DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


LE CHEMIN DE HALIMA




Titre : Le chemin de Halima

Version : Française
Auteur de la critique : bourdaisière
Date de la critique : 08/08/2017

Cette critique a été visitée 12 fois. Aide

 

Editeur : Editeur non référencé
Année de sortie au cinéma : 2012
Date de sortie du DVD : 04/10/2016
Durée du film : 93 minutes


Résumé : Halima a perdu son fils, assassiné par des soldats serbes lors de la guerre en Bosnie et jeté dans l’un des nombreux charniers que compte le pays. Afin de lui donner une sépulture, elle se lance à la recherche de sa dépouille. Pour ce faire, elle doit retrouver sa nièce qui entretenait une relation particulière avec lui. Le long voyage de Halima va mettre à jour de douloureux secrets.
Acheter ce DVD
chez Fnac à 12.49€
chez Amazon à 9.99€
Voir le reste des offres pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (9.5/10)

Halima's Path (en bosnien : Halimin put) est un film bosno-slovéno-croate réalisé par Arsen Anton Ostojić et sorti en 2012. Il est sélectionné pour représenter la Croatie aux Oscars du meilleur film en langue étrangère en 2014.
Le film est inspiré de la vie du couple de Bosniaques Zahida et Muharem Fazlić, habitant un village près de Prijedor en Bosnie occidentale, et dont le fils adoptif, Emir, a été assassiné au cours du massacre des falaises de Korićani en 1992. Il leur fallu plus de douze ans pour retrouver la mère biologique d'Emir à Zagreb, en Croatie, mais celle-ci leur refuse de donner son ADN pour identifier le corps du garçon. C'est finalement la sœur d'Emir, résidant à Vitez en Bosnie, qui accepte de donner son sang pour identifier les restes de son frère. Zahida Fazlić est morte en mai 2011.
Le film parle de la famille, autant ses joies, que ses difficultés. Au début, le récit est une sorte de Roméo et Juliette avec ce couple chrétien/musulman, dont les communautés se détestent. Mais l’ellipse de vingt-trois ans nous emmène dans une autre direction. L’action reprend cinq ans après la fin de la guerre. Ses conséquences sont marquées sur le visage des personnages, surtout celui de Halima. Ce saut dans le temps permet au metteur en scène de montrer les ravages de la guerre et à quel point elle chamboule des vies. Le lourd secret que cache cette famille viendra s’entremêler aux horreurs de la guerre. La petite histoire se mélangeant à la grande dans un final bouleversant.
Le Chemin de Halima nous livre une tragédie familiale terriblement émouvante sur fond de guerre. Malgré quelques faiblesses, le film marque par ses personnages féminins forts et attachants : le parallèle entre Halima, femme stérile, et Safija, attendant un enfant hors mariage, donne un angle très original à l'ensemble de cette tragédie.
Un film-choc à découvrir sans tarder !


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (2.5/3) Avis sur le son :   (2/3)

Avec ses plans de paysages baignés et les multiples gros plans sur les visages de ces femmes sous l’emprise des traditions, on sent que le réalisateur a soigné sa mise en scène comme la photographie de son oeuvre. Malheureusement, certaines séquences souffrent d’un découpage un trop appuyé.

La bande-son accompagne avec efficacité le déroulement du récit : la scène de la tentative d'avortement impressionne par sa violence grâce au jeu de l'actrice et la longue séquence de la révélation dans le café, révélation terrible sur fond de musique festive, chantée par une suave danseuse envoutante.

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (0/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

Rien de déterminant, hélas !

Quête d'une mère et déchéance d'un vétéran de guerre.


Note finale :

  (15/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous



 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2017