DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


DIE HARD 4 : RETOUR EN ENFER (BLU-RAY + DVD) - EDITION BLU-RAY VIP




Titre : Die Hard 4 : Retour en enfer (Blu-ray + DVD) - Edition Blu-ray VIP

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 12/01/2011

Cette critique a été visitée 1487 fois. Aide

 

Editeur : 20th Century Fox
Année de sortie au cinéma : 2006
Date de sortie du DVD : 01/09/2010
Durée du film : 140 minutes


Résumé : Pour sa quatrième aventure, l'inspecteur John McClane se trouve confronté à un nouveau genre de terrorisme. Le réseau informatique national qui contrôle absolument toutes les communications, les transports et l'énergie des Etats-Unis, est détruit de façon systématique, plongeant le pays dans le chaos. Le cerveau qui est derrière le complot a tout calculé à la perfection. Ou presque... Il n'avait pas prévu McClane, un flic de la vieille école qui connait deux ou trois trucs efficaces pour déjouer les attaques terroristes...
Acheter ce DVD
chez Amazon à 8.2€
chez Fnac à 15€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9/10)

Alors que l'on pensait John Maclane à la retraite, Bruce Willis réendosse pour la quatrième fois la panoplie du flic contrariant les desseins de terroristes de tout bord.

On reste scotché sur le prologue et sa mise en scène nerveuse qui abat dès les premières minutes tout temps mort. John MacLane est bien le seul à paraître blasé, son seul soucis visiblement étant de préserver des liens parentaux difficiles avec sa fille et malheur à celui qui a des vues sur cette dernière .
La rencontre de ce mammouth et du jeune hacker Matt Farrell, donne lieu à de savoureux échanges quant ils ne se font pas tirer dessus. Car il faut bien admettre que les temps de parole sont comptés, tant ça canarde à tout va. Indiscutablement la réussite tient à un parfait dosage action-humour, ce qu'il manquait énormément aux 2 précédents numéros qui ne m'avaient pas laissés un grand souvenir. Alors certes, Bruce Willis continue à « pisser » ses litres de sang, mais c'est son jeune acolyte qui manque de tourner de l'œil à chaque fois qu'il voit un de ses poursuivants s'éclater sur le macadam. Cette "liquidation" présentant le nouveau terrorisme, amène inévitablement une réflexion sur notre dépendance informatique à tout niveau. Bruce Willis est égal à lui même, immortel, teigneux et râleur, il remplit son contrat avec à l'évidence un certain plaisir. Le méchant de service Timothy Olyphant très insipide, se fait voler la vedette par sa petite amie la superbe Maggie Q et le chewing-gum Cyril Raffaëlli. Mais la grande satisfaction du film, est bien sûr Justin Long avec ses réparties qui font mouche faisant passer l'énormité de certaines scènes. Les cascades et effets pyrotechniques sont légions, il y a le choix entre cet avion, la fusillade dans l’appartement ou dans cette centrale.

On oubliera volontiers une histoire convenue à l'avance et ses multiples invraisemblances pour se concentrer sur la seule volonté du film, nous divertir. Et sur ce point la réussite est totale !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (3/3)

La version SD nous avait déjà impressionnée, on n’avait donc pas de grosses craintes pour le BR. On suit les aventures de ce flic avec un plaisir optimum, l’étalonnage numérique permettant de diversifier les couleurs en fonction de l’ambiance et des lieux est parfaitement démontrée. Le contraste est également impressionnant avec une gestion des noirs superbe, bref un top !
La version SD figurant dans le packaging semble de bonne qualité, la compression étant discrète.

A l’image du film la bande son ne fait pas dans la dentelle, c’est du lourd, très lourd, de quoi vous fâcher un bon moment avec vos voisins. La VF propose comme sur la version SD un DTS mi-débit d’un dynamisme incroyable. Les effets sont très percutants, les balles ricochent un peu partout dans la pièce avec une sacrée précision. La VO l’emporte encore une fois logiquement avec une version DTS-HD diabolique de limpidité.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2.5/3) Avis sur les visuels :   (0.5/1)

On retrouve sensiblement les mêmes bonus figurant sur la version collector SD. « le Making of » (1’37’19) se distingue par l’inégalité dans son intérêt. La première partie devient vraiment gonflante avec ces cascades de complaisances et de flatteries. Il faut néanmoins faire preuve de patience, car une fois qu’on s’attaque à la partie technique, là ça devient franchement passionnant. « Tout sur Die Hard » (22’40) est une fausse interview entre le réalisateur et son acteur vedette, le « clip » et « dans les coulisses avec Guyz Nite » n’a strictement aucun intérêt, tout comme « Héritage et impact de la franchise » (6’18).

Sur la version SD proposée dans le packaging, on trouve un élément de choix ne figurant pas sur le BR ni sur le collector SD à savoir les commentaires du réalisateur et de Bruce Willis. On trouve ensuite les scènes inédites et intégrales, le bêtisier et les inutiles clip vidéo et dans les coulisses avec Guyz Nite.

Pour une fois les 2 types de support jouent la complémentarité pour les bonus, après tout c’est un packaging, dans tous les cas cela permet de gagner un demi point sur le total et achève toute réticence à se procurer cette version.

L’esthétisme est de mise que ce soit pour la jaquette ou la sérigraphie, certes on ne fait pas dans la finesse, mais au moins on est prévenu de ce qui nous attend.

[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]


Note finale :

  (18/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020