DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


L'ENFER DU DIMANCHE - DIRECTOR'S CUT (BLU-RAY)




Titre : L'enfer du dimanche - Director's cut (Blu-ray)

Version : Française
Auteur de la critique : montana62
Date de la critique : 16/02/2011

Cette critique a été visitée 854 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 2000
Date de sortie du DVD : 04/03/2009
Durée du film : 151 minutes


Résumé : L'entraîneur des Miami Sharks, Tony d'Amato, est une légende vivante du football américain mais son équipe subit dernièrement une série de revers. Contesté par la jeune et ambititieuse présidente du club, Tony fait jouer un jeune débutant...
Acheter ce DVD
chez Amazon à 13.98€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9.5/10)

Oliver Stone aime appuyer là où ça fait mal, après le conflit du Viêt-Nam et le retour houleux de ses jeunes soldats, les dangers de la cupidité spéculative, il décide d'égratigner ce sport business symbolisant à merveille toute la démesure de ce pays.
Ce film dédié au football américain risque très vite de frustrer les non-initiés peu sensibles aux tactiques très élaborés de ce sport. Pour une meilleure immersion, le prologue nous plonge au cœur de ces huddles où nous subissons les sacks de plein fouet confirmant la rudesse de cette discipline. La blessure simultanée des 2 principaux quaterbacks propulse sur le devant de la scène le remplaçant de l'équipe, un joueur instinctif et surtout atypique.
Si le réalisateur semble passionné par ce sport, il n'en oublie pas pour autant le côté obscur. La gestion de ces stars mégalos se révèle délicate, la drogue et les hordes de groupies cupides sont le lot quotidien de ces athlètes testostéronés à outrance. Le staff technique n'est pas oublié, des médecins complaisants aux entraineurs tactiques, la revue de détail est édifiante, l'esprit d'équipe trouve ici un autre sens.
Chaque yard gagné ou plaquage dévastateur conditionne la feuille de paie, la victoire n'est plus pour ces hommes l'unique pensée car chaque sportif est une entreprise à part entière. Le coach fait figure de dinosaure, ses valeurs surannées passent au dessus de ce jeune quaterback qui va apprendre à ses dépens ce qu'est le respect.
Le discours avant le match des play-off est un petit régal de conditionnement, certes on n'échappe pas à quelques clichés, mais tout amateur de ce sport formidable ne pourra qu'approuver ce discours moralisateur fondé sur les principes essentiels d'une équipe.
L'amour pour ce jeu et un certain regard de producteurs peuvent expliquer, car ce serait une surprise de la part d'Oliver Stone, "l'oubli" volontaire du dopage qu'entraine inévitablement ce sport.
Le casting est impérial, Al Pacino est impayable dans le rôle de mammouth, Cameron Diaz et James Woods symbolisent à merveille la face cachée de la gestion d'un club. Il y a du Joe Montana dans ce Dennis Quaid, l'accent est bien mis sur la difficulté de se reconvertir en abandonnant son statut de star. Enfin il y a le "gerbitoire" et excellent Jamie Foxx, pas du tout préparé aux responsabilités de l'équipe mais parfaitement aiguisé pour en récolter les retombées.
Ces gladiateurs des temps modernes nous prouvent combien l'argent pèse aujourd'hui dans le sport. Une fois de plus Oliver stone joue les professeurs en nous mettant en garde sur les dérapages inévitables de la fascination des billets verts face aux valeurs fondamentales. C'est un peu manichéen mais c'est remarquablement bien fait.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2.5/3)

La définition bénéficie d'une grande précision soutenu par un contraste en béton, c'est un véritable régal sur vidéoprojecteur. La palette de couleurs proposées est d’une extrême chaleur avec toutefois un petit bémol, même si cela ne bave pas, la saturation semble parfois un peu trop poussée avec des visages presque orangés. On note quelques plans lisses dont 1 franchement trouble, un fourmillement très présent sur 1 ou 2 scènes, un grain présent mais plus visible sur LCD, pour le reste, la copie accusant une dizaine d’année est franchement superbe, on frôle vraiment de très près la note maximale.

On bénéficie pour la VF d’un DD dévastateur encodé à 640 Kbps, le dynamisme est impressionnant lors des phases de plaquages ainsi que de la bande originale. Les surrounds omniprésentes permettent une bonne immersion dans ces huddles. Seul bémol le doublage, même s’il est excellent les voix se perdent souvent dans les effets ou manquent de dynamisme. Pour pallier à ce petit désagrément il faut basculer vers la version TrueHD en VO.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (2.5/3) Avis sur les visuels :   (0/1)

On retrouve 2 commentaires, le premier du réalisateur et le second de Jamie Foxx. On continue avec le making-of (27’07), des bouts d’essai de Jamie Foxx (6’40), 14 scènes coupées (32’39), elle alourdissaient certes en temps le film, mais elles méritent d’être visionnées survolant notamment tout ce qui a été coupé au montage sur la prise d’anabolisants. On dispose de la partition musicale (30’45), d’un bêtisier (4‘11), de montage de scènes de football (8’28) et divers montages de paysages et de scènes (3‘26), de reprise d’une séquence (15’42), de différentes affiches, d’une galerie de photos et pour finir 3 clips vidéo.
On apprécie l’abondance des bonus proposés sans pour autant devoir passer par l’interactivité traditionnelle du blu-ray. Un seul petit reproche, le manque de visibilité dans le menu des bonus trop fouillis.

La seule faiblesse technique de ce blu-ray. La jaquette identique à la sérigraphie découpe grossièrement 2 générations ou plutôt 2 visions du sport en général, on est d’accord sur les intentions mais l’esthétisme ne suit pas.


Note finale :

  (17/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020