium, un top !

La VF fait presque jeu égal avec la VO dans le dynamisme et la précision des effets. On bénéficie avec plaisir d’une piste DTS-HD formidable dans tous les compartiments, les scènes de gun-fight mettent aux heures sup les surrounds et le caisson, pas sûr que le voisinage apprécie. La VO dispose malgré tout de l'arme utile face à la VF, un 7.1 !

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

On est déjà impressionné par les bonus proposés sur le 1er disque avec tout d'abord les commentaires du réalisateur, on retrouve ensuite le Making-of (1'53'02) découpé en 4 parties de la genèse à la post-production, les étapes défilent devant nos yeux avec un réel intérêt. Le "Comic book Kick-Ass" (20'35) permet de voir que le film à "alléger" les scènes violentes du livre et on termine cette première galette ultra chargée (48'69GO) par les galerie d'image en 4 étapes (les dessins de John S. Romita Jr, les storyboards, les photographies du plateau et les affiches)

Sur le second DVD, on trouve un unique reportage "Le film vu par son réalisateur" (1'53'43), c'est en fait un mélange de commentaires, de making-of, d'interview le tout avec une image incrustée des scènes de film, cela reste un bon complément au making-of. On retrouve également 6 bandes annonces dont celle du film.

Pour parachever l'aspect technique irréprochable, cette édition prestige nous est proposée avec un fourreau 3D où l'on retrouve nos 4 personnages principaux. La sérigraphie se recentre sur Kick-Ass et Hit Girl, tout comme le film les couleurs explosent, une réussite totale.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (19.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020