DVD & Blu Ray Les blogs
Tous DVD Blu-ray

Compte DVDpasCherien
login

 | Inscription | Mot de passe ?

CRITIQUE DVD


UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES - EDITION COLLECTOR / 2 DVD



Jaquette H.R.


Titre : Un long dimanche de fiançailles - Edition collector / 2 DVD

Version : Française
Auteur de la critique : Hotkiller
Date de la critique : 27/04/2005

Cette critique a été visitée 2254 fois. Aide

 

Editeur : Warner Home Vidéo
Année de sortie au cinéma : 2004
Date de sortie du DVD : 27/04/2005
Durée du film : 128 minutes
Acteurs: Jodie Foster


Résumé : En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d'autres, il est "mort au champ d'honneur". C'est écrit noir sur blanc sur l'avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d'admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait... Elle se raccroche à son intuition comme au dernier fil ténu qui la relierait encore à son amant. Un ancien sergent a beau lui raconter que Manech est mort sur le no man's land d'une tranchée nommée Bingo Crépuscule, en compagnie de quatre autres condamnés à mort pour mutilation volontaire, rien n'y fait... Le chemin est plein d'embûches, ça n'effraie pas Mathilde. Tout paraît surmontable à qui veut défier la fatalité...
Acheter ce DVD
Aucune offre pour ce DVD

 
Avis Artistique
Avis sur le film :   (7.5/10)

Depuis le succès planétaire de son Amélie de Montmartre, on attendait avec impatience le prochain Jeunet comme on a coutume de dire à présent. Débarque alors sur les écrans français en octobre 2004 ce Long Dimanche de fiançailles adapté d'un roman de Sébastien Japrisot dont l'une des meilleures adaptations fut en sont temps le très bel Eté meurtrier.

Incontestablement le film est d'une grande qualité et incontestablement c'est un film qui a la "Jeunet Touch". C'est peut-être alors et curieusement son unique défaut. Il n'y a rien à redire du point de vue du scénario et de la façon dont le réalisateur déroule sa narration. Mais pourtant on pourrait trouver à redire sur la technique filmique du réalisateur. Je m'explique : à la vision de ce film j'ai eu l'impression de revoir notre Amélie nationale avec ces plans certes hyper travaillés où toute l'image est occupée mais les répétitions d'un personnage au premier plan avec une caméra qui se déplace par la suite deviennent trop fréquentes. Même chose pour le plan de présentation du bureau du détective privé où Jeunet part de l'opéra de Paris, zoome sur une horloge pour arriver au personnage : toujours les mêmes mouvements de caméra jolis à voir mais trop répétitifs au point d'en devenir banals. Encore une fois, c'est bien filmé mais ça n'est plus artistiquement novateur comme l'avait été le précédent film de Jeunet. Dans toute sa filmographie, Jeunet avait réussi à créer artitistiquement quelque chose de différent pour des films qui s'inscrivaient dans des genres différents. Et quelque part, ce long dimanche n'est pas techniquement parlant un film surprenant....voilà, c'est ça, je crois que le film m'a légèrement déçu parce que d'un point de vue technique, il ne m'a pas étonné, il ne m'a pas fait vibrer parce que j'avais l'impression de voir un Jeunet qui se copie lui-même. De même on pourra également regretter que certains plans certes très beaux peuvent sembler redondants et inutiles du point de vue de l'histoire (plans sur les trains en mouvement notamment).

Reste quand même qu'il y a des prises de vues absolument magnifiques dans ce film, notamment dans les scènes d'extérieur qui font de Jean-Pierre Jeunet un cinéaste qui véritablement a un "oeil" une façon de particulièrement bien savoir mettre en valeur des personnages dans un décor.
Et enfin il y a une histoire et quelle histoire. Ce long dimanche est raconté de façon magistrale par Jeunet qui sème pendant deux heures différents indices qui sauront se lier entre eux lors du dernier quart d'heure. On adhère d'autant plus qu'au delà de l'histoire Jeunet a utilisé une photo dans des tons légèrement sépia renforçant l'aspect ancien de celle-ci, l'aspect souvenir qui renvoie indirectement à toutes ces cartes postales des villages de France. Qui plus est, servi par ses comédiens fétiches (Tautou, Pinon, Dreyfus et le regretté Ticky Holgado, etc...) le réalisateur a su utiliser leurs talents pour les mettre au service de son scénario.

Du bon cinéma français et pas franchouille...nuance.


 
Avis Technique
Avis sur l'image :   (3/3) Avis sur le son :   (3/3)

Encore certainement un standard livré par Warner. D'une part la magnifique lumière du film est parfaitement retranscrite et d'autre part on ne notera aucun défaut de compression, aucun fourmillement, aucun débordement de couleur. Un beau traitement, rien à redire.

Le feu s'allume à l'écran et aussi sur les enceintes à chaque passage relatant les faits de la guerre de 14-18. La dynamique de ces scènes est excellente et tonitruante. Pour les moments plus intimistes, là aussi la bande son est très précise au niveau des dialogues. Le manque de spatialisation se fait légèrement plus sentir sur certains passages en extérieur, mais bon,je chipote...

Avis sur les bonus & l'interactivité :   (3/3) Avis sur les visuels :   (1/1)

D'abord et il faut le signaler, cette édition comme d'autres du reste propose un menu en audiovision pour les mal-edntendants. C'est suffisamment rare pour être précisé.
Dans cette édition collector les bonus sont pléthore. D'abord le commentaire de Jeunet est intelligent et instructif tandis que les autres bonus du DVD n°2 sont loin d'être inintéressants avec notamment ce "vrai" making of d'un peu moins d'une heure. Le reste, plus académique (scènes coupées, filmo, documentaires) ne l'est pas moins.

Il est à noter qu'une édition collector de ce film est prévue en fin d'année. En collaboration avec le journal Les Années Laser, Jean-Pierre Jeunet en appelle aux personnes ayant aimé le film pour lui faire des propositions de bonus supplémentaire : bel exemple d'un réalisateur qui respecte l'acheteur de DVD que nous sommes.

Le ton général des images est comme la photo du film, légèrement sépia. On notera que l'éditeur a alterné les photos mat et brillantes sur tout le digipack. Le fonds du digpack est agrémenté des photos vieillies des principaux comédiens (comme pour le générique de fin), tandis qu'une présentation façon "petit journal" détaille les chapitres à gauche et les bonus à droite. Très beau rendu, dans le ton du film et très belle qualité au final.
Les sérigraphies sont de très bonne qualité mais les nombreux logos, les mentions légales voyantes surchargent le tout et finalement nuisent à l'aspect général.
Warner s'est donc un peu "foulé" pour une fois et le résultat, sans être exceptionnel est néanmoins très beau à voir.
[ Voir le Top Sérigraphie pour ce DVD ]
[ Voir le Top Packaging pour ce DVD ]


Note finale :

  (17.5/20)


Commentaires concernant cette critique

il n'y a pas encore de commentaire sur cette critique

si vous souhaitez poster un commentaire : connectez-vous


Articles connexes

Voir la fiche DVD détaillée

Générique :
- avec Jodie Foster

News concernant ce DVD :
- le 24/02/2005, News DVD : Un long Dimanche de Fiançailles en deux éditions par Vince

Informations complémentaires :
- ce DVD est un top packaging
- ce DVD est un top sérigraphie

 Revenir à la page d'accueil de la rubrique critique - Retour Page Principale

Aller plus loin

Nous contacter
Signaler un bug
Partenariat | Affiliation
Souscrire aux fils RSS
Facebook-Rejoignez nous

DVDpasCher.net Tous droits réservés © 1998-2020